La Coupe du Monde de rugby féminin 2014, dès le 1er août à Paris

La Coupe du Monde de rugby féminin 2014 a lieu à Paris, dès le 1er août ! Vous le saviez ? Non ? C'est normal : c'est très mal fichu, cette histoire...

La Coupe du Monde de rugby féminin 2014, dès le 1er août à Paris

Je sais pas vous, mais moi, je suis fan de rugby.

La saison, pour moi, c’est de septembre à juin, et ça ne va pas plus loin. Sauf les tournois de beach rugby un peu partout en France (et en Europe, d’ailleurs).

La Coupe du Monde de rugby féminin 2014, dès le 1er août à Paris

Quelle n’a pas été ma surprise de découvrir que la Coupe du Monde de rugby féminin a lieu cette année, et en France, en plus ! À Paris, plus précisément, entre le Stade Jean Bouin (à côté du mythique Parc des Princes) et Marcoussis (le non moins mythique centre d’entraînement du rugby français), du 1er au 17 août.

Cette Coupe du Monde verra concourir la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud, l’Australie, l’Angleterre, le Pays de Galles, l’Irlande, Samoa et le Canada, mais aussi l’Espagne, le Kazakhstan, et les États-Unis !

«?2014 Women’s Six Nations Championship – France vs Italy (1)?» par Caroline Léna Becker — Photographie personnelle. Sous licence CC BY 3.0 via Wikimedia Commons.

Ce qui m’a surprise, ce n’est pas qu’une compétition internationale de cette ampleur ait lieu en mode féminin : je le savais déjà. Ce qui m’a surprise, c’est que je n’étais pas au courant…

Où est l’info ?

Entendons-nous bien, je ne suis pas obsédée par ce sport au point de n’avoir pas d’autres intérêts dans la vie. Plein d’autres choses m’intéressent l’été, quand il n’y a plus de rugby (mais aussi pendant toutes les autres saisons) : le saucisson, lire des magazines sur la plage en me gondolant de rire avec les copines, sortir boire un verre et shaker mon booty, aller au cinéma pour pas cher, jouer avec mon cochon d’Inde — entre autres passe-temps.

Mais je passe aussi pas mal de temps sur les réseaux sociaux, surtout depuis que j’ai dû déménager loin de chez moi pour mon stage (et que je n’ai pas d’argent pour sortir, ni mon club de rugby pour m’occuper le week-end).

Je suis différentes pages et groupes concernant le rugby : des clubs, des magazines, des sites… Et notamment le club de rugby féminin de ma ville, dont deux joueuses ont été choisies pour rejoindre l’équipe des Bleues.

Mais ce n’est pas par là que j’ai appris l’existence de cet évènement de folie ! C’est en allant à Brive-la-Gaillarde (foyer d’un club de top 14 qui envoie du lourd) voir une compétition européenne de rugby féminin à 7 (un autre truc de folie : c’était génial, la France a gagné après quelques super matchs). J’ai d’ailleurs appris l’existence de cette compétition parce qu’un copain de rugby m’a envoyé le lien. Il vit à 6h de route, moi à 1h et je suis dans la même région administrative que cet évènement : tout va bien, vive la communication !

Bref, j’étais là, assise dans les gradins du fameux stade de ce fameux club, toute excitée à l’idée de voir jouer des pays méconnus du rugby comme la Suède, le Portugal, et j’en passe, quand tout à coup, je regarde l’écran au-dessus du terrain, et je vois cette vidéo publicitaire qui parle de la Coupe du Monde :

Pourquoi une Coupe du Monde si confidentielle ?

Nous étions à la mi-juin et je n’étais PAS au courant ?!

Alors bon j’ai aussi une vie sociale. Mais je ne me souviens pas avoir vu, avant ce jour-là, la moindre annonce que la Coupe du Monde de rugby féminin avait lieu en France. D’ailleurs, je ne savais pas qu’elle avait lieu cette année ! Ce n’était même pas mentionné sur la page de mon équipe féminine. Peut-être que je n’ai pas fait attention. Peut-être que je n’ai pas su voir les signes. Peut-être que c’est parce que je n’ai pas la télé et que je ne regarde pas le 20h, ni les émissions sportives…

Mais je ne comprends pas qu’il n’y ait pas de matraquage médiatique à ce sujet, en particulier de la part des sites spécialisés qui postent régulièrement sur les réseaux sociaux. Ça aurait peut-être été intéressant d’en parler, un peu plus que de l’énième incroyable essai de tel joueur du fin fond du Pacifique…  Notez bien que je n’ai rien contre les incroyables essais, ni contre les joueurs du Pacifique : je dis simplement que ça aurait été intéressant de le MENTIONNER, au même titre que ces vidéos d’essai. Voilà. On peut revenir à nos mottes de terre.

