Comme Christian Estrosi, je me sens « traitée comme une moins que rien » par François Hollande

Dans une interview donnée à Paris Match et relayée par l'Obs, Christian Estrosi a confié s'être senti laissé de côté par François Hollande et Bernard Cazeneuve pendant les attentats de Nice. Une polémique pleurnicheuse qui rappelle à Juliette qu'elle aussi a été flouée par le chef de l'État et le ministre de l'Intérieur.

Comme Christian Estrosi, je me sens « traitée comme une moins que rien » par François Hollande
Note de service : je suis navrée si, en cliquant sur cet article, vous pensiez lire un papier engagé faisant l’analyse de l’état de la politique française et des actions du gouvernement Valls. Car ça n’est pas le cas.

Hier, l’Obs révélait dans un article que Christian Estrosi avait confié, dans une interview à Paris Match, qu’il s’était senti « traité comme un moins que rien » par François Hollande et Bernard Cazeneuve.

En plein deuil national suite aux attentats de Nice, Chrichri n’a pas trouvé mieux que de créer une polémique à base de ouin-ouin.

En effet, en plein deuil national suite aux attentats de Nice qui ont fait au moins 84 morts dont 10 enfants et adolescents, le Chrichri n’a pas trouvé mieux que de faire sa petite polémique à base de ouin-ouin indécent, car il estime que le chef de l’État et le ministre de l’Intérieur ne lui ont pas accordé assez d’importance, alors que cela se passait dans « sa » ville.

Comme, personnellement, je préfère rire de la bêtise d’Estrosi — qui n’a d’égal que son ego surdimensionné, soit dit en passant —, plutôt que de m’offusquer pour une cause déjà perdue, je vais vous énoncer toutes les fois où, comme ce cher Christian, je me suis sentie « traitée comme une moins que rien » par François Hollande et Bernard Cazeneuve.

Quand ils sont pas venus me chercher à la gare alors que j’étais hyper chargée

Dimanche, je suis rentrée de vacances. Et comme j’allais revenir à Paris, en plus de mes bagages, il fallait que je récupère mon lapin (Hector, c’est son nom) pour le ramener chez moi, parce que lui aussi a le droit de prendre quelques jours de congés — la vie parisienne, ça crève.

De ce fait, quand je suis arrivée à la gare, je vous dis pas comment j’étais chargée : fatiguée, j’étais munie d’une grosse valise pleine de maillots de bain et de sable corse (comme ça, je vous glisse discrétos que j’ai passé une semaine sur l’Île de Beauté), d’un sac à main de taille conséquente rempli de conneries qui me servent jamais et d’un lapin ayant chaud dans son panier.

Autant vous dire que c’était sportif.

François Hollande a des tas de voitures de fonction et il est même pas foutu de m’en envoyer une alors que je suis super chargée.

Eh bien, vous savez comment j’ai dû rentrer chez moi ? En Uber. Alors que François Hollande a tout plein de voitures de fonction. Bravo le chef de l’État, merci.

Tout comme Christian Estrosi, je me suis sentie totalement laissée pour compte par le Président de la République, qui n’a pas daigné lever le petit doigt alors que j’étais v’là chargée comme une miskinouche qui rentre de vacs.

Tout ça parce qu’il avait des trucs plus importants à traiter.

francois-hollande-bernard-cazeneuve

Ils ont une décapotable et ils font même pas profiter les potes.

Franchement, François et Bernard, je vous retiens, bande de feignants.

La fois où j’ai pas arrêté de faire des taches sur ma robe et que je devais la nettoyer toute seule

Ça aussi ça s’est passé récemment, puisque c’était aujourd’hui.

Il faut savoir qu’en tout, je me suis taché trois fois dans la journée : avec mon thé ce matin, puis avec la sauce de ma salade et celle de mes raviolis aux légumes ce midi.

Franchement, c’est un peu fort de café. Même si c’est de ma faute parce que je mange comme un être porcin, j’aurais apprécié que messieurs Hollande et Cazeneuve se proposent de m’aider à nettoyer tout ça, ou qu’ils m’apportent au moins du Vanish Oxi Action.

Ils auraient même pu éviter ça en m’achetant un bavoir récupérateur ou en mettant un militaire armé d’un lance-roquette devant mon Tupperware !

bavoir

Un avec des étoiles.

Encore une fois, je me suis sentie totalement transparente face aux deux compères. Et moi, contrairement à Christian Estrosi, le Pape François ne m’a pas réconfortée au téléphone. Double drame.

