Coupe du Monde 2014 : le problème avec la FIFA

Dans son émission sur la chaîne américaine HBO, l'anglais John Oliver dénonce les pratiques de la FIFA. C'est un bon résumé des problèmes entourant la Coupe du Monde 2014.

Coupe du Monde 2014 : le problème avec la FIFA

La situation au Brésil est tendue, les manifestations contre le Mondial font rage, comme le débat autour du boycott… Mais pourquoi ? D’accord, le pays est pauvre, mais le tourisme devrait leur rapporter de l’argent, non ?

Pas vraiment, nous explique l’humoriste anglais John Oliver.

« Je voudrais vous parler du principe de la saucisse. La théorie qui dit : si vous aimez quelque chose, ne cherchez jamais à savoir comment ça a été fabriqué.

Eh bien, ce soir… je voudrais vous montrer ma saucisse. Attendez, attendez… voici ma saucisse :

« La Coupe du Monde FIFA 2014 »

Oh mon Dieu !

OK. La Coupe du Monde commence cette semaine, et je suis à la fois enthousiaste et extrêmement partagé à ce sujet.

Je sais qu’aux États-Unis, le football [« soccer », à la différence du football américain] est le truc où vous emmenez votre fille de dix ans. Mais pour le reste du monde, c’est un petit peu plus important.

« Le football est devenu une religion », « en Colombie, le foot est une religion », « C’est une religion ici », « Le soccer, ou football comme on dit chez nous, est une religion ».

Et ils n’exagèrent pas vraiment. Quand David Beckham s’est fait tatouer Jésus, la réaction de beaucoup de ses fans a été : « Wow, c’est énorme pour Jésus. C’est très important pour lui » !

Voici mon conflit : la Coupe du Monde est l’un de mes trucs préférés, mais elle est organisée par ces mecs : la FIFA.

Vous la connaissez soit comme la « Fédération Internationale de Football Association », soit comme ce jeu de foot que vous avez chez vous.

Pour les spectateurs américains qui n’auraient pas fait attention, la FIFA est une organisation incroyablement grotesque.

En fait, parler pour la première fois du fonctionnement interne de la FIFA à quelqu’un, c’est un peu comme lui faire regarder 2 girls 1 cup : vous le faites principalement pour savourer son expression horrifiée.

Commençons par là où la Coupe du Monde actuelle va se dérouler : le Brésil. Les Brésiliens sont enthousiastes pour tout. Voici comment ils célèbrent le Carême. Ils adorent l’idée d’abandonner temporairement le chocolat.

Ce sont aussi les plus gros fans de football du monde, donc ils doivent être aux anges à l’idée d’accueillir la Coupe du Monde !

« Depuis des mois des troubles agitent plusieurs favelas de la ville, avec des affrontements entre habitants et policiers. Ici des gens ont manifesté contre la venue de la Coupe du Monde au Brésil. »

Ça n’a pas de sens. Pourquoi seriez-vous mécontents d’accueillir ce que vous aimez le plus ?

« Le gouvernement a dépensé plus de onze milliards de dollars pour se préparer », « Les Etats-Unis joueront leur deuxième match ici à Manaus, dans ce tout nouveau stade à 270 millions de dollars », « Manaus est si reculée qu’elle est quasiment impossible à atteindre en voiture. C’est pourquoi les officiels ont dû faire amener les matériaux du stade en bateau. Les bateaux ont traversé l’Atlantique depuis le Portugal puis le long du fleuve Amazone. »

D’accord, ça ressemble à un gâchis d’argent. Surtout lorsqu’on sait que ce stade ne sera utilisé que pour quatre matchs de la Coupe du Monde. Il ne sera pas utilisé par des équipes ensuite, ce qui en fera le chiotte à oiseaux le plus cher du monde.

Pas étonnant que les Brésiliens soient si énervés, surtout quand on pense à ce qu’ils ont en retour.

« Mais ils vont gagner de l’argent, eux aussi.

? La FIFA gagne de l’argent. C’est le souci. Le pays ne gagne habituellement pas d’argent. C’est la FIFA, l’organisateur de la Coupe du Monde, qui gagne de l’argent. »

Laissez-moi expliquer ça de façon simple : pensez à l’argent comme à des poils pubiens et à la FIFA comme de la cire. Vous allez en avoir partout pendant la Coupe du Monde, mais quand ils s’en vont, ils prennent tout l’argent avec eux ? y compris depuis des endroits où vous ne saviez même pas que vous aviez de l’argent, vous laissant, les larmes aux yeux, en chouinant : « Mon Dieu qu’est-ce qu’il s’est passé ici ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Je ne referai plus jamais ça ! »

Voici les taxes que paie la FIFA aux pays hôtes :

