L’hymne (wtf) de la Charente-Maritime en version complète

La Charente-Maritime a enfin son hymne en version complète, après plusieurs semaines à nous faire saliver d'impatience (non).

Màj « Nos régions ont du talent » – Bien évidemment, nous nous devons de préciser que cet hymne n’est en rien l’hymne officiel de la Charente-Maritime, auquel cas nous aurions commencé le titre de cet article par un « Ivre, ». C’est une initiative de type autonome, comme quand on colle un sticker sur un abribus.

Pour encore plus de rigolade, tu peux aussi visionner cette interview de Frank Lécole, auteur de la chanson. Ça clarifie bien les choses :

À noter que Dominique Bussereau, le président du Conseil Général de Charente-Maritime, a tenu à répondre de lui-même sur Twitter :

Et non, j’ai vérifié, il n’y a pas de suite à ce tweet. Il se termine vraiment comme ça. VRAIMENT.

Le même jour, à 11h46 – Le sachiez-tu ? Seule la Charente-Maritime survivrait à une apocalypse. Ce n’est pas d’une étude scientifique dont je tire mon information, mais de l’introduction du clip vantant les mérites du département.

Un clip final qui est sorti ce week-end après que son teaser a plutôt bien tourné ces derniers temps. Ça peut se comprendre : après le Jura qui chantait ses propres louanges et jouait la carte de la séduction en 2012, c’est la Charente-Maritime qui tente t’attirer le touriste avec une chanson accompagnée d’un clip.

Les bienfaits du département sont mis en valeur par des paroles simplistes et mignonnettes :

Il fait bon vivre en Charente-Maritime,
Quand le soleil, sur la mer brille,
Il fait bon vivre en Charente-Maritime,
À l’abri des phares, la pêche est divine.

Dites, c’est festif, mais élitiste. En gros, si tu n’aimes ni pas la pêche et que tu crames sous les UV en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « fais cuire ton oeuf sur mon dos brûlant », tu n’y trouveras pas forcément ton compte. Ça te pose une ambiance.

Mais ce sont surtout les images de la vidéo qui font le plus parler d’elles : le teaser, dévoilé en début de mois, avait fait polémique. Pourquoi autant de paires de seins moulés dans des bikinis trop petits ? Pourquoi tant de gros plans sur des fesses féminines ? 

Bah oui, pourquoi ? Après tout des femmes en bikini, il y en a sur toutes les plages ensoleillées du monde, rapport qu’il y fait chaud et que c’est tout de même bien pratique. Baser une grosse partie de sa publicité sur des femmes en maillots de bain quand on est un département en bord de mer, c’est comme dire « y a de la viande dedans » pour vendre un steak : c’est lourd (très fort), et franchement déjà vu.

Souhaitant probablement étouffer le scandale dans l’oeuf, l’équipe du clip semble avoir décidé de réduire le nombre de plans sur l’anatomie des femmes se roulant de bonheur au bord d’une piscine. À la place ont été rajoutés des paysages bien connus des habitués du département, ainsi qu’un gros plan sur une huître. De là à faire un jeu de mots sur le fait qu’on passe d’une overdose de moules à un autre crustacé, il n’y a qu’un pas que je ne me permettrais évidemment pas de franchir. Non, vraiment, n’insiste pas ; j’ai un humour bien trop subtil pour ça.

Sans plus attendre, voici ce formidable clip en version intégrale. Régale-toi de ses images et bois ses paroles comme s’il s’agissait d’une limonade :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Cilece
    Cilece, Le 17 juillet 2013 à 1h27

    LA ROCHEEEEEEELLE :rockon:

    (ce clip est nul mais réveille en moi un semblant de fierté)

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)