Je suis en couple depuis dix ans — Témoignage

Au début personne n'y croyait, mais cette madmoiZelle et son copain sont en couple depuis dix ans. Elle n'a connu aucun autre homme, mais elle n'a vraiment aucun regret !

Je suis en couple depuis dix ans — Témoignage

semaine-amour

Mon amoureux et moi venons de célébrer nos dix années d’amour autour d’un repas gastronomique, option chambre d’hôtel avec jacuzzi. Notre entourage ne pensait pas que ce qui pouvait sembler être une amourette d’adolescents durerait autant, et se déroulerait aussi bien !

Les débuts

Nous nous sommes rencontrés un soir de mars grâce à une copine commune. J’avais 14 ans, et lui en avait 17 — dois-je mentionner qu’à l’époque nous portions tous deux le combo jogging-Requins sans s’être concertés ? Entre les guilis dans le ventre et les jambes en coton, j’ai su rapidement que je voulais vivre une histoire avec lui.

Après cette soirée, nous avons continué à discuter et à nous découvrir via MSN et AIM (la belle époque). Il nous a fallu peu de temps pour nous rendre compte qu’on avait envie de tenter quelque chose à deux. Nous avons commencé à sortir ensemble un beau vendredi de mai. Les mois qui ont suivi m’ont confirmé ce désir, et une belle histoire d’amour et d’amitié a commencé.

En septembre, il devait partir à cinquante kilomètres de chez nous pour ses études. Mais cela ne nous a pas effrayés, on ne s’est même pas posé de questions : nous aurions les week-ends pour nous voir et passer du temps ensemble. La semaine, on s’envoyait des SMS, on s’appellait, on se parlait sur MSN (on a investi dans des webcams)… Finalement, on était en contact permanent !

On se voyait le samedi, mais toujours avec d’autres amis. Pour avoir des moments rien qu’à nous, on se retrouvait chaque dimanche matin à mi-chemin entre nos deux maisons et on partait se balader en forêt.

Mes parents ne nous ont pas nécessairement facilité la vie : ils ne voulaient pas qu’on dorme ensemble, qu’on voyage à deux… On a dû improviser nos moments à nous, autrement. Ce n’est qu’après cinq ans de relation qu’on est partis en vacances ensemble.

Trois années se sont écoulées de cette façon, jusqu’à ce que ce soit à mon tour de partir pour mes études. Je les avais choisies quand mon copain faisait les siennes : j’étais intéressée par les projets qu’il devait réaliser, et c’est tout naturellement que je me suis lancée là-dedans (on est tous les deux développeurs Web).

Pour nos potes, c’était déjà un exploit d’être toujours ensemble après trois ans, mais pour nous, cela semblait tellement naturel !

Je suis donc partie habiter dans la ville où il avait fait ses études, tandis qu’il commençait à travailler. Nous ne vivions cependant pas ensemble : ma mère ne voulait pas que nous nous installions tous les deux alors que je commençais tout juste mes études, même si j’étais déjà, à mon sens, assez sérieuse pour combiner partiels et vie de couple.

J’ai donc emménagé avec ma meilleure amie,  et mon amoureux vivait quelques jours par semaine chez nous. Si les choses commençaient à être beaucoup plus simples pour nous, cette période-là n’a pas toujours été facile, surtout à cause des parents… Ils ne nous faisaient pas vraiment confiance, se focalisaient sur notre jeune âge et le fait que nous devions réussir nos études (ce qui n’est pourtant pas incompatible avec une histoire d’amour).

Il a fallu attendre la fin de mes études, après six ans de relation, pour avoir notre petit nid douillet. Notre emménagement à deux s’est très bien passé : nous n’avions aucune crainte, et nous avions raison ! Tout s’est mis en place naturellement, chacun a trouvé sa place. Enfin indépendants, nous vivions notre amour en nous moquant de ce que les autres pourraient penser.

Un couple idyllique ?

Au fil des années on a évolué (comme un Pokémon) : on a grandi, on a changé, mais beaucoup de choses sont restées les mêmes. On a toujours été aux petits soins l’un pour l’autre, et on a toujours cherché à faire des compromis pour que tout se passe pour le mieux.

On entretient toujours notre flamme avec de petites attentions. Ce ne sont pas forcément des gros cadeaux, plutôt des détails qui font plaisir : un truc à manger qu’on pense que l’autre aimera, le cadeau du Happy Meal qui est trop chou et qui fera rire l’autre quand on le lui offrira…

On n’a absolument aucun sujet tabou, que ce soit au niveau intime ou financier. La communication est super importante entre nous : on se parle beaucoup, parfois de choses qui fâchent (il ne me trouve pas très ordonnée, je le trouve hyper maniaque), parfois de choses qui font plaisir. Parfois, aussi on n’a rien à se dire, et ce n’est pas grave car ce n’est que temporaire !

Dès le départ, on a aussi instauré de petits rituels, des expressions bien à nous. Quand on joue au Taboo avec des potes, ils savent d’avance qu’ils vont perdre car d’un mot ou d’un regard, on peut faire deviner notre pensée à l’autre !

On est un couple assez fusionnel : on ne sort jamais l’un sans l’autre, et tous nos amis sont communs. On se donne beaucoup de petits noms, on s’appelle rarement par nos prénoms — même en plein milieu de Leroy Merlin, ce qui donne : « Poussin viens voiiiiir ça » !

Quand on travaille, on s’envoie des messages parce qu’on a quelque chose à se dire ou tout simplement pour se dire des mots doux, montrer que l’on pense à l’autre.

On a besoin de la présence de l’autre. Quand on est séparés, on est tous les deux contents et pressés de se retrouver. On a besoin de se savoir proches physiquement.