« La FIFA et ses filiales sont entièrement exemptes de taxes, à tous les niveaux : état, municipalité, toutes les sources de taxe, TVA, écotaxe, quelles qu’elles soient, elle en est exempte. »

Selon l’estimation du Brésil lui-même, le pays permettent à la FIFA d’ignorer 250 millions de dollars de taxe. Wesley Snipes [acteur et producteur condamné pour fraude fiscale] doit être en train de se dire « Bon sang, le foot était la solution ! Mon Dieu c’était si évident… »

Mais la FIFA dit laisser beaucoup de choses derrière elles, et c’est le cas… de nouvelles lois, par exemple. Car à une époque, le Brésil a fait ça :

« En 2003 le gouvernement brésilien a interdit l’alcool dans les stades à cause du taux de décès très élevé parmi les fans. »

Ça semble être une bonne idée, peut-être même une idée qui sauve des vies. Le problème, c’est que Budweiser est l’un des sponsors principaux de la FIFA. Et qu’ils vendent un produit qu’ils persistent à appeler « bière ».

La FIFA semblait vouloir protéger Budweiser d’une loi faite pour protéger les gens. C’est pourquoi le secrétaire général de FIFA est venu au Brésil avec un message simple :

« Je suis désolé de le dire, et peut-être que je parais un peu arrogant, mais c’est quelque chose que nous n’allons pas négocier. Il y aura et il doit y avoir, dans la loi, le fait que nous avons le droit de vendre de la bière. »

[Imitation d’accent français] Peut-être que je parais un peu arrogant mais, comment dit-on déjà… J’emmerde vos lois… et votre sécurité publique… C’est bien ça ?

Et le truc le plus dingue c’est que la FIFA a gagné. Ils ont poussé le Brésil à passer une « loi Budweiser », autorisant à vendre de la bière dans les stades.

Vous pouvez être soit consterné-e-s, soit soulagé-e-s que la Coupe du Monde ne soit pas sponsorisée par la cocaïne et les tronçonneuses !

Et le Brésil… le Brésil a de la chance. La FIFA n’a fait QUE les obliger à vendre de l’alcool. Quand l’Afrique du Sud a accueilli la Coupe du Monde il y a quatre ans, la FIFA a obligé le pays à créer des « Tribunaux de la Coupe du Monde FIFA ».

Ça a l’air drôle, non ? C’est comme aller à la World Series [un événement de baseball] et vous retrouver jugé par la mascotte de l’équipe ! Sauf que les tribunaux FIFA n’étaient pas une blague. Deux Zimbabwéens qui avaient volé des journalistes étrangers le mercredi ont été arrêtés le jeudi et condamnés dès le vendredi à quinze ans de prison.

C’est tellement rapide que c’en est perturbant. C’est comme quand vous commandez un repas chinois et qu’il arrive cinq minutes plus tard. « Merci beaucoup mais c’était trop rapide. C’est impossible que vous ayez pu préparer ça convenablement en si peu de temps. »

Il y a une certaine ironie dans le fait que la FIFA installe des tribunaux, au vu des scandales qui l’a touchée depuis plusieurs années.

« Les dirigeants de la ligue de football tentent d’apaiser le scandale en suspendant deux exécutifs accusés de corruption », « Le scandale FIFA continue. Jack Warner, accusé de corruption, a démissionné », « La FIFA a dû gérer tellement de scandales de corruption… », « Corruption et FIFA vont ensemble comme confiture et beurre de cacahuète ».

Ça ne devrait pas être le cas. La confiture et le beurre de cacahuète sont censés aller ensemble. La FIFA et la corruption devraient aller ensemble comme du beurre de cacahuète avec un enfant mortellement allergique aux fruits à coques. NON DAVID, NON ! C’est pour ton papa !

Si vous pensez que la FIFA ne peut pas devenir encore plus absurdement démoniaque, voici la salle de conférence de son quartier général. Oui, la FIFA a apparemment calqué son lieu de réunion sur le film Docteur Folamour. C’est la preuve numéro un que cette organisation se fout complètement de ce que vous pensez d’eux.

Et pourtant, le dirigeant de la FIFA maintient toujours que c’est juste une humble organisation à but non-lucratif.

« Nous sommes une organisation à but non-lucratif et nous devons le rester.
? Une organisation à but non-lucratif avec plus d’un milliard de dollars dans ses caisses…
? Oui mais c’est une réserve. »

Une réserve d’un milliard de dollars ? Quand vos économies en prévision des mauvais jours sont tellement importantes que vous pourriez y faire nager un canard de bande dessinée, peut-être que vous n’êtes plus « à but non-lucratif ».

