Non, les chats ne prennent pas un malin plaisir à faire tomber vos affaires de la table !

Les chats ne sont pas des êtres si vicieux que cela. Mais si ! La science peut expliquer certains comportements !

Non, les chats ne prennent pas un malin plaisir à faire tomber vos affaires de la table !

Contrairement aux chiens, il est très facile d’être vexé•e par un chat.

Ils sont très indépendants, décident s’ils ont envie de vous accorder ou non de l’attention. Ils peuvent se montrer très affectueux dans un premier temps, puis vous balancer un gros coup de griffe bien violent dans votre chair.

Enfin, ils peuvent décider de préférer vos invités plutôt que vous, détenteurs et détentrices de la carte bancaire qui payent leur croquettes, vous qui ramassez leur caca et leur vomi. Ces ingrats à la bouille d’amour.

Mais les chats ne sont pas si diaboliques qu’ils en ont l’air. L’interprétation de leurs faits et gestes tendent à être orientés par nos états d’âmes. On leur prête des comportements méchants sans leur laisser la possibilité de s’expliquer !

C’est le cas d’un comportement en particulier. Vous savez, celui où, quand vous posez un truc sur une table, en un coup de patte, le félin malicieux le met à terre. Parfois plusieurs fois de suite, vous faisant penser qu’ils ne cherchent qu’à user vos vertèbres pour mieux vous briser.

Sauf que pas du tout ! Ils ne sont pas si sadiques !

Enfin, à quelques exceptions près

Pourquoi les chats donnent-ils des coups de patte pour faire tomber des objets ?

Deux explications scientifiques relayées par le site de Buzzfeed invitent à interpréter tout autrement ce comportement des chats.

La première explication serait que les chats, par ce mouvement, chercheraient à attirer l’attention de leur humain.

Ce serait un geste qui traduirait leur ennui. Ils auraient alors compris qu’un geste vif, pour ne pas dire brusque (voire insupportable), permettrait de susciter une réaction de la part de la personne à leurs côtés, manifestement trop occupée à leur goût.

Les chats, ces attention whores.

Une autre explication possible serait qu’à l’aide de ce coup de patte, ces chasseurs par instinct pourraient ainsi vérifier que l’objet en question est vivant ou non, et donc devenir potentiellement une proie – à manger.

Lui voulait être bien sûr par exemple

Voilà, cessons donc de croire que les chats nous veulent du mal !

S’ils mettent des poils partout, c’est pour rendre notre environnement plus douillet ! S’ils vomissent sur le tapis, c’est pour partager avec nous un peu de leur nourriture ! S’ils nous donnent des coups de griffe, c’est qu’ils voulaient soulager notre eczéma !

Enfin, c’est ce que j’ai envie de croire.

À lire aussi : Au secours, mon chat bouffe toutes mes plantes d’intérieur !

recap rigolo game of thrones s08e02

Lucie Kosmala


Tous ses articles

Commentaires
  • Artemistigri
    Artemistigri, Le 31 janvier 2019 à 8h16

    Non, les scientifiques ce sont les chameaux...

    On ne se rend pas souvent compte, malgré leur bosse, que les chameaux ont une disposition innée pour les hautes études mathématiques, en particulier dans le domaine de la balistique. Il s’agit là d’une évolution commandée par la survie de l’espèce, au même titre que la coordination œil-main de l’homme, le camouflage du caméléon et la célèbre faculté du dauphin à sauver des nageurs de la noyade des fois que d’autres humains le verraient les trancher en deux d’un coup de dents et feraient des commentaires désobligeants.

    Le fait est que les chameaux sont bien plus intelligents que les dauphins. Tellement plus futés qu’ils ont vite compris une chose : la moindre des précautions à prendre pour tout animal intelligent, s’il ne veut pas voir ses descendants passer beaucoup de temps sur une table avec des électrodes fichées dans le cerveau, ni coller des mines sur le fond des bateaux ni supporter la protection insistante de zoologistes condescendants, c’est de s’assurer que les humains ne découvrent pas ses capacités intellectuelles. Aussi ont-ils depuis longtemps jeté leur dévolu sur un mode de vie qui leur procure, au prix d’un certain nombre de fardeaux à porter et de coups de bâton à endurer, le manger et les soins nécessaires, sans oublier des occasions de cracher dans l’œil d’un homme et de s’en tirer à bon compte.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!