Bien sûr, comme tous les couples, on se dispute parfois. C’est souvent pour une broutille, et ça ne dure en général pas très longtemps, mais ça arrive. Mais on s’aime, tout simplement, et on ne se prend pas la tête.

Le même toute la vie ?

On me demande souvent comment je peux être aussi sûre que ce soit « le bon » alors que je n’ai jamais connu un autre homme (et qu’il n’a jamais connu d’autre femme). Je réponds souvent avec une comparaison toute simple : quand vous avez trouvé LA tarte aux fraises de vos rêves, la pâte sablée juste comme il faut, la crème pâtissière goûteuse et légère, les fraises bien grosses et sucrées… Avez-vous envie de parcourir toutes les pâtisseries de la ville pour en trouver une meilleure ? Personnellement, non.

Only youuuuu…

J’ai toujours l’impression d’être cette ado de quatorze ans qui a le ventre en chewing-gum quand elle va le retrouver… Je me rends compte de la chance que j’ai eu de le rencontrer si jeune et de me construire avec lui. On était encore des enfants et on a grandi ensemble.

Notre relation est un équilibre, avec juste assez d’amitié pour être complices et tout se raconter, et énormément d’amour pour voir l’avenir ensemble.

Le mois de nos dix ans, on signait pour la construction de notre maison. On va se dire oui l’an prochain. Et ensuite, on essaiera de faire des enfants. C’est une des choses que je désire le plus au monde : ce sera la consécration de notre amour, le début d’une nouvelle histoire, d’une nouvelle famille !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 84 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kmarlou
    Kmarlou, Le 26 septembre 2015 à 0h24

    Cet article, ça pourrait être moi...
    Mais juste un couple différent de celui-là.
    Bon on en est pas encore à 10 ans, mais on est ensemble depuis l'âge de 17 ans, et ça fera 6 ans de couple le mois prochain...
    On n'a encore jamais pu vivre ensemble à cause de nos études/les parents et nous ne sommes toujours pas dépendants financièrement donc on a pas réussi cette année...
    Mais on s'aime, on n'a pas vraiment de surnom, on parle en permanence (en même temps quand on est pas tout le temps ensemble, beh le téléphone et les SMS c'est vital... donc parler, on le fait).
    Il aimerait peut-être qu'on soit + fusionnel, mais ce n'est pas vraiment mon truc, mais on s'aime, malgrè son caractère et les disputes qui peuvent durer.
    Je ne me vois pas faire ma vie avec un autre. On a eu la chance de ne voir personne d notre entourage nous dire qu'on devrait aller s'amuser ailleurs (certes ma mère ne pensait pas que ça durerait aussi longtemps, moi aussi d'ailleurs je pensai avoir de l'expérience avant de rencontrer le bon... Mais elle ne s'est jamais permise de me dire de changer uniquement pour cette raison...).
    Après les gens (de tout âge) sont toujours étonnés quand ils apprennent depuis combien de temps on est ensemble, mais jamais dans le mauvais sens (pas devant nous en tout cas). Nous avons pas mal de connaissance commune du lycée, mais à part récemment un couple d'ami (à peu près même histoire, c'est une de mes camarades de classe et son copain), on a pas vraiment d'amis communs ; il connait mes amis du lycée et je connais les siens parce que nous étions au lycée ensemble, mais nous n'étions pas du même cercle d'amis...
    Je l'aime, et j'ai toujours répondu aux gens, pourquoi irai-je voir ailleurs si je suis bien avec lui ?
    C'est vrai que ces derniers temps j'ai eu des tentations, mais jamais o grand JAMAIS l'envie de passer à l'acte; j'ai le sentiment que je regretterai dès l'instant où mes lèvres toucheraient celle d'un autre. (même s'il est vrai que l'idée de flirter ne me choque pas).
    On s'aime et je veux confirmer aux autres, même si contrairement à la plupart dont je vois les messages, nous ne sommes pas un couple fusionnel, on comprend très bien que, si on est bien ensemble, il n'y a pas de raison d'aller voir ailleurs...
    C'est de l'amour, ça nes'explique pas.
    C'est vrai que ça me fait bizarre moi de me dire dès 14 ans une relation sérieuse, mais, en effet, si t'es bien avec, y a pas de raison ! <3 <3...



    edit :
    Je me rend compte que j'arrive quand même bien après la bataille, mais m'enfiche raison de plus pour raconter ma vie, personne ne lira.
    Mon chéri et moi on n'a pas réellement de passion commune et ne sommes pas fusionnels, mais chacun fait découvrir des choses à l'autre et on a nos petits rituels, nos petits moments, et on s'aime et même si on est en désaccord sur énormément de chose, il y a une chose qu'on a en commun; on n'est pas capable de se dire que ça finira un jour...
    Même quand il me vénère et que j'ai envie de le tuer, je sais que je ne peux pas le quitter, et même quand il est vénère et me fait lat^te pendant des jours (et que ça m'énerve)... Je sais qu'il trouvera une raison de revenir vers moi "l'air de rien"...
    Malgrè les crises que nous avons eu, on n'a jamais été capable de se dire c'est fini... JAMAIS... même les quelques secondes où on a pu se dire c'est fini... On cherchait déjà à revenir à la normale. Parce que no disputes ne finissent pas en excuses mais en longues conversations jusqu'à ce que nous soyons tous les calmés et que l'on arrête de se racrocher au nez. Pcq ça se sent tout simplement, qu'on veut faire la paix... Pas besoin de le dire, on fait la paix et puis c'est tout...

Lire l'intégralité des 84 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)