Correcteur Anticernes Revlon Colorstay Concealer

Première approche : Un correcteur de teint classique, un packaging pas franchement attractif. Mouais… Je reste de marbre devant ce produit, ni beau, ni laid. Espérons qu’il sera au moins performant ! Et je suis en droit de le croire car REVLON il y a quelques dizaines d’années (c’est la minute historique des maquilleuses) avait […]

Première approche : Un correcteur de teint classique, un packaging pas franchement attractif. Mouais… Je reste de marbre devant ce produit, ni beau, ni laid. Espérons qu’il sera au moins performant ! Et je suis en droit de le croire car REVLON il y a quelques dizaines d’années (c’est la minute historique des maquilleuses) avait révolutionné le monde du fond de teint en inventant le "Colorstay", traduction : la couleur qui reste ! Ta mère s’en souvient peut-être mais c’est ce qui a contribué à l’explosion de la marque et depuis les experts sont formels, personne n’a réussi a détrôner la technologie Colorstay en matière de maquillage du teint.

Le test : Je tire le pinceau applicateur (un embout poilu et biseauté) et je commence l’application sous mon œil. La texture est assez épaisse et légèrement gluante. On l’étale avec le doigt et là tout est une question de dosage et de vitesse. Il ne faut pas en mettre trop et il ne faut pas attendre trop longtemps entre l’application et l’uniformisation manuelle ! Si on gère bien ces deux facteurs, on obtient un maquillage longue tenue quasiment PARFAIT.
Par contre si on s’y prend comme une buse, on se retrouve avec un cake sous chaque œil, qui brille et qui colle. Halte aux novices donc ! Mais si tu as un minimum d’expérience et que l’aspect un peu technique du maquillage ne te fait pas peur, enjoy ! Use et abuse de son pouvoir couvrant sur les ailes du nez, le menton rosé ou les vilaines pustules.

Le verdict : Un correcteur très performant mais à ne pas mettre en toutes les mains, et c’est dommage ! Le moindre mauvais geste sera sanctionné avec lui. Ca passe ou ça casse et un loupé te contraint au démaquillage complet avant de recommencer. En effet, le Colorstay ne supporte pas la superposition au risque de provoquer un effet milles feuilles.

Les + : Un antiride qui frôle la perfection, le must (qu’on déconseillera pourtant aux plus novices).

Les – : Un peu technique à poser, la perfection n’existe pas. A noter également que le pinceau est fragile et manque de douceur. Apres un mois d’utilisation quotidienne, il manquait des poils sur la mini brosse et je me suis presque griffé avec, pendant l’application. Pour une zone aussi fragile que l’œil, j’ai du mal a pardonner ce genre d’erreur. De plus, Revlon aurait pu penser à sa clientèle black en proposant le correcteur pour les peaux noirs et/ou métisses. C’est le cas pour ses fonds de teints classiques (que je conseille fortement d’ailleurs) mais pas pour ce produit qui existe uniquement en teintes claires.

Les astuces : On l’applique a volonté sur les rougeurs ou les boutons ! C’est un trompe l’œil idéal. Mais mieux encore on s’en sert de rouge à lèvre, pour gommer les lèvres (absolument divin avec des yeux charbonneux et un peu de blush) !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Loladanse
    Loladanse, Le 16 août 2010 à 18h08

    Où peut-on trouver ce produit? s'il vous plait?

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)