9 questions que vous n’avez jamais osé poser sur les clubs libertins

Par  |  | 17 Commentaires

Comment ça se passe concrètement à l'intérieur d'un club libertin ? Est-ce que t'es obligé•e de baiser ? Quid de la protection ? Cet article répond à toutes les questions que peut se poser un•e néophyte.

9 questions que vous n’avez jamais osé poser sur les clubs libertins

Wesh wesh les zizis ! Le saviez-vous ? Écrire à visage découvert sur Internet mène parfois à des situations embarrassantes.

Il y a quelques semaines, par exemple, je me suis rendu un samedi soir avec mon compagnon en club libertin. Nous y avons passé une soirée amusante entre adultes consentants avant de rentrer à la maison.

Vint le lundi matin. Comme tous les lundis matin, j’ai ouvert mes mails pro. Et là, il y avait un message un peu spécial :

« Coucou ! Nous c’est Josie et José. Tu ne nous connaît pas mais on t’a vu samedi soir au club X. Tu semblais bien t’amuser alors on ne t’a pas dérangée. À bientôt. »

Moi quand j’ai vu ce message.

J’ai raconté cette anecdote à des ami•es, et après avoir ri, plusieurs m’ont posé des questions sur le club libertin où j’étais allée. Des questions qu’ils n’avaient jamais vraiment osé poser ou même googler avant.

Voici mes réponses aux interrogations que j’ai entendues à ce sujet.

Un club libertin, ça risque pas de faire exploser un couple ?

Tout le monde n’est pas fait pour les clubs libertins et ça ne veut absolument pas dire que c’est bien ou mal.

Il faut voir ces lieux comme une des très nombreuses possibilités d’exprimer sa sexualité.

À partir de là, si ça vous attire, que ça attire votre chéri•e, et que vous avez bien discuté de ça ensemble… Ça ne pose aucun problème.

Prenez soin de mettre au point des règles : avez-vous le droit d’embrasser, de toucher, d’avoir des relations sexuelles avec d’autres ? Dans quelles conditions ?

Une bonne idée est de mettre en place un safeword (un mot choisi préalablement) à utiliser si vous vous retrouvez dans une situation qui vous met mal à l’aise.

Par exemple, quand ça ne va pas, une amie me raconte qu’elle appelle son mec Scotty et non plus Scott. C’est très discret, et c’est parfait pour une fuite subtile. Surtout quand l’on est avec d’autres personnes.

Est-ce qu’il y a des partouzes tous les soirs dans les clubs libertins ?

Eh bien… Non. Cela peut arriver, mais il faut pour cela une énergie collective. Certaines soirées sont plus folles que d’autres, tout pareil que certains événements plus « classiques ».

Il faut cependant savoir que la plupart des clubs libertins font des soirées thématiques. On retrouve par exemple régulièrement :

  • Les soirées où seuls les couples hétérosexuels, les couples lesbiens et les femmes seules sont accepté•es.
  • Les soirées gang bang où on laisse entrer jusqu’à 6 ou 7 hommes par femmes seules.
  • Mais aussi les soirées bondage, cuir, ou simplement déguisées !

Il y a certains thèmes qui poussent plus à certaines pratiques et certains endroits qui sont plus connus pour accueillir certains types de soirées et de public

À vous de faire vos recherches, et n’oubliez pas : si vous voulez que quelque chose de fou se passe, n’attendez pas que la chose arrive. Faites-la arriver !

Est-ce que tu peux entrer dans un club libertin et finalement ne pas baiser ?

OUI. Le consentement est roi.

S’engager dans un club ne signifie pas obligatoirement y avoir une relation sexuelle. À l’intérieur, vous faites ce que vous voulez !

En revanche, s’il vous plaît, ne vous rendez pas dans ce genre de soirées comme on va dans un zoo. N’y allez pas si c’est juste pour rigoler ou pour assouvir une curiosité : c’est profondément irrespectueux pour les gens qui s’y trouvent.

Est-ce que les gens se promènent tout nus dans un club libertin ?

Commençons par le commencement. Il y a deux types spécifiques de clubs libertins :

  • Les secs, qui ressemblent à des bars ou boîtes de nuit.
  • Les humides, qui sont en fait des saunas/hammams.

