Conseils pour réussir ses concours blancs en prépa

Par  |  | 7 Commentaires

Les concours blancs, c'est un vrai marathon pour le corps et l'esprit. Voici quelques conseils pour aborder les épreuves dans les meilleures conditions !

Conseils pour réussir ses concours blancs en prépa

— Initialement publié le 15 janvier 2017

Nous sommes en plein dans la période des partiels, mais j’ai une pensée émue pour les étudiant•es en classe préparatoire qui de leur côté se coltinent des concours blancs.

Qu’est-ce qu’un concours blanc ?

La classe préparatoire forme aux grandes écoles, auxquelles on accède en passant un test.

Le concours blanc est donc une simulation de cet examen d’entrée, qui consiste en prépa à une succession de devoirs sur table avec des exercices du type dissertation, pendant 5h ou 6h. Eh oui, presque une journée de travail !

À lire aussi : La classe prépa : guide de survie

Les concours blancs s’apparentent à un vrai marathon. Il faut parvenir à tenir le coup tous les jours pendant de longues heures, sur un même sujet. Si les partiels te demandent une performance davantage sur l’instant, les concours blancs sont plutôt sur la durée.

J’ai fait une prépa littéraire, donc je vais fatalement parler de ce que je connais, mais n’hésitez pas à apporter votre propre expertise dans les commentaires de cet article !

Tels des athlètes de haut niveau, il faut réunir toutes les conditions nécessaires pour tenir le coup et donner le meilleur de soi-même. Voici mes conseils de grande sage (non) pour être au taquet à partir du jour J.

Conseils pour réussir ses concours blancs : dors longtemps

Ça peut paraître nul et incroyablement convenu comme conseil, et pourtant, il est essentiel.

En examen, il vaut mieux avoir la totalité des capacités de ses neurones, plutôt qu’un cerveau qui rame parce qu’il est fatigué. En étant en forme, tu auras plus de facilité à raisonner et à solliciter tes connaissances (aussi limitées soient-elles), et tu auras beaucoup plus de patience pour tenir les longues heures de labeur qui t’attendent.

Du coup, essaye de t’arranger pour avoir un maximum d’heures de sommeil au compteur en arrivant le matin : accepte d’arrêter de réviser la veille au soir (à la limite, suis ces conseils de Fannyfique), couche-toi aussi tôt que possible avec une tisane « nuit calme », lis pour te relaxer, écoute de la musique tranquille ou des podcasts madmoiZelle

Bref, mise tout sur la détente et le repos.

big-methode-facile-trouver-sommeil

Conseils pour réussir ses concours blancs : gagne du temps le matin

Dormir plus, c’est aussi possible en grignotant sur son temps de préparation le matin (ceci ne concerne pas les personnes qui préfèrent prendre soin d’elles quelles que soient les circonstances, je les respecte et les envie).

Prendre sa douche le soir, ça détend et ça fait gagner du temps le matin. Préparer ses vêtements la veille, c’est moins d’hésitation devant son placard.

De mon côté, la période des concours blancs était l’anti-Fashion Week par excellence.

Je m’habillais de façon confortable (la rumeur raconte que je mettais un pantalon de pyjama qui faisait pas trop pyjama mais qui en avait tout le confort), pas de maquillage (c’est plus pratique quand on veut se frotter les yeux, ce qui va arriver, fatigue oblige), et on partait clairement sur un chignon à l’arrache perché en haut de mon crâne.

Une vraie tenue du dimanche, en fait.

En revanche, gagner du temps le matin ne veut pas forcément dire sauter le petit-déjeuner. Donc prends le temps d’avaler de quoi te donner des forces, ou mets un truc dans ta poche pour les transports. Nourris ton corps, il te le revaudra.

À lire aussi : 9 astuces (plus ou moins efficaces) pour gagner du temps le matin

Conseils pour réussir ses concours blancs : mange, tout le temps, sans cesse

Justement, ce qui est très important pendant les examens qui durent longtemps, c’est de ne jamais manquer d’énergie. Il faut que ton corps soit au top de son fonctionnement, telle une voiture de course qui a besoin de carburant pour continuer à foncer vers la ligne d’arrivée.

Pour cela, il faut manger. L’avantage c’est que c’est non seulement nécessaire, mais ça peut être une satisfaction, une motivation et un outil.

La nourriture est un plaisir déjà parce que c’est l’essence même de la bouffe, mais aussi parce qu’entre nous, ces concours marquent le moment de faire des folies.

Tu les vois les cookies hors de prix qui te font de l’œil à chaque fois que tu passes au rayon gâteaux ? Bien. PRENDS-LES.

big-revisions-partiels-detente-kiff

Fais-toi ce plaisir dans la mesure où tu vas en faire une motivation : tu vas avoir hâte d’être en devoir sur table pour pouvoir déguster tes victuailles (notez qu’il faut un rapport très fusionnel avec la nourriture pour que ce conseil fonctionne).

Là où la nourriture devient un outil, c’est quand grignoter permet d’occuper ses mains en cas de panne d’inspiration — et de ne pas paniquer.

