J’ai couché avec un homme de 15 ans plus âgé, et j’ai adoré ça

Marion a le béguin pour un mec de 15 ans son aîné et découvre les avantages de coucher avec un homme plus vieux.

J’ai couché avec un homme de 15 ans plus âgé, et j’ai adoré ça
Ma dernière fois, c'est quoi ?

Ma dernière fois, ce sont des récits d’ébats sexuels dans tout leur naturel et leur intimité.

Le but c’est de raconter sans fards des intimités, des rapports sexuels, dans leur diversité, et en détails ! Parce que les allusions ou demi-mots, dans cette rubrique, ce n’est pas ce qu’on recherche.

Pour participer, écris-nous à cette adresse : jaifaitca[at]madmoizelle.com avec en objet « Ma dernière fois ».

On se connaissait dans le cadre du travail depuis un moment.

Mais un jour, sans savoir expliquer pourquoi, nos relations ont changé et nous sommes devenus plus intimes. On a rapidement compris que l’attirance était réciproque, malgré presque 15 ans d’écart au niveau de nos âges.

Flirter avec un homme plus vieux

Comme dans beaucoup d’histoires hétéros, c’était moi la plus jeune.

On a flirté par message, on s’est vus, on s’est embrassés. Ça ne faisait que confirmer le fait qu’il me plaisait beaucoup.

Et un soir, il m’a invitée à venir chez lui. On s’est d’abord dit qu’il ne se passerait rien car il ne voulait pas me donner l’impression de m’abuser ou de profiter de la situation. J’étais loin d’être dupe et j’avais très envie de lui.

J’ai mis une jolie culotte, une jupe, j’ai pris un préservatif dans mon sac et surtout… une bonne dose de courage !

À lire aussi : Savoir si on a une IST : le guide pour (re)connaitre ces petites saloperies

Le stress du manque d’expérience

J’avais moins d’expérience que lui, je me sentais plutôt intimidée et flattée. J’avais confiance en lui car en plus de l’attirance physique, je trouvais cet homme doux, gentil, attentionné.

Aucune raison de me sentir manipulée. Arrivée chez lui, il m’attendait dans son jogging ! J’étais amusée par cette décontraction. Et ça me rassurait, ça promettait une soirée sans prise de tête !

On a parlé, lovés dans son canapé. C’était étrange de se voir en dehors du travail, mais tellement bien ! Il m’a massé les pieds puis les jambes dans la plus grande simplicité.

Il m’a demandé s’il pouvait m’embrasser. Je me suis rapprochée et c’est ce qu’il a fait. J’aurais voulu que ce moment dure des heures. Serrée fort dans ses bras d’homme, j’aurais pu y rester à vie. Je me sentais forte et si vulnérable à la fois.

J’avais envie de lui donner beaucoup d’amour, un vrai partage.

Peut-être que finalement, ça allait un peu vite pour moi : à moitié déshabillée, j’ai demandé une petite pause dans notre câlin.

Un amant de plus de 40 ans, attentionné

Il m’a couverte avec une petite couverture pour que je n’ai pas froid et m’éviter de me retrouver nue dans cette drôle de situation.

Il s’est assis près de moi, m’a dit qu’il aimait mes épaules, on rigolait, on parlait encore.

Je le trouvais beau, merveilleux, j’étais heureuse d’être là. Je mesurais ma chance de l’avoir auprès de moi et me félicitais d’avoir eu le courage de venir chez lui.

Puis, on s’est de nouveau embrassés, j’ai fini de me déshabiller. J’étais nue, pour lui et j’aimais ça.

Il savait très bien que j’avais moins d’expérience que lui, en terme de relation amoureuse mais aussi de sexe. Je n’avais eu qu’un seul partenaire, pendant de longues années, et je le lui avais dit.

Je ressentais un mélange d’excitation, de plaisir, de peur… mais uniquement des sentiments positifs qui me poussaient à sortir de ma zone de confort et à vivre le moment présent sans trop y réfléchir.

À lire aussi : Ces conneries qu’on entend quand on sort avec un mec de 40 ans

Comment c’est de coucher avec un mec de 15 ans de plus ?

À ma grande surprise car je suis plutôt du genre réservée, voire timide, je lui ai proposé d’aller dans sa chambre.

J’ai ajouté que rien ne nous y obligeait et qu’il n’y avait aucune pression. Il a un peu hésité, n’avait pas de préservatif.  Mais moi oui, alors nous sommes allés dans sa chambre, pour faire l’amour.

Découvrir son corps, le toucher, le sentir, toutes ces sensations nouvelles étaient incroyables.

Avant qu’il ne me pénètre, je lui ai demandé d’y aller doucement, un peu anxieuse de cette instant. C’est ce qu’il à fait et c’était tellement agréable.

Mon coeur battait si vite ! Mon corps était perdu dans ce moment étonnant et pourtant si naturel. J’étais toujours impressionnée mais détendue. Il était vraiment gentil et tendre.

Je sentais son expérience, son âge. Aussi, il m’a semblé voir en lui une petite inquiétude à faire l’amour avec une fille plus jeune, comme une obligation à être performant.

J’aimais ce qu’il se passait, ça me faisait tourner la tête ! Jamais je n’ai eu l’impression qu’il profitait de moi et de mon insouciance.

Quand j’ai senti le plaisir monter à son maximum, je l’ai invité à y aller plus fort. Il m’a dit que ça risquait de ne pas durer très longtemps…

Aucune importance pour moi ! Je n’avais pas besoin de faire l’amour pendant des heures pour ressentir cette vague de chaleur me parcourir le corps et ne faire qu’une seule entité de nos deux corps.

Je l’aimais follement.

Est-ce que j’ai eu un orgasme ? Je ne sais pas. Pas comme j’ai l’habitude d’en avoir en tout cas, je pense que mon esprit n’était pas assez libre pour recevoir cette jouissance.

Mais j’ai eu beaucoup de plaisir et j’ai adoré faire l’amour avec cet homme.

L’envie de recoucher avec un mec plus vieux

Encore une fois, on a rigolé, un peu discuté puis je me suis rhabillée, dans un halo de douceur. Il m’a donné mon manteau et m’a raccompagné à ma voiture.

C’est la dernière fois que nous nous sommes embrassés.

Jamais je n’oublierai cette nuit, je me demande si c’est pareil pour lui ? Ou si à plus de 40 ans, il n’y apporte pas la même importance…

Aujourd’hui, je ne sais pas dire où nous en sommes et s’il existe un avenir pour notre histoire. Mais je ne regrette rien et je n’ai qu’une seule envie : que ça recommence !

À lire aussi : Le jour où j’ai couché avec un mec de 27 ans… qui était vierge

Une madmoiZelle


Tous ses articles

Commentaires
  • Artemis07
    Artemis07, Le 7 janvier 2019 à 8h30

    On peut y lire une forme de dégoût malgré qu'il s'en défende...

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!