Coluche, 20 ans après

Le 19  juin 1986, une onde de choc parcourt la France : le célèbre humoriste Coluche vient de mourir d’un accident de moto. Fondu de vitesse, Michel Colucci s’est fait percuter par un camion. Partout dans le pays, l’émotion est palpable. Personne n’y croit. « C’est l’histoire d’un mec…un mec pas… non !… un mec normal » disait-il […]

Le 19  juin 1986, une onde de choc parcourt la France : le célèbre humoriste Coluche vient de mourir d’un accident de moto. Fondu de vitesse, Michel Colucci s’est fait percuter par un camion. Partout dans le pays, l’émotion est palpable. Personne n’y croit.

« C’est l’histoire d’un mec…un mec pas… non !… un mec normal » disait-il au début de sa carrière. Avec sa salopette, son nez rouge et son humour grinçant, Coluche fait rire, énerve, mais marque les esprits. Il dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. C’est un peu l’émission des Guignols à lui tout seul.

En 1975, il est en tête d’affiche de l’Olympia. Les critiques le saluent à l’unanimité.  

Coluche n’est pas simplement humoriste, il est aussi acteur. Le maître d’école, Banzaï, Deus heures moins le 1/4  sont tous autant de succès. Mais le film qui scellera le talent de comédien de Coluche, ce sera Tchao Pantin qui lui offrira son premier César en 1984. 

Le 26 octobre 1980, filmé en direct de sa loge, Coluche annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 1981. Il déchaîne les foules. Son parti ? « Bleu blanc merde ». Il se veut le candidat des minorités : « Je veux être le candidat des minorités. Et les minorités ajoutées les unes aux autres, ça fait quoi ? Je vous le donne en mille Emile ! Ca fait la majorité ! ». Son principal objectif : battre la droite, qui depuis 1958, début de la 5ème République est au pouvoir.  Coluche n’ira pas au bout de son projet, et se retirera de la campagne électorale le 7 avril, laissant le champ libre à un autre candidat favori de la gauche : François Mitterrand. 

Malgré son succès et le fait d’être un « ancien pauvre », Coluche n’oublie pas non plus ses origines modestes, et encore moins ceux qui n’ont plus rien. Et il leur file même un rencard. Il crée en 1985, après avoir lancé l’idée sur Europe 1, les Restos du Cœur, car pour lui, « aujourd’hui, on n’a plus le droit, ni d’avoir faim ni d’avoir froid« . Il monte alors des tentes où il donne un peu de pain et de chaleur…

Il demande à Jean-Jacques Goldman de lui concocter un tube, qui deviendra par la suite la célèbre Chanson des Enfoirés.

Seulement voilà, le grand clown au cœur tendre n’a pu participer longtemps à la grande aventure des Enfoirés. Il percute à l’âge de 41 ans un camion alors qu’il rentre de Cannes…Cette histoire(là, elle était pas drôle… 

En 20 ans, il s’en est passé des choses. La société a évolué, les politiciens ne sont plus les mêmes, mais le constat est toujours le même : les jeunes sont dans la rue, Les Enfoirés chantent encore tous les ans car dehors des gens ont froid…

Une question peut se poser : En quoi et pourquoi Coluche manque-t-il à la France ? Le débat est ouvert…

Coluche sur le web

Pour faire un don aux Restos du Coeur, envoie un chèque ou un mandat libellé à l’ordre des Restos du Coeur (en indiquant le code S2110 au dos du chèque) à l’adresse suivante : LES RESTAURANTS DU COEUR – 75515 – Paris Cedex 15

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 14 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lisa-loup
    Lisa-loup, Le 21 juin 2006 à 20h50

    la chanson de Renaud elle est vraiment superbe...vous la connaissiez pas?

Lire l'intégralité des 14 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)