Tu peux regarder tranquillement tes brouillons en machouillant tes fruits secs, et laisser venir l’idée de génie tout en engrangeant de l’énergie supplémentaire !

Conseils pour réussir ses concours blancs : isole-toi du reste du monde

Si tu es du genre à te laisser très vite distraire ou à t’agacer tout aussi rapidement, tu trouveras ton salut dans les bouchons d’oreilles.

Si tu connais bien tes collègues de classe, essaye d’identifier celles et ceux qui auront une mauvaise influence sur toi.

J’entends par « mauvaise influence » celui qui est très nerveux et qui tape du pied tout le temps en faisant trembler ta table, celle qui soupire sans cesse, celui qui gratte des quantités scandaleuses de pages quand toi tu en es encore à dessiner des frises de fleurs sur ton brouillon.

Si le placement est libre pour le concours blanc (donc s’il n’est pas complètement dans les conditions de l’examen), essaye d’arriver tôt pour bien choisir ta table et pose-toi des bonnes questions, du type : regarder par la fenêtre est-ce une inspiration ou une distraction pour moi ?

Les bonnes conditions d’examen, ça commence aussi par là !

big-nuit-blanche-revisions

Conseils pour réussir ses concours blancs : fais tes réserves de brouillons et organise-toi

Ça y est, tu as enfin de l’inspiration, tu as ton plan, tu as de nombreuses idées mais pile en plein pic de productivité… tu n’as plus de brouillons.

C’est frustrant et ça peut te couper dans ton élan, ce qui est fâcheux et un peu bête.

Donc l’astuce, c’est de demander plusieurs brouillons d’avance. Ça t’évitera de commencer à écrire dans des recoins obscurs de feuilles déjà noircies et de ne plus jamais retrouver cet éclair d’intelligence qui t’a traversé.

De toute façon, ça te servira à un moment ou à un autre, alors ne t’en prive pas.

Attention toutefois à bien équilibrer ton temps de travail et à ne pas t’attarder trop longuement sur tes brouillons. Il ne s’agit pas d’écrire dessus des paragraphes complets de dissertation, mais juste des idées, puis un plan détaillé.

Le brouillon est ton allié mais il ne doit pas te desservir !

Conseils pour réussir ses concours blancs : profite des pauses pipi

Ton aller-retour aux toilettes risque fort d’être le seul moment où tu seras autorisé•e à te promener un peu dans les couloirs.

Profites-en pour t’étirer, secouer les bras, sautiller sur place, détendre tout ton corps, et tant pis pour le ridicule.

Profites-en aussi pour souffler et t’aérer l’esprit. Prends un peu ton temps si tu n’es pas dans les dernières 30 minutes de rush final avant la remise du devoir.

Faire une pause loin de tes semblables en train de gratter à la vitesse de la lumière est libérateur, et cela aura davantage d’effets positifs que si tu lèves la tête pendant trois minutes pour constater que tout le monde est à fond dans son travail (spoiler alert : c’est angoissant).

big-stress-des-examens-comment-l-eviter

Conseils pour réussir ses concours blancs : passe à autre chose

L’épreuve est terminée, que tu sois soulagé•e ou dégoûté•e des dernières heures, ne t’attarde pas trop longtemps dessus et passe rapidement à la suite.

C’est beaucoup plus sain, car tu ne peux plus rien changer sur ta copie, et tu as encore de nombreuses heures à passer les fesses vissées à une chaise pour en noircir d’autres dans les prochains jours.

Si tu veux en parler avec des gens, trouves-en qui seront disposés à le faire, car tout le monde n’a pas forcément envie de débriefer (et de se rendre compte qu’il n’a pas du tout compris la même chose que toi).

Les concours blancs demandent de pouvoir mobiliser des connaissances très diverses de façon très intense, donc autant ne pas ressasser trop longtemps le passé, et de commencer à s’imprégner de la journée suivante.

Relis tranquillement tes fiches ou tes cours qui concernent l’épreuve du lendemain… et reprends cet article du début !

Te voilà d’attaque pour tes examens ! Garde courage, tiens le coup, et savoure ce sentiment de profonde satisfaction qui va clore la dernière épreuve.

Et toi, quelles sont tes astuces pour tenir le coup ?

big-conseils-motivations-reviser


Lucie Kosmala

Lucie a commencé en 2015 par vous parler de littérature jeunesse, et depuis janvier 2016, elle vous cause plus généralement de livres, sous toutes ses formes et pour tous les goûts. Elle s'est illustrée à de nombreuses reprises dans la réalisation de petits pingouins en olives, et connaît d'un point de vue exhaustif tous les gifs de raton laveur existants.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Guimauve-Molle
    Guimauve-Molle, Le 9 avril 2017 à 9h15

    J'ai passé les écrits d'agrégation en mars :v: l'article arrive un peu tard mais je suis d'accord avec la totalité de ces conseils. C'est exactement tout comme ça que j'ai fait et ça s'est bien passé !
    Bonne chance à toutes celles qui préparent une épreuve en ce moment :supermad:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!