Le défilé Haute Couture 2013-2014 de Chanel

Karl Lagerfeld est un abonné aux défilés grandioses : cette année, pour son show Haute Couture Automne-Hiver 2013-2014 il a métamorphosé le Grand Palais en un impressionnant théâtre en ruines !

Le défilé Chanel était sans doute l’un des évènement les plus attendus de cette Fashion Week parisienne. Et pour cause, Karlito nous a toujours habitué à des décors splendides. La saison dernière, il faisait déjà sensation forte en clôturant son défilé Haute Couture avec deux mariées en clin d’oeil au mariage pour tous.

Cette année, Mr Lagerfeld a tout misé sur le spectaculaire avec un décor post-apocalyptique digne d’un film de Roland Emmerich. Plafond qui s’écroule, fissures dans les murs, poussière au sol et crépi qui s’effrite, le Grand Palais s’est transformé en gigantesque théâtre en ruines avec vue sur une ville futuristico-industrielle façon nouveau monde.

Pour présenter ses plus belles pièces, Karlito a donc décidé de transformer l’un des plus beaux lieux de Paris en un espace délabré (logique n’est-ce pas) mais cependant très beau à sa manière. Luxe et raffinement contre destruction et délabrement : l’art du paradoxe selon Chanel.

Au programme de ce défilé rétro-futuriste : des supermodels qui défilent dans tous les sens, des vestes en tweed aux coupes géométriques, des ceintures XXL, du blanc, du gris et du noir (c’est tout), de la paillette à gogo, des finitions frangées, des chapeaux carrés, des bagues d’ongles… du grand Chanel quoi.

C’est la mannequin Erin Wasson qui clotûre le défilé dans une tenue à mi-chemin entre la robe de mariée à traîne et la jupe tailleur : parfaite pour celles qui ne sauraient choisir entre les deux.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pink-Tarama
    Pink-Tarama, Le 8 juillet 2013 à 0h25

    oleg;4230866
    @augustine-p

    Je pense que c'est pour que les gens qui sont au défilé se focalisent sur le vêtement plus que sur le top.
    A mon avis les gens qui viennent voir des défilés sont en majorité des acheteurs pour les magasins où des rédacteurs de mode etc, donc ce qui les intéressent ce sont les fringues.
    Et si dans les magazines elles sont plus souriantes etc. c'est pour que la consommatrice lambda se dise " Waw si j'achète cette jupe je serais aussi bonasse que la fille du magazine!".

    Mais je suis d'accord avec toi le maquillage est très laid. Mais c'est assez raccord avec l'ambiance du défilé je trouve, elles ont l'air de zombies dans un décor post apocalyptique, ça se tiens.
     Oui, voilà !
    J'ai aussi eu du mal à me faire à ces mêmes choses que cite  @augustine-p , mais ensuite j'ai abordé les défilés différemment et ça change tout ! Il faut accepter l'idée que les mannequins ont dans les défilés un rôle de "porte-manteau vivant" (aïe, j'trouve ça assez violent, j'espère être comprise :erf: ) et qu'elles ne sont