Au fait, l’homme que nous venons de voir est Sepp Blatter, et même son nom devrait sonner l’alarme. Si vous vous appelez « Sepp », au minimum vous avez étranglé quelqu’un dans une bagarre de bar. C’est tout, c’est un fait. Laissez-moi vous donner un aperçu de l’être humain qu’est Sepp Blatter :

« Récemment on a demandé à Sepp Blatter comment le football féminin pourrait être rendu plus populaire. Réponse : elles pourraient porter des shorts plus courts. »

Super idée. Mettons les femmes en culotte, appelons ça du « sexy foot », enlevons-leurs leurs maillots, remplaçons peut-être le ballon par un plat d’ailes de poulets et ouvrons donc un Hooters.

La FIFA, la FIFA, cette humble organisation à but non-lucratif, a récemment dépensé 27 milliards de dollars pour financer United Passions, une version romancée de leur histoire, où Tim Roth joue Sepp Blatter. Et ce film, comme la FIFA elle-même, a l’air… effroyable.

http://www.dailymotion.com/video/x1xhbvd_united-passions-bande-annonce-trailer-1-vost-hd_shortfilms

Qui fait un film sur le sport dont les héros sont les cadres ?! Le pire c’est que vous n’avez pas besoin de deux awards et de Tim Roth, parce que le meilleur film sur Sepp Blatter existe déjà. Il dure dix secondes et il est sur YouTube.

C’est la seule fois où vous pourrez dire sincèrement « je suis content que ce vieil homme soit tombé de l’estrade ».

Mais peut-être que le pire, avec la FIFA ,n’est pas son passé ni son présent, mais son futur. Parce que le pays hôte de la Coupe du Monde de 2022 a déjà été désigné :

« Le gagnant qui organisera la Coupe du Monde de 2022 est… le Qatar ! »

Le Qatar ??? Il y a entre une et cinquante raisons pour lesquelles c’est une idée épouvantable.

« Les températures au Qatar peuvent atteindre les 50° Celsius. Un environnement dans lequel on organise difficilement un événement sportif en plein air.  »

50° Celsius, c’est 122° Fahrenheit. Vous organisez la Coupe du Monde dans un endroit où on ne peut physiquement pas jouer au football ! C’est comme si on décidait d’organiser le Superbowl dans un lac !

Il y a eu des rumeurs comme quoi certains cadres auraient pris des enveloppes sous la table pour donner la Coupe du Monde au Qatar. J’espère que c’est vrai, parce que sinon ça n’a absolument aucun sens. Et pas uniquement à cause du temps, mais aussi à cause des conditions de travail.

« Le Qatar est un état esclavagiste au XXIe siècle », « Les travailleurs ne peuvent pas quitter le pays sans un visa de sortie. Ce visa doit être approuvé par leurs employeurs », « Qui a votre passeport ? ? Mon passeport est dans le bureau principal ? Donc vous êtes coincé ici ? ? Oui. », « Des gens rentrent chez eux dans des cercueils. En moyenne, plus d’un travailleur meurt par jour. », « Selon les études, plus de 4 000 travailleurs vont mourir avant l’inauguration du stade en 2022. »

Donc ce que vous nous dites, c’est que la Coupe du Monde au Qatar va être le projet de construction le plus mortel depuis les Pyramides.

J’espère que je viens de vous montrer en quoi la FIFA est affligeante. Et pourtant, voici leur pouvoir : je suis toujours super impatient de voir la Coupe du Monde ! C’est très difficile à justifier : comment puis-je tirer autant de joie d’un événement qui cause autant de douleur ? À part en revenant à notre point de départ :

« Le soccer, ou football comme nous disons, est une religion. »

Mais ce n’est pas que ça. C’est une religion organisée et la FIFA est son église. Réfléchissez-y : son chef est infaillible, il oblige des pays d’Amérique du Sud à dépenser de l’argent qu’ils n’ont pas pour bâtir des cathédrales opulentes et il pourrait être responsable de la mort d’un nombre choquant de personnes au Moyen-Orient.

Mais pour des millions de gens autour du monde, comme moi, c’est aussi le gardien de la seule chose qui donne un sens à notre vie. Et si cette comparaison ne fait pas aimer le foot aux Américains, eh bien franchement rien ne le fera. »

Si vous aimez John Oliver, vous pouvez aussi regarder sa vidéo (sous-titré) sur la neutralité du Net !

Le paradoxe ne devrait pas manquer de frapper celles et ceux qui aiment le foot : même si pour un-e anti-sport convaincu-e, il a de quoi laisser perplexe.

La FIFA finira-t-elle par céder devant un grand boycott populaire, ou continuera-t-elle son business juteux jusqu’à ce que le roller derby remplace le football ? On peut rêver…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mllemoi
    Mllemoi, Le 18 juin 2014 à 14h40

    merci beaucoup pour la découverte de cette vidéo et le boulot de traduction !! :top:

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)