(Re)prenez confiance en vous grâce aux conseils d’Audrey… et de la rédac !

Avoir confiance en soi, ça tient souvent à des petites choses ! Suivez le guide des conseils de la rédac et d'Audrey, le personnage principal du roman Audrey Retrouvée paru aux éditions PKJ.

(Re)prenez confiance en vous grâce aux conseils d’Audrey… et de la rédac !

Cette critique a été rédigée dans le cadre d’un partenariat avec Pocket Jeunesse.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Audrey est l’héroïne du roman Audrey retrouvée, écrit par Sophie Kinsella (l’auteure de la série L’accro du shopping) aux éditions PKJ.

Le personnage d’Audrey souffre de lourds troubles d’anxiété qui font qu’elle panique à l’idée d’être entourée d’inconnu•e•s. Si elle porte des lunettes de soleil par tous les temps et même en intérieur, c’est pour éviter de croiser le regard des autres, qu’elle ne supporte pas.

Très entourée par sa famille et par Linus, l’ami de son frère, elle va peu à peu se refamiliariser avec l’extérieur à travers des petits défis qui vont lui permettre de retrouver confiance en elle.

On vous propose quelques tuyaux pour peaufiner sa confiance en soi, glanés à la lecture d’Audrey retrouvée et conseillés par la rédac !

À lire aussi : Manifeste pour l’amour de soi

Arrêter de croire qu’on connaît les pensées des autres

Dans le roman, le personnage d’Audrey nous rappelle qu’on a un peu trop tendance à se soucier du regard des autres. On pense que les gens passent leur temps à parler (de préférence en mal) de nous, qu’on est le centre de leurs discussions pour de mauvaises raisons… C’est ce qu’explique Audrey :

Quand on souffre d’anxiété pendant longtemps, on a tendance à se centrer sur soi-même. Je ne dis pas cela de manière péjorative. C’est un fait. Tu finis par croire que le monde entier pense à toi tout le temps. Tu penses que tout le monde te juge et parle de toi.

Quand on manque de confiance en soi, on a l’impression que le moindre de nos faux-pas va être scruté, analysé et moqué. On se sent aussi exposé•e•s que dans un épisode de Belle toute nue (comme dans ce moment de malaise ultime où ils diffusent des photos de femmes en soutifs sur des écrans dans une rue bien passante). Sauf que, breaking news, les gens s’en contrefichent beaucoup plus qu’on ne le croit ! C’est ce que le Dr. Sarah explique à Audrey :

La vérité, Audrey, c’est que oui, les gens parlent sans doute de toi pendant une fraction de leur temps. […] Mais au bout d’un moment, ça les ennuie, et ils passent à autre chose.

Et après tout, pourquoi leur accorder de l’attention ? Si ce sont des gens qui se complaisent dans la méchanceté, qu’ils restent dans leur hostilité.

taylor-swift-haters-gonna-hate

À lire aussi : Assumez ! – Les conseils d’Hippie Jack

S’entourer de personnes bienveillantes

L’un des secrets pour se sentir bien, c’est d’être entouré•e de personnes qui nous tirent vers le haut, qui ne nous jugent jamais et qui nous enveloppent dans un cocon d’ondes positives.

À lire aussi : Celui qui… m’a aidée à prendre confiance en moi

Ce sont des personnes qui ont une action encore plus efficace que l’extrait de pépins de pamplemousse pour te redonner la pêche et avec lesquelles tu peux te montrer naturel•le, raconter des blagues même les plus mauvaises sans te soucier de ce qu’elles vont penser de toi. Bref, tu te sens bien avec eux, au point d’avoir envie de conquérir le monde et de relever tous les défis.

minus-et-cortex

La même chose que tous les soirs, Minus.

C’est d’ailleurs le point de vue de Margaux, la rédac cuisine :

Je pense que c’est important d’avoir une personne safe vers laquelle se tourner, qui va rassurer, remettre en contexte sans jamais faire comme si ce que tu ressentais était con.

Et celui d’Aki, la rédac ciné et séries :

Personnellement, je me tourne vers mes amis ; je suppose que quand ce sont de véritables amis, ils auront toujours le bon mot pour te redonner confiance en te rappelant une anecdote qui te met en valeur, ou juste des paroles de réconfort.

audrey-retrouvée-sophie-kinsella-visuel

Voir le verre à moitié plein

Quand on souffre d’un manque de confiance en soi, il faut se rattacher à toutes les petites victoires qui ont constellé son parcours. C’est ce que le Dr. Sarah, la thérapeute d’Audrey, lui répète tout au long du roman. C’est profondément gratifiant de jeter un oeil derrière soi, de se remémorer toutes les fois où on a su repousser ses limites, et en se demandant si, il y a quelques années, on en aurait été capable (la réponse est probablement non, et c’est ça qui est chouette).

