Ces clips qui me font pleurer… à chaque fois

Une chanson émouvante accompagnée d'un clip poétique plonge souvent Naya dans une profonde tristesse. Elle partage avec vous ces excellents clips qui ont tendance à la faire chouiner.

Ces clips qui me font pleurer… à chaque fois

Accompagnez un court film avec des paroles profondes et une musique triste et vous me retrouverez en train de verser toutes les larmes de mon corps. Avec les clips, ce qui est bien, c’est que la magie se renouvelle : si j’ai pleuré une fois, je pleurerai à chaque visionnage !

À lire aussi : Ces films que j’adore mais qui me font pleurer… à chaque fois

Voici quelques clips qui m’ont rendue triste… ou m’ont donné assez de joie et d’espoir pour verser une petite larme.

Concorde — Sons

En 2014, le groupe de rock Concorde sort le clip de son titre Sons. La vidéo se présente sous la forme d’un film animé créé par l’artiste Jonny Negron, et raconte l’histoire d’une femme autrefois en surpoids qui renoue contact avec son amour de jeunesse. L’histoire est touchante et traite magnifiquement bien de la tyrannie de l’apparence dans notre société. On peut constater que cette envie d’être toujours plus mince, plus belle, peut laisser des séquelles psychologiques à des jeunes femmes qui ne peuvent s’identifier qu’à des modèles féminins aux corps irréels…

Ce clip me touche à chaque fois : chaque femme peut se reconnaître dans ce personnage peu sûr de lui. Alors que son amour de lycée l’a toujours aimée telle qu’elle était, l’héroïne reste convaincue qu’elle n’est pas jolie et qu’elle a besoin de maigrir. La fin montre la détresse psychologie du personnage et m’émeut aux larmes à chaque visionnage…

Kodaline — All I want

Le clip du titre All I want, du groupe Kodaline, est l’une des rares vidéos qui arrive à me rendre triste et à me réconforter en même temps. Elle raconte l’histoire d’un homme au visage assez étrange, cherchant à séduire une femme avec laquelle il travaille. Ses collègues se moquent sans arrêt de sa particularité physique et cherchent constamment à le rabaisser. N’ayant que son chien et une photo de sa mère pour lui tenir compagnie, l’homme est particulièrement seul et malheureux.

La musique triste qui accompagne le clip n’aide pas vraiment à retenir ses larmes durant le visionnage. Pendant toute la durée de la vidéo, on ne peut s’empêcher de prier pour que le protagoniste arrive à trouver l’amour et à être heureux jusqu’à la fin des temps. Au moins.

Seal — Love’s divine

Le chanteur Seal met directement dans l’ambiance avec un clip qui commence dans un cimetière. Malgré la tristesse apparente du début, la vidéo parle en fait d’histoires d’amour entre deux individus qui ne veulent pas se dire au revoir, qui se sont déjà quittés ou qui se retrouvent. On observe les vies de deux amoureux qui se pardonnent, d’un père qui retrouve sa fille, ou encore d’une femme chauve qui décide d’accepter sa différence.

L’amour divin, ça peut sembler kitsch sur les bords, mais le clip est réellement émouvant et provoque obligatoirement une inondation lacrymale à toutes les âmes fragiles comme la mienne !

Jacques Brel — Ne me quitte pas

Il ne s’agit pas d’un clip qui raconte une histoire, mais de la simple prestation de Jacques Brel sur scène. Le jeu du chanteur est tellement exceptionnel qu’on a l’impression de vivre la tragédie de la rupture en sa compagnie.

Plus il chante, plus on peut voir la détresse et la tristesse qui apparaissent sur son visage. À chaque fois que je regarde Brel supplier sa dulcinée de ne pas le quitter, je ne peux m’empêcher de pleurer et d’espérer, moi aussi, qu’elle change d’avis…

Christina Aguilera — Beautiful

Beautiful est un grand classique et a sans doute fait pleurer bien des gens, grâce à ses portraits d’individus qui se battent pour se faire accepter dans une société qui rejette les personnes différentes.

À lire aussi : Christina Aguilera imite Miley Cyrus, Britney Spears, Lady Gaga et autres pop stars

Le clip traite de nombreux sujets encore d’actualité de nos jours et représente une véritable ode à l’acceptation de soi. Le harcèlement scolaire, la peur du regard des autres, le fait d’assumer son orientation sexuelle ou son identité de genre sont autant de sujets abordés dans cette vidéo. Même s’il me fait à chaque fois pleurer, ce clip me donne de l’espoir et me fait croire en un futur où les gens ne seront plus discriminés ou mis à l’écart !

À lire aussi : Ces trucs un peu bêtes qui me rendent triste malgré moi

Et vous, quel clip vous fait pleurer ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 47 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Elawan
    Elawan, Le 14 juin 2015 à 15h44

    Avant j'écoutais Wrecking Ball de Miley Cyrus tranquillement. Puis j'ai gagné mon écharpe de 3e dauphine au concours Miss Curvy de ma région . quand on a annoncé que j'étais la 3e dauphine, j'ai pleuré comme jamais (1ère fois que je gagné un truc dans ma vie) avec cette musique en fond.
    Ben depuis chaque fois que j'écoute Wrecking Ball je pleure comme une madeleine...

Lire l'intégralité des 47 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)