Les magnifiques chaussures sculptées de Fashion4Freedom sur Etsy

Fashion4Freedom, une marque vietnamienne, propose sur Etsy de magnifiques chaussures sculptées grâce à des techniques ancestrales.

Lier tradition et modernité, c’est l’objectif de la firme Saigon Socialite de la marque d’accessoires appelée Fashion4Freedom.

Depuis New York, la griffe réalise à la main de très belles chaussures compensées, à l’aide d’une technique vietnamienne ancestrale de taillage de bois. Originaires de ce pays, les membres de l’équipe tiennent à mêler l’art et l’artisanat folkloriques à un style plus contemporain via ces magnifiques accessoires.

À lire aussi : Carte postale d’Ho Chi Minh Ville (alias Saigon), au Vietnam

Le haut est en cuir, et les artistes de petits villages du Vietnam sculptent des dessins à la main sur la base en bois du talon compensé. En effet, la marque tient à faire travailler des artisans originaires du pays plutôt que de faire faire leurs souliers à la chaîne dans une usine.

Les membres de Fashion4Freedom ont toujours voulu confier la fabrication de leurs chaussures à des villageois•es vietnamien•nes, afin qu’ils/elles puissent améliorer leurs revenus et travailler dans des conditions décentes, pour un salaire décent.

Une partie des bénéfices de la vente des chaussures est également dédiée à l’achat de fournitures scolaires et de chaussures pour les enfants de ces mêmes bourgades asiatiques.

Les chaussures, qui sont confectionnées en à peu près trois semaines pour une paire, sont faites pour être des œuvres d’art avec lesquelles il est possible de marcher. Mais ce genre d’objet vaut évidemment très cher, et les différents modèles sont disponibles pour la modique somme de 417,13€ sur Etsy.

À lire aussi : Les bijoux cool de Coucou Suzette sur Etsy

Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Angele12
    Angele12, Le 7 juillet 2016 à 23h57

    Celles avec les plumes sont encore plus chères :crying:
    Je m'attendais à un prix élevé quand j'ai ouvert l’article mais pas à ce point !

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)