Chic Graphique 1950

En deuxième volet de notre saga "Qu'est ce que je vais pouvoir me mettre cet automne", Rima te présente la tendance "Chic Graphique".

En deuxième volet de notre saga « Qu’est ce que je vais pouvoir me mettre cet automne » (cf l’article sur les tendances mode automne hiver 2006), je te présente la tendance « Chic Graphique ».
C’est une mode très féminine, fortement influencée par les années 50. Les volumes sont stricts, le style est sage et sexy à la fois, on se prendrait bien pour Audrey Hepburn dans Diamants sur Canapé.

Pour les couleurs, du noir, bien entendu, et puis du gris. Mais aussi du violet, du prune, du bleu nuit et du parme, du vieux rose et des beiges rosés, couleur peau laiteuse.
Les matières sont classiques, soit raides ou un peu sévères (chevron tissé serré, tweed, feutre, drap de laine très fin) soit fluides et féminines (satin, cachemire, mohair).
Les volumes sont très divers, et récapitulent en une saison tout l’éventail des années 50 : soit la silhouette est en sablier, avec la taille très étranglée, et la poitrine et les hanches soulignées, soit elle est toute droite, avec une veste courte qui ne marque pas la taille et une jupe ou un pantalon étroits.
Il n’y a rien de sportif dans cette tendance ultra citadine. Ce sont presque des vêtements de cocktail, ce qu’on appelait à l’époque des tenues d’après midi.

Tu pourras remarquer beaucoup de détails : des nœuds, des gros boutons, des pois, des détails bijoux un peu toc. On est loin ici du ton « nature authentique » concrétisé par des détails en bois et en bronze vieilli, ou de l’imagerie précieuse des années 20, avec ses détails vieillis, dépolis, son aspect « grenier ».
Les vêtements sont classiques, c’est vrai, mais l’ambiance est très girly : elle brille et elle pétille. Alors, en avant pour les incontournables pièces de la garde-robe de la modeuse néo 50’s, en 4 silhouettes :

Clique sur le dessin de ton choix pour accéder aux explications détaillées
1
2
3
4


1
2
3
4

» Dessin numéro 1 : la petite veste droite et le pantalon cigarette
La veste est courte et sa forme « boite », à peine évasée, ne marque pas la taille. On la trouve dans des matières et des styles très différents : en feutre et à boutonnage croisé façon petit caban, en laine damassée, ivoire, belle comme une veste pour aller au théâtre, en jean, avec de petites fronces, comme un manteau d’enfant…
Elle joue sur un côté ludique un peu enfantin, spécialement dans les détails : petit col châle très ouvert sur les épaules, col rond, col claudine, gros boutons décoratifs, nœuds, petites poches, manches 3/4… (Zara, Max & Co)
Elle se porte avec un pantalon cigarette (Promod, APC, Mango) ou un corsaire (Zara, La Redoute) et une paire de ballerines. Elle peut aussi s’associer à une jupe droite et une paire d’escarpins à bouts ronds. On trouve aussi des manteaux courts sur le même modèle (Zara, Tara Jarmon).


1
2
3
4

» Dessin numéro 2 : La veste cintrée et la jupe tulipe
Quand elles ne sont pas droites, les vestes sont vraiment très cintrées (Tara Jarmon, Somewhere, La Redoute). Quelquefois même, la silhouette en sablier est accentuée par une découpe princesse, des petites basques sur les hanches et une ceinture bien ajustée.
Le tissu est raide et épais, souvent du tweed ou de la flanelle, mais cela n’empêche pas l’accumulation de détails de fille : un nœud à la taille, par exemple, ou un petit col rond…
Quelquefois, cette veste fait partie d’un tailleur, avec une jupe droite entravée, légèrement bouffante en haut, ou un petit pantalon cigarette. Mais tu peux la porter aussi avec une jupe tulipe, c’est à dire une jupe légèrement évasée avec de petits plis qui partent de la taille et meurent avant le bas. Bref, en forme de tulipe à peine épanouie (Mango, Zara, Tara Jarmon). Elle sera en coton ou en satin, souvent imprimée de motifs graphiques. Des babies à talon, et hop, le tour est joué.


1
2
3
4

» Dessin numéro 3 : La petite robe noire
C’est LA petite robe de cocktail d’Audrey Hepburn dans Diamants sur Canapé. Celle qui a donné naissance au concept même de petite robe noire. Il s’agit d’une robe sans manche, cintrée à jupe droite, en lainage (et dans ce cas, elle s’appelle chasuble et se porte sur une chemise), en coton ou en satin duchesse (Zara, Cacharel, Esprit).
La jupe est parfois un peu bouffante sur les hanches pour accentuer le côté entravé. C’est un savant jeu de découpes sur mesure qui l’ajustait parfaitement au corps dans les années 50, mais aujourd’hui ces découpes toujours présentes sont assistées par du strech, et sous son côté sage, cette robe déborde de sex appeal… Bon, la plupart du temps, la petite robe noire est… noire (si !). Mais on trouve des robes sur le même modèle violettes, grises ou bleu nuit.
Sur les défilés, elles étaient associées à des gants de cuir caramel ou bleu orage (Mango, H&M), mais tu pourras la porter avec un petit cardigan bien chaud (Mexx, Les Petites). Et pourquoi pas jouer le total look avec des fausses perles, un serre-tête dans les cheveux et des Salomés vernies ?


1
2
3
4

» Dessin numéro 4 : La jupe crayon et le chemisier sage
La jupe crayon, c’est une jupe droite entravée dont la longueur se situe « environ une main en dessous du genou ». Voilà pour la version d’époque, et elle fait sa réapparition cette saison (Zara, La Redoute, Esprit). Mais on trouve aussi sa version très courte (mi-cuisse) et sa version raisonnable (au genou ou juste en dessous).
Elle se boutonne parfois devant, et lorsque ce n’est pas le cas, elle est fendue derrière pour permettre la marche. Elle est classique, certes, mais plutôt sexy. Elle sera parfaite avec un des nombreux chemisiers à col claudine ou à col foulard que l’on trouve cette saison (Maje, Diabless, Kookai).
Là aussi, petits détails féminins et précieux : petit jabot, petites pinces, micros boutons de nacre… Elle se mariera très bien aussi avec l’inévitable tween set, composé d’un débardeur en cachemire et d’un cardigan court, fermé par un petit lien ou de gros boutons (Claudie Pierlot, Mango, Les Petites). Autre exemple d’association : un petit pull à encolure danseuse agrémenté d’un faux col de chemisier (Maje, Somewhere).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 13 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Eugéniiie
    Eugéniiie, Le 26 août 2006 à 18h02

    La silouhette 2 j'adooore.
    La 3 aussi...

    Me tarde de voir les autres analyses de tendances.

Lire l'intégralité des 13 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)