La Fête des Pères idéale en chanson

Sur la chaîne Youtube VisittheGreenroom, un père de famille imagine à quoi ressemblerait la Fête des Pères idéale. Prenons des notes.

Chaque année, c’est la même chose : on ne sait jamais quoi offrir à son papa pour la Fête des Pères, ni quoi faire pour faire de cette journée un moment mémorable. Moi je fais faire trois heures de route au mien pour qu’il m’aide à monter mon nouveau canapé-lit mais bon, tout le monde n’a pas autant d’imagination que moi. Alors je soutiens le reste de l’humanité et je cherche pour tout le monde.

Justement, un papa a rêvassé en chanson à sa Fête des Pères parfaite. Je crois qu’on peut piocher quelques inspirations dans sa vidéo :

Une journée sans la présence des enfants dès le matin, avec des messages de son pote Tiger Woods et aussi la certitude de ne jamais avoir à bouger du canapé (sauf pour faire du taktak). Évidemment, ça comprendrait un énième visionnage de Die Hard et un camion de sushis en panne juste devant le domicile familial, avec obligation de tout manger (parce qu’évidemment, le frigo du véhicule ne fonctionnerait plus non plus).

Notons également une référence au mème du #Lebroning, qui a trouvé son origine le 5 juin dernier quand le basketteur Lebron James, souffrant de crampes aux jambes, a été porté par deux autres personnes en-dehors du terrain. Depuis, des centaines de personnes se sont photographiées en train de se faire soulever de la même façon, imitant la grimace de douleur du sportif.

Ce n’est pas la première chanson de la chaîne VisittheGreenroom. La famille a par exemple mis en ligne une reprise poignante (au moins) de Do you want to build a snowman de La Reine des Neiges, mais version légumes.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Janis Harvey
    Janis Harvey, Le 17 juin 2014 à 15h54

    aslan;4778385
    Je ne comprends pas pourquoi tu réagis au fait que la femme débarrasse la table -alors qu'on comprend clairement qu'il s'agit d'une situation comique et fantasmée, si c'était son quotidien, il ne l'aurait pas mise dans la vidéo !- et pas au moment où sa femme et sa fille le portent jusqu'aux toilettes... Pourtant, c'est du même ordre d'idée : le type est un gros glandeur, qui exploite sa famille pour ses propres désirs. Je comprends que c'est usant de voir les mêmes stéréotypes partout et que quand ça nous tient à cœur, on est plus critique mais faut pas non plus tout analyser par le prisme du sexisme. Parfois, tout en gardant à l'esprit ses propres valeurs, on doit adapter sa vision à ce que l'on devant soi et ici, en l'occurrence, c'est une vidéo comique, sur un idéal qui ne se réalisera pas (cf le retour à la réalité et la femme qui dit que non, ils vont plutôt bruncher). :)
    Salut et désolée de ne pas avoir répondu plus tôt.
    Effectivement, je te rejoins sur le fait que je vois un peu tout sous le prisme du patriarcat, disons que ma lecture de notre société est basée sur la prise en compte des rapports inégalitaires et des rapports de pouvoir qui fondent notre système, système que je combats. Et c'est clair que parfois je me laisse emporter et ma lecture de ce clip est peut-être tirée par les cheveux, disons que c'est une réaction suite à une énième posture imposée et qui m'agace, mais bien entendu ce n'est vraiment que mon point de vue et j'admets qu'en soi la vidéo est fort sympathique ^^ et d'ailleurs je trouve génial que la compagne dise "on va bruncher" et n'est pas soumise au désir de son compagnon, mais ce qui m'a gêné c'est que cette répartition genrée des rôles imposée par la société patriarcale aille jusqu'à s’immiscer dans l'imaginaire de cette homme, voilà voilà, c'est tout :)

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)