Généralement, dans les deux cas, les gens sont habillés (même si ce n’est que d’un paréo) au niveau du bar et de l’espace dansant.

Dans tous les cas également, ces espaces sont clairement délimités par rapport aux zones dédiées au sexe, que l’on appelle communément Coins câlins.

Dans ces parties, vous pouvez déambuler habillé•es ou nu•es, vu que c’est là que les gens baisent.

On rencontre quel type de personne dans un club libertin ?

En deux mots : DE TOUT. On y voit des jeunes, des vieux, des beaux, des moches, des personnes plutôt aisées, des personnes issues de milieux plus populaires, des habitué•es et des débutant•es…

Au milieu de ça, soyons honnêtes, la moyenne d’âge est un peu élevée. De ce que j’ai vu dans les clubs hétéros et bis parisiens, on retrouve une majorité de quadra/quinquagénaires.

Cette moyenne varie cependant selon les clubs et les soirées.

Il ne faut donc pas être gêné•e par la diversité des corps et des âges quand l’on se rend dans ce genre d’endroits. Toutes ces personnes vont probablement faire l’amour sous vos yeux, et certaines vont peut-être tenter de vous mêler à leur affaire.

Comment ça se passe TRÈS CONCRÈTEMENT de pécho dans un club libertin ?

Désolée mais il n’y a pas de règles. En revanche, disons qu’il y a grosso modo deux manières de faire.

La première est de rencontrer « avant » l’action. Donc vous discutez ou dansez avec une ou des personnes, jusqu’à ce que l’une d’entre vous propose de passer dans les coins câlins.

La deuxième possibilité est de rencontrer des gens alors que vous êtes déjà au milieu de l’action.

Certains espaces pour faire du sexe sont ouverts, et certaines configurations laissent l’opportunité à d’autres individus de rejoindre la danse. Il suffit alors de demander : « est-ce que je peux vous rejoindre » et d’obtenir un oui.

Aussi simple que ça. Bam.

ET LE CONSENTEMENT ? On en parle ?

Cette dernière partie peut faire peur mais rassurez-vous : les clubs libertins sont des lieux généralement safes. Le consentement est règle d’or : si une personne dit non, on ne doit pas continuer.

Si vous avez des limites, par exemple si vous ne supportez pas qu’on vous tienne les poignets, dites-le avant de lancer toute action avec un•e inconnu•e. Cette personne sera ainsi prévenue.

Après, comme partout, il peut y avoir des relous. Rassurez-vous : ils restent très minoritaires.

Autre chose à prendre en compte : dans la plupart des clubs libertins, les espaces pour faire l’amour sont plutôt ouverts. On vous verra donc faire l’amour. Il peut même arriver que des gens s’arrêtent pour vous regarder.

L’exhibition fait partie du jeu. Si vous n’êtes pas à l’aise avec ça, ce n’est peut être pas une bonne idée de tenter cette aventure.

Les clubs libertins, c’est pas super risqué en terme de MST/IST ?

Il y a généralement des capotes partout dans un club libertin. Vous pouvez d’ailleurs amener les vôtres si vous préférez.

À partir du moment où vous en utilisez, les risques sont réduits. Vérifiez simplement que vos amant•es les enfilent bien et rappelez-vous qu’à chaque changement de partenaire, il faut changer de capotes.

Comment faire si tu croises quelqu’un que tu connais là-bas ?

Je sais pas, désolée, bon courage mon pote.

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Anouk Perry

Anouk est rédactrice Sexe, Société et Feel Good ! Sa devise dans la vie ? YOLO. Si elle a l'air d'avoir un balai dans le cul, ne vous inquiétez pas. Il s'agit en fait d'un aspirateur.

Tous ses articles

Commentaires
Forum Facebook
  • Yuyunaâ
    Yuyunaâ, Le 6 juillet 2017 à 14h02

    @Hannah-Scarlett
    Ah ce fameux article ^^ Mon préféré de toute la vie je crois :yawn::yawn:

    Sinon pour rebondir sur le dernier point de l'article d'Anouck Perry, si quelqu'un que tu connais t'as vu dans ce club, ça veut dire qu'il y était aussi, donc bon, égalité et ex-aecquo ^^
    ( Sauf si ce quelqu'un te connais mais que tu ne le connais pas, mais c'est la rançon de la gloire :taquin:)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!