Survivre aux petites crèves hivernales… et à leurs dommages collatéraux

L'hiver, c'est la saison préférée des microbes pour venir bousculer ta petite vie bien douillette. Voici les conseils de Virginie pour survivre aux crèves saisonnières sans y laisser ta dignité.

Survivre aux petites crèves hivernales… et à leurs dommages collatéraux

Article du 12 janvier 2016

Ah l’hiver, cette douce période de neige, de raclette et de pulls tout douillets ! Si comme moi, tu attires la poisse, tu ne traverses jamais la saison sans choper un petit rhume, ou pire, une grosse grippe bien sale.

La crève laissant souvent des séquelles physiques pas dramatiques mais désagréables, voici quelques conseils pour faire face en beauté. « Vous ne m’aurez pas, la chiasse et la migraine ! », comme disait l’autre.

Cajoler le nez irrité

À force de te moucher toutes les cinq minutes, tu as fini par irriter tes narines et ton nez n’a désormais plus rien à envier au museau de Rudolphe le renne ?

Pas de panique, il suffit d’appliquer régulièrement un baume bien gras ou même de la Vaseline sur le contour de tes narines pour les apaiser en douceur.

Bon, ce n’est pas miraculeux mais le côté huileux de ce type de produit permet au mouchoir de moins accrocher la peau tout en protégeant les zones déjà irritées.

300px-Épisode_EP077Moi submergée par le rhume.

Pour désencombrer ton nez sans l’irriter, tu peux tenter de ramollir tes sécrétions (bah quoi, c’est quand même plus joli que « morve ») avant de te moucher en irriguant tes sinus avec une solution saline type Stérimar ou en les massant avec de l’huile essentielle de menthe ou de lavande.

Une fois « à point », tes sécrétions seront plus faciles à extraire, tu utiliseras donc moins de mouchoirs tout en retirant plus de mucosités (oui, j’ai tapé « synonyme de morve » dans Google).

Apaiser les yeux gonflés

crise-larmes-conseils

Que tu souffres d’allergies, d’une conjonctivite ou même d’un chagrin d’amour, les yeux tout rouges et gonflés sont rarement compatibles avec une jolie mine (oui oui, c’est possible !) d’hiver.

En plus des collyres disponibles en pharmacie, certaines astuces toutes bêtes peuvent te permettre de retrouver l’œil vif et brillant plus rapidement.

Au moment de te coucher, rajoute un oreiller sous ta tête pour la maintenir surélevée de sorte que les liquides lacrymaux ne stagnent pas dans les paupières.

Le matin, au moment de te débarbouiller, passe ton visage sous l’eau froide pour relancer la circulation sanguine.

Pour un coup de frais encore plus radical, tu peux même tremper deux disques de coton dans de l’eau glacée et les appliquer directement sur tes paupières closes pendant une dizaine de minutes.

Si l’idée d’asperger ton visage d’eau très froide au réveil ne te séduit pas plus que ça, tu peux remplacer le Château-la-Pompe par de l’eau de rose, reconnue pour ses vertus décongestionnantes.

Sinon, l’astuce des petites cuillères à placer au congélateur toute une nuit avant de les passer sur tes paupières fonctionne toujours.

À lire aussi : Comment survivre à l’hiver en beauté ?

Balayer la mauvaise mine

bridget_jones_sick

Opération hydratation !

La fièvre et le manque de sommeil sont rarement les garants d’une peau fraîche et rebondie.

Pour sauver les meubles et afficher un teint pas trop cata entre deux quintes de toux, commence par prendre soin de ta peau, souvent complètement déshydratée à cause de la baisse de la quantité d’eau dans le corps engendrée par la crève.

Masque hydratant, sérum anti-soif, crème riche en eau… À toi de choisir selon les besoins de ton épiderme tout palot.

Se maquiller pour cacher « la misère »

Si la crève ne t’a pas fait passer l’envie de te maquiller, met de côté les smoky-eyes jusqu’à ton rétablissement total (les yeux qui coulent et les ombres à paupière font rarement bon ménage) et mise tout sur le teint !

Pour feindre une mine éclatante (ou du moins pas trop déprimante), applique un embellisseur de teint dans une teinte caramel si ta carnation est foncée, jaune si tu as la peau mate ou abricot si tu te trouves du côté clair de la force.

big-base-de-teint-conseils

Les valises sous les yeux pouvant trahir tes nuits trop courtes, n’hésite pas à passer un peu plus de temps que d’habitude à corriger tes cernes.

  • S’ils sont plutôt bleus, applique un correcteur orange sur la partie foncée et colorée de ton contour de l’œil.
  • S’ils sont plutôt violacés, fais exactement la même chose mais avec un correcteur jaune.

Une fois la teinte de tes cernes corrigée, tu peux appliquer ton anti-cernes comme à ton habitude ou en V pour un effet défatigant encore plus prononcé.

Tu peux ensuite maquiller ton teint comme à ton habitude, en n’oubliant surtout pas d’appliquer un joli blush pêche sur tes pommettes !

Soulager les lèvres sèches

giphy-1

À force de dormir la bouche ouverte pour éviter de t’étouffer, tes lèvres sont devenues aussi sèches que le désert d’Atacama ?

Pour lui redonner sa souplesse initiale, badigeonne ta bouche plusieurs fois par jour avec un baume bien riche.

N’hésite pas à en appliquer une couche bien épaisse juste avant de te coucher afin que tes lèvres puissent « boire » le produit pendant la nuit. Tu vas voir, c’est plutôt radical !

À lire aussi : Sélection shopping beauté — Spéciale baumes à lèvres !

Et toi, comment prends-tu soin de toi quand tu es malade ?

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Virginie

Virginie est tombée dans la marmite des cosmétiques quand elle était toute petite. Depuis, elle se barbouille de rouge à lèvres à longueur de journée et prêche les bienfaits du démaquillage à qui veut l'entendre. À part ça, Virginie aime se trémousser sur du Taylor Swift et actualiser son site mode et beauté.

Tous ses articles

Commentaires
  • Miranna
    Miranna, Le 30 janvier 2018 à 9h23

    Coucou ^^

    Alors mes astuces de grand-mère, enfin de pote en fait ^^ Quand je sens que je commence à être bien crevée ou à être sur la pente glissante du méchant petit rhume (et non du rhum... jeu de mot quand tu nous tient :facepalm:) on m'a conseillé une petite cure de :
    - extraits de pépins de pamplemousse
    - échinacée
    - acérola (vitamines de cerise acérola qui seraient mieux que la vitamine C)
    - et éventuellement du chorizalia (seule chose non naturelle ou presque)

    Et pour moi ça marche pas mal, d’habitude j'ai toujours 2-3 petits rhumes (des petites crèves hein, rien de bien méchant mais bien relou) pendant l'hiver... et depuis la fin de l'hiver dernier où j'ai commencé ça, plus rien !! Alors oui, je ne suis pas à l'abris, winter is not over mais bon, j'en aurais au moins évité plusieurs grâce à ça ^^

    Et je dit merci à ma copine qui m'a conseillée ! :worthy::magic::bouquet:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!