Comment gâcher un film : le cas Sex and The City 2

Jésus Marie Joseph, mais qui commandite le plan de communication de Sex and The City 2 ? Cette personne prend-t-elle de la drogue ? A-t-elle fait ses classes au sein d’une marque de PQ à Dubaï ? Depuis plusieurs nuits je rêve que Sarah Jessica Parker me fouette les yeux avec un fouet de diamants […]

Comment gâcher un film : le cas Sex and The City 2

Jésus Marie Joseph, mais qui commandite le plan de communication de Sex and The City 2 ? Cette personne prend-t-elle de la drogue ? A-t-elle fait ses classes au sein d’une marque de PQ à Dubaï ? Depuis plusieurs nuits je rêve que Sarah Jessica Parker me fouette les yeux avec un fouet de diamants en disant « de temps en temps, il faut s’évader avec les copines ! ». Je souhaiterais que cela cesse.

Pourquoi Sex and The City 2 peut éventuellement faire un flop ?

1/ La bande-annonce

Chargement du lecteur...

Depuis que Carrie Bradshaw a épousé Mr. Big, c’est du n’importe quoi. Devenue poule de luxe, sa principale activité consiste à sortir de chez elle sur Empire State of Mind d’Alicia Keys. Le reste du temps, elle glousse avec sa copine libertine, sa copine plan-plan et sa copine qui fait des cupcakes. Jusqu’au jour où, victime d’une surmédicamentation de Proxac, elle propose à ses APLV (Amies Pour La Vie) de partir faire du rodéo sur chameaux. Et tout le monde applaudit des deux fesses.

Qu’est-ce que c’est que ces âneries ?, me direz-vous. Où est passée Carrie la journaliste newyorkaise qui habitait un F2 sentant la clope et le vin rouge et qui nous faisait sourire ? Mais surtout : que reste-t-il de l’esprit HBO dans un tel long-métrage ? Bonus putréfié : le site web, sexandthecity2-leclub.com, laisse entendre que la spectatrice moyenne aimerait faire partie du club des privilégiées et donner des claques complices dans le dos musclé de Carrie. S’il-vous-plaît, laissez-nous en paix.

2/ Les affiches du film

Wooowww elle est bêêêêlle !

Wooowww elles sont toutes bêêêêêlles !

OoOooh ! On dirait une fée !

La fée de Photoshop. Pour rappel, lors des premières saisons, les affiches promotionnelles s’apparentaient plutôt à ça :

A la vue du tee-shirt mégalo bling-bling, nous aurions du nous douter de la tournure des évènements. Mais les fashionistas sont devenues hors-coup.
Lors de l’avant-première du premier Sex and The City – sorte de gros épisode foireux où à chaque nouvelle tenue j’avais un peu plus envie de devenir naturiste – la rumeur veut que Vivienne Westwood ait quitté la salle. Oui Madame.

3/ La pub sur Spotify

Je n’ai pas de compte payant sur Spotify, mais grâce à Sex and The City 2 je suis à deux doigts de sortir ma carte bleue pour ne plus jamais avoir à écouter cette maudite pub. Les créateurs du site de libre-écoute doivent se frotter les mains : non seulement ils ont ramassé quelques kopecks de la part de l’équipe commerciale de SaTC, mais en prime une flopée d’utilisateurs aux oreilles qui saignent vont choisir la version payante du programme.

Vivement le 2 juin que le film sorte et que je puisse réécouter Bonnie Tyler en paix.

– Le cri de désespoir du patron : Et d’ailleurs, pourquoi c’est pas SI bien que ça Sex & The City ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 25 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Motherbird
    Motherbird, Le 17 juin 2013 à 12h29

    Pareil que certaines autres Madz tellement attachée aux persos et même Carrie (en qui je ne vois qu'une beauté atypique et un côté bonne copine toute gentille et pleine d'esprit :puppyeyes:) et surtout Samantha (la libertine WTF absolue j'adore <3)
    On est en 2013 et je me retape la série depuis le premier épisode (normal ^^) et ça me met toujours autant de bonne humeur (pour une râleuse/dépressive comme moi c'est juste :oo:).
    Donc voilà j'ai acheté les films (QUOI ???!! 4 EUROS chez AUCHAN OUi Madame..), en ce qui concerne le volet 2 j'ai mouillé ma culotte pendant le générique ( normal les + belles vues de Manhattan sur fond d'Empire State of Mind vala quoi JE LOVE j'aime le kitsh le gnangnan et NYC ouais.:slap:). Après je me suis ennuyée sec ( le mariage gay hyper sophistiqué so soporifique) et ça a commencé à frétiller du slip vers.. la fin du film !! Par contre ma parole cette fin là j'adoooore !
    Les scénaristes sont chelous.. J'aurais du me mêler de tout ça bien avant pour sauver l'image de ma série préférée :supermad:!

    Kiss

Lire l'intégralité des 25 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)