Horaires impossibles et retransmission hésitante

J’ai donc voulu regarder comment ça se passait, où, quand. Pour faire court, la Coupe se déroule en 3 phases : les matchs de poules, les matchs de classement et les phases finales (avec la finale et le match pour la 3ème place). Celles qui auront suivi la Coupe du Monde de foot n’auront aucun mal à suivre, n’est-ce pas? Big up à l’Allemagne, soit dit en passant !

Et là, déception. Quand les matchs de la Coupe du Monde masculine ont lieu les samedi et dimanche, seules deux journées de matchs féminins se déroulent le week-end : des matchs de poule le samedi 9 et les phases finales le dimanche 17. Je n’avais pas de vacances, et pas trop de sous, donc j’ai jeté mon dévolu sur le dimanche.

«?2014 W6N – France vs Italy – 5506?» par Pierre-Selim Huard — Photographie personnelle. Sous licence CC BY 3.0 via Wikimedia Commons.

C’est là que j’ai remarqué l’horaire : la finale a lieu à 18h45… Impossible donc pour moi de rentrer en train ce soir-là, et en voiture, trop loin quand on travaille à 8h le lendemain — et trop cher. Super.

Je me suis donc intéressée aux retransmissions télévisées : deux chaînes payantes. Ou France 4, mais uniquement pour les phases finales, et uniquement SI la France a atteint ces phases.

D’ailleurs, tous les matchs avec les Bleues sont retransmis (sur chaîne payante). Pour les autres équipes, seulement celles qui sont hyper connues, comme la Nouvelle-Zélande par exemple, et encore : pas tous les matchs. Moi, ça m’aurait intéressée de voir tout le monde jouer ! Les meilleures équipes féminines ne sont pas les meilleures équipes masculines. La preuve ? Les championnes d’Europe de rugby à 7 féminin sont… les Russes !

Allons donc au stade ! Oh wait…

Allez, j’ai envie de pousser le bouchon un peu plus loin : les stades choisis ne sont vraiment pas pratiques. On passera sur Jean Bouin, qui est à côté du Parc des Princes et accessible en RER/métro. Moi qui ne suis pas parisienne et connais très mal le fonctionnement de la RATP, j’ai essayé de regarder comment aller à Marcoussis de ma gare d’arrivée (St Lazare) en transports en commun.

«?Centre rugby linas marcoussis?» par J. THURION Belgavox — fr:Image:Centre rugby linas marcoussis.jpg. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Réponse du site de la RATP: « Nous ne trouvons pas de trajet associé à votre demande ». Ah.

Je sais bien que les places ne sont pas chères (entre 5 et 25€ à Jean Bouin) et que le rugby féminin n’a pas la même réputation chez le grand public que les XV masculins. Mais merde, c’est la Coupe du Monde, quoi ! Elle a lieu en France pour la première fois et on est pas foutus de l’organiser correctement (selon moi) ? Le Stade de France, c’est cher, je sais. Mais on n’aurait pas pu y mettre la finale, au moins ?

Parce que tiens, encore un truc qui me dérange : si la France se qualifie au-delà de la 5ème place (et donc arrive en phases finales), son match aura lieu à Jean Bouin et l’autre à Marcoussis. Et si la France arrive en demi-finale, son match sera déplacé à 20h45 et l’autre à 18h, parce qu’on ne peut pas changer le calendrier n’importe comment et que les poules sont tirées au sort…

Le saviez-vous ?

Si on faisait un petit Le saviez-vous ? de la Coupe du Monde de Rugby féminin, comparé à la Coupe du Monde de Rugby « tout court »?

Saviez-vous que la Coupe du Monde de rugby a été créée en 1987, et celle de rugby féminin en 1991 ?

