Chelxie ouvre ses nudes sur YouTube, et c’est bien plus féministe qu’elle ne le croit

Par  |  | 4 Commentaires

Dans une de ses dernières vidéos, Chelxie ouvre ses nudes. Avec cette démarche marrante et décomplexée, elle participe à la lutte contre le harcèlement. Explications.

Chelxie ouvre ses nudes sur YouTube, et c’est bien plus féministe qu’elle ne le croit

Le 25 décembre 2017, la vidéaste Chelxie a offert un cadeau plutôt spécial à sa communauté.

Elle a mis en ligne une vidéo dans laquelle elle filme ses réactions en découvrant ses nudes. Il s’agit d’ailleurs là d’une deuxième édition, puisqu’elle avait déjà réalisé une vidéo similaire le 25 décembre 2016, qui avait suscité un gros engouement sur sa chaîne.

Chelxie ouvre ses nudes sur YouTube

Chelxie alias Marie Gomez est streameuse jeux vidéos et youtubeuse. Véritable touche-à-touche, quand elle n’est pas sur Twitch, elle propose des vidéos lifestyle avec un ton piquant.

La jeune femme est pleine d’assurance et ne manque pas d’audace, la preuve étant cette vidéo d’ouverture de nudesc’est-à-dire les photos nues d’elle.

Mais il convient de préciser, car quelque chose vous semble peut-être illogique dans le projet, que ces clichés ne sont pas les siens.

Ils n’ont pas été immortalisés par d’autres personnes non plus. Toutes ces photos sont en fait des fausses, et donc des montages imaginés par des cerveaux libidineux qui se touchent sur Photoshop (au sens propre, enfin au sens sale, enfin vous aurez compris).

Ne pas se laisser atteindre par les trolls

J’ai eu tout un tas de réactions contradictoires en découvrant cette vidéo. J’ai immédiatement trouvé la démarche très forte et témoignant de beaucoup d’auto-dérision. La voir se tordre de rire devant les montages rivalisant d’imagination dépravée et en juger la qualité du réalisme était très satisfaisant.

Puis je me suis demandé si ça n’allait pas encourager toujours plus d’individus à réaliser ce genre de montage obscène qui s’en prend tout de même à son intégrité. Mais à la réflexion, cela va finalement bien plus loin que cela.

En effet, Chelxie réalise cette vidéo en éduquant ses abonnés à la notion de consentement et aussi à celle du slut-shaming.

À lire aussi : Je veux comprendre… le slut-shaming

Elle pointe l’injustice qui veut que dès qu’une femme s’attaque à un sujet tournant autour de la sexualité ou de la nudité, elle est rapidement insultée et menacée, contrairement à un homme qui sera plus naturellement célébré pour son humour.

Par ailleurs, sans encourager les gens à réaliser des montages sur elle (parce qu’après tout, ils n’ont pas besoin de son avis pour continuer à le faire), elle reprend le dessus sur l’appropriation de son corps (et de sa sexualité) par autrui en montrant que cela ne l’atteint pas. Et ça, c’est fort.

Chelxie, féministe malgré elle

Il est amusant et particulièrement intéressant d’entendre Chelxie dire au début de sa vidéo, au moment où elle explique l’injustice qui la touche :

Je ne suis pas féministe ou quoi que ce soit.

Même s’il a été plébiscité cette année, le mot « féministe » continue à faire peur et à paraître clivant aux yeux de certaines personnes.

Pourtant, il faut rappeler qu’il y a toutes sortes de féminismes, et qu’il ne s’agit pas nécessairement d’aller montrer ses seins pendant des manifestations et de s’insurger à l’écoute d’une blague sexiste. Toutes et tous les féministes vivent leur convictions à leur manière et selon leur sensibilité.

À lire aussi : Je suis féministe, mais… c’est pas toujours évident

Chelxie propose une vidéo tout ce qu’il y a de plus féministe, avec la juste dose de pédagogie sur les inégalités entre les hommes et les femmes sur Internet et sur le malaise lié au fait que les femmes ne sont pas libres de dire tout ce qu’elles ont envie de dire sans être jugées, voire harcelées.

Surtout, sa démarche de reprendre le dessus sur les offenses tout en riant de bon cœur est épatante. Dans une vidéo qu’elle fait par amusement, elle est bien plus inspirante que ce qu’elle pense sans doute être !

Tout cela est à mon sens positif : la situation porte à croire que le combat féministe contre les injustices devient, progressivement, une évidence, sans que l’on cherche à poser un mot dessus.

Bien joué Chelxie : toi aussi tu participes à bouger les lignes !

À lire aussi : Ces femmes qui ont donné de la voix et ouvert des voies en 2017

7 surprises choisies par Elise, + de 35€ de valeur
18.90€ + livraison

Lucie Kosmala


Tous ses articles

Commentaires
  • Melomania
    Melomania, Le 6 janvier 2018 à 19h56

    "Je ne suis pas féministe ou quoi..." :facepalm:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!