Puiser dans toutes ces petites ou grandes victoires du quotidien permet de trouver l’énergie et l’ambition de réaliser les projets les plus fous ! Audrey l’a bien compris :

Je crois que j’ai compris que la vie consiste à grimper, perdre pied, tomber et se remettre d’aplomb. C’est pas grave si vous glissez en arrière, du moment que vous gravissez la pente.

big-ambition-revelation

Aliénor, notre graphiste et illustratrice, est de cet avis :

Comme tout le monde, il m’arrive parfois de me sentir aussi naze qu’un vieux ballon de baudruche, et très clairement, ce ne sont pas les meilleurs moments dans la vie. Alors pour y remédier, je commence par me poser et réfléchir à ce que j’ai pu accomplir jusque-là. Il n’y a pas de petites victoires comme on dit, alors se souvenir des choses ou des situations que l’on a pu surmonter, ça fait quand même du bien.

Tout comme Aki :

Le coup de se répéter un mantra « je connais ma propre valeur » (merci Agent Carter) devant une glace, mine de rien, ça met du plomb dans la tête et ça marche sur moi. Surtout quand le syndrome de l’imposteur bat son plein.

Un peu de musique et ça repart

Le truc de Lola, responsable événementiel, c’est d’écouter de la musique TRÈS FORT :

Pour que ça aille mieux, je prends ma guitare et je chante (parfois juste, parfois faux) à FOND chez moi (ça marche en version karaoké aussi). Au bout de trente minutes, j’ai vraiment un poids en moins dans la poitrine.

C’est aussi une astuce de Margaux :

Quand je me sens mal et que j’ai zéro confiance en moi, j’écoute du disco, c’est radical. Un bon coup de message positif sur un rythme catchy, c’est l’un des meilleurs trucs du monde. Je danse beaucoup, dès que je peux, en criant les paroles, c’est encore mieux. Ça me défoule, ça me fait faire du sport mine de rien et ça me redonne confiance en moi (comme quand j’étais petite et que je jouais à faire comme si j’étais Cécilia Cara dans Roméo et Juliette).

romeo-juliette-aimer-single

Ce bonnet en crochet a été à la mode.

À lire aussi : Playlist feel-good pour garder la pêche malgré tout

Prendre du temps pour soi

Mymy, notre cheffe bien-aimée (#fayotage), se sent mieux dans ses pompes quand elle les choisit avec soin :

Comme je m’habille de façon extrêmement schlag et que je me maquille peu, quand j’ai une baisse de confiance en moi, il suffit que je mette une tenue un POIL plus élégante que d’habitude, un coup de mascara, et je me sens plus caliente que Salma Hayek. Ça marche même quand je suis seule chez moi !

jessica-rabbit

Bonsoir, vous.

Quant à Lola, elle opte pour le cocooning :

Quand j’ai un coup de mou, je me verse un gros thé vert BIEN chaud et bien sucré. Je me pose sur mon canapé plein de plaids multiples avec un jogging, une grosse écharpe et je me mate un film « feel good ». Rien que le fait de prendre du temps pour me poser, d’essayer de penser à autre chose, ça m’aide beaucoup.

Et toi, quelles sont tes astuces qui te permettent de soulever des montagnes ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • 3
    3, Le 3 mars 2016 à 14h28

    La meilleure solution que j'ai trouvée, après des années d'angoisse, de timidité maladive, de mal-être et de manque total de confiance en moi, c'est de n'avoir personne sur qui compter. Ça paraît encore plus déprimant, pourtant le fait d'avoir été systématiquement déçue, trompée et rabaissée m'a poussé à ne me fier qu'à moi. Si je ne m'aide pas personne ne le fera alors je me motive, je me porte à bout de bras, je me rassure et me pousse à oser, faire, échouer, recommencer, reussir... :fouet: et je suis fière de m'être faite toute seule. Je ME dois chaque victoire.
    Du coup mes amis et proches ne sont là que pour le meilleur, je suis toujours très positive et plus rien ne peut m'atteindre.:supermad:

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)