Quand ils m’ont pas aidée à tricher pendant mon bac de maths

Que ce soit clair : j’ai jamais été une flèche en maths au lycée (ni au collège d’ailleurs, et en primaire c’était bien mais pas top) et je faisais clairement rien pour rétablir la situation, ce qui m’a cantonnée au 3 de moyenne toute mon année de Terminale ES, comme une sacrée championne que j’étais.

Autant vous dire que pour l’examen, j’avais un peu les miquettes. C’était coef 5 et j’avais évidemment rien branlé, donc j’avais franchement peur de louper l’entièreté de mon bac et de devoir redoubler à cause de ma note en maths.

J’étais également trop une flippette pour tenter de tricher, surtout que bon, même si j’ai eu la possibilité de le faire toute l’année, vu que j’avais rentré les formules à connaître par cœur dans ma calculatrice, tout ça ne me servait à rien vu que je savais pas les appliquer.

Rendez-vous compte du niveau de nullité.

patrick-star

Une photo volée de moi à l’époque de ma Terminale.

Vous pensez qu’à cette époque, Hollande et Cazeneuve auraient levé le petit doigt pour m’aider, me faire des antisèches ou même remplacer ma copie au dernier moment pour que j’aie une meilleure note que mon 8 à la con ? Absolument pas, encore une fois.

Si ça se trouve, s’ils m’avaient aidée, je serais Prix Nobel de mathématiques à l’heure qu’il est.

Si ça se trouve, s’ils m’avaient aidée, je serais Prix Nobel de mathématiques à l’heure qu’il est, et non pas en train d’écrire des conneries sur l’Internet.

Alors oui, c’était il y a six ans, mais bon, je suis rancunière.

La fois où je suis partie d’un bar en oubliant ma veste et qu’ils ne m’ont pas rattrapée

Dans ce même papier de l’Obs, on apprend que Christian Estrosi, en plus de s’être senti « traité comme un subalterne », a été très peiné de voir que lorsqu’il est parti, ni Cazeneuve, ni Hollande ne l’ont rattrapé.

Alors soit les mecs l’aiment vraiment pas, le Chrichri (j’pige pas pourquoi mais bon, les goûts et les couleurs… j’ai une copine qui aime pas les fraises, on voit de tout dans la vie), soit ils ont pas compris que pour donner une dimension dramatique à une scène, il fallait rattraper la personne en train de s’en aller, prendre sa tête dans ses mains, lui dire qu’on s’en fout de l’avis des autres et des conséquences, et l’embrasser.

Mais bon, ça, ça regarde Christian, François et Bernard.

montage-wtf

Quand Estrosi se croit dans une série AB1.

Mais moi aussi ça m’est arrivé que le Président de la République et le ministre de l’Intérieur ne me rattrapent pas, et franchement, je me suis sentie traitée comme une moins que rien, parce que ça aurait pu m’éviter bien des tracas.

Si Hollande et Cazeneuve m’avaient prévenue que j’oubliais ma veste, je n’aurais pas eu à faire demi-tour.

Une fois, j’ai oublié ma veste sur la chaise d’une terrasse de bar, et du coup, je me suis trouvée bien embêtée quand je m’en suis rendu compte. J’ai donc dû faire demi-tour, parce que ni François Hollande ni Bernard Cazeneuve ne m’ont couru après pour me prévenir de ma faute d’inattention.

Franchement, Christian, je te comprends : ils abusent vraiment.

Quand ils m’ont pas dit qu’on ne disait pas « caca doigt » mais « caca d’oie »

Pendant de nombreuses années, j’ai cru par erreur qu’on disait « couleur caca doigt » et pas « couleur caca d’oie ». Je me suis donc tapé la honte quand j’étais en troisième et que j’ai proposé ma version personnelle de l’orthographe de cette expression.

Vous pensez que François Hollande et Bernard Cazeneuve m’auraient avertie ?

Bien sûr que non !!! Trop occupés à me snober et à me traiter comme une subalterne du caca d’oie.

Quand ils m’ont dit de venir, pas de venir avec des bagages

Pourquoi, il fallait qu’j’en prende ?

simon-jeremi

Christian, si après mon témoignage et les appels du Pape tu te sens toujours aussi mal, n’hésite pas à ouvrir une cellule de soutien psychologique avec Claude Guéant, qui avait déjà été victime de discrimination il y a quelques mois de ça.

Je suis avec toi.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)