Saviez-vous que la Coupe du Monde de rugby se déroule toujours dans une « grande » nation du ballon ovale, alors que celle de rugby féminin s’est déroulée, certes, à Cardiff, Edimbourg et Londres… Mais aussi à Amsterdam, Barcelone et Edmonton (au Canada) ? Bon, les Néerlandaises sont très bonnes : je les ai vues jouer, c’est impressionnant. Ceci explique peut-être cela. Mais la Coupe ne s’est jamais déroulée en Nouvelle-Zélande, invaincue depuis 4 éditions…

Saviez-vous que contrairement à de plus en plus de joueurs du top 14, les joueuses du top 8 (anciennement top 10) ne sont pas professionnelles ? Les Bleues, cette année, verront leurs employeurs « partiellement » indemnisés par la FFR pour leurs absences.

«?2014 W6N – France vs Italy – 6085?» par Pierre-Selim Huard — Photographie personnelle. Sous licence CC BY 3.0 via Wikimedia Commons.

En 2007, il y avait plus de 5000 licenciées en France, pour près de 280 000 licenciés au total, toutes catégories confondues (oui, les écoles de rugby aussi !). Il est à noter que ce chiffre féminin a considérablement augmenté depuis la Coupe du Monde de 2011. Mais cela reste moins qu’en handball, par exemple… Cependant, la France reste une très bonne équipe. J’ai lu que, proportionnellement à l’ancienneté de la pratique et des différentes compétitions, au nombre de joueuses dans le monde, les Bleues à XV ont un aussi bon, voire un meilleur niveau que le XV masculin (je n’ai plus les sources, désolée).

Et je terminerai ce le saviez-vous par : saviez-vous que la Coupe du Monde de rugby a généralement lieu en automne ? Ma réelle question est : pourquoi organiser la Coupe féminine du 1er au 17 août, quand beaucoup de Français-es (et de Parisien-ne-s) sont en vacances ? Connaissant l’étendue de la médiatisation faite autour de cet évènement, combien de Français-es potentiellement intéressé-e-s avaient déjà planifié, réservé et payé leurs vacances avant de découvrir la Coupe ? Combien ont des jobs d’été, des jobs saisonniers, des stages à honorer de leur présence (comme moi, par exemple), sans jours de congés ?

Pourquoi cette organisation ?

J’ai lu pas mal d’articles, d’interviews de personnages du rugby, de joueuses féminines, de journalistes passionnés qui se sont demandé : pourquoi la France a-t-elle demandé à accueillir la Coupe du Monde de Rugby féminin 2014, si c’est pour offrir si peu ? Pourquoi ces dates, pourquoi ces stades ? Pourquoi ce manque de communication ?

Moi, je ne sais pas, et je ne suis pas la meilleure personne pour répondre à cette question.

Ceci n’est pas une attaque contre la misogynie ambiante dans le rugby. J’en parlerai une autre fois, parce que je n’ai que mon expérience à partager et je ne veux pas parler pour toutes ces filles et femmes qui pratiquent et aiment ce sport, en France et partout ailleurs.

Simplement, je voulais parler d’une manifestation qui me tient à coeur. Et j’encourage toute madZ qui sera dans le coin et aura le temps, et les moyens, de s’offrir un match de Coupe du Monde de rugby féminin à XV à aller encourager les Bleues, ou tout autre équipe qui l’intéressera ! D’illustrer par ce geste, en plus du plaisir et de l’excitation qu’elle ressentira, toutes les valeurs que le rugby a implantées en moi, qui ont créé ce que je suis aujourd’hui : la camaraderie, la curiosité, le respect et la tolérance, ainsi que le fair-play et un grand sens de la justice.

Et je vous conseille à toutes de lire le super article du Causette de ce mois-ci sur l’histoire du rugby féminin, ainsi que tout article qui se présenterait à vous sur ce sujet : il y en a plein d’intéressants qui parlent de ce sport en général, de cette Coupe et du rugby féminin en particulier.

Rugbystiquement vôtre, et… ALLEZ LES BLEUES !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Carolyna
    Carolyna, Le 30 juillet 2014 à 15h34

    Je suis le compte de la FFR sur Twitter, j'ai donc pris connaissance de cet événement le mois dernier. En allant à Paris, j'ai découvert que les matchs se déroulaient principalement à Marcoussis et je me suis dit que ça devait pas être pratique du tout pour s'y rendre (même si les pubs de la RATP dans le métro laissent sous entendre le contraire.)
    Edit : j'avais pas vu pour les navettes mises en places comme le dit une Madz


    Je trouve qu'un événement de cette envergure, (une Coupe du Monde quand même !!!) devrait bénéficier de beaucoup plus de communication auprès du public

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)