Chromecast : Google s’invite dans ton salon

Chromecast, c'est le nouveau gadget dévoilé hier par Google : une clé qui permet de synchroniser tous tes écrans (ordi, smartphone, tablette) avec ta télé. Démonstration.

http://youtu.be/cKG5HDyTW8o

Le Web sur ta télé, avant

Vous me direz : « ça existe déjà ». Il est déjà possible de regarder des contenus Web sur l’écran de la télé. Mais cette manoeuvre implique souvent un certain nombre de câbles et de branchements, ça marche pas du premier coup parce que tu t’es planté-e de prise, puis au final il te manque un câble, tu ne sais plus ce que tu en as fait, et puis bon, finalement, tu vas regarder ton film directement sur ton ordi, c’est pas plus mal.

Les box Internet permettent déjà un transfert télé/ordi plus aisé : il suffit de copier son fichier sur le serveur de la box, et on peut regarder son film à l’écran de la télé. Il me semble qu’il est également possible de regarder des contenus Web directement sur la télé, mais entre nous, je n’ai jamais compris comment. Je n’ai surtout jamais eu la patience de chercher à comprendre comment.

On pourrait penser que le transfert vidéo Web/TV est un problème réservé aux technophobes un peu paresseux sur les bords. Mais le développement de Chromecast part du constat que cette approche est largement répandue. Ainsi, Sundar Pichai (vice président) à propos de la consommation de vidéos :

« La majeure partie de la consommation de vidéos se produit sur vos téléphones, vos tablettes, ou vos ordinateurs. Mais la TV est en reste. C’est l’expérience la plus complète à l’intérieur de la maison (en termes de taille d’écran, qualité de son et d’image) mais seuls 15% des foyers aux USA savent comment faire passer leurs vidéos en ligne sur leur écran de télévision. »

HA. Je ne suis donc pas la seule. Technophobe-paresseuse, je veux dire.

« Chromecast : le moyen le plus simple de transférer tout votre divertissement en ligne sur votre télévision »

Comment ça marche ? On branche un petit périphérique pas plus gros qu’une clé USB sur sa télévision (compatible sur tous les écrans HDTV). Le bidule est alimenté par un câble USB. Il communique avec les autres appareils par une connexion WIFI.

À l’écran du smartphone, il suffit ensuite de cliquer sur une petit icône et le contenu est alors diffusé sur l’écran de la télévision. Partout, sur n’importe quelle télé.

Cette image a été modifiée sur Paint. Cy est en vacances, j’ai improvisé. 

Je pressens un renouveau des soirées YouTube. Avant, nous étions tout de même limités par la taille des écrans. Au-delà de 4 personnes, ça commençait à faire beaucoup de monde devant un écran d’ordinateur. Maintenant, on pourra projeter toutes les bêtises qu’on veut sur la télé.

D’autant plus que plusieurs écrans peuvent ainsi se connecter à la même télé. On peut alors créer une playlist de groupe, alimentée par plusieurs utilisateurs. Voilà qui devrait régler LE problème des soirées YouTube :

Le problème des soirées YouTube : « Cette vidéo est en train de les épater à mort ! » – « Oh je sais ce qu’on devrait regarder juste après cette vidéo ! ». Via xkcd.

Chromecast vs Apple TV

L’application de Google est également compatible avec la gamme Apple (iPhone, iPad, Mac…), alors que l’Apple TV n’est pas compatible avec les autres systèmes d’exploitation.

Par ailleurs, Chromecast (l’achat de la clé) coûte 35$ contre 99$ pour Apple TV.

Pour les utilisateurs américains — les seuls à pouvoir pour l’instant s’offrir le précieux, indisponible à la vente en France et déjà en rupture outre-Atlantique — la différence se situe également au niveau des contenus disponibles.

Chromecast donne accès aux contenus YouTube et Google Play, tous ceux supportés par Google Chrome (ce qui fait pas mal de contenus), ainsi qu’à Netflix (avec 3 mois d’abonnement compris dans l’achat de Chromecast). Apple TV offre également l’accès à YouTube et Netflix, mais s’y ajoutent Hulu Plus, HBO et plusieurs chaînes sportives payantes (ainsi que l’intégralité de l’iTune Store, évidemment).

En investissant la télé, Google compte élargir la diversité des contenus disponibles, et serait déjà en communication avec Hulu.

En France, la chronologie des médias empêche encore l’arrivée de bibliothèques en ligne type Netflix (lire Pourquoi Netflix n’est pas encore en France chez Slate) ; les différents supports ont une importance et conditionnent l’ordre dans lequel les films sont disponibles.

Pendant ce temps, aux États-Unis, Google est en passe de faire disparaître la différence entre les supports, en rendant le Web accessible à la télé, d’un simple tour de clé.

image par Nitin Gupta, via stipple blog

Sources : Techcrunch , AllThings et The Register.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Rainbow-dash
    Rainbow-dash, Le 28 juillet 2013 à 20h36

    CÉTROOOOOOKOOOOOOL ! *-*

    Mais euh... Avec ça on ne sera pas encore un peu plus surveillés qu'avant ? :ninja:

    Enfin, je m'en soucie peu de ça, je dois bien l'avouer :d

    CÉTROOOOOKOOOOOOOOOOOL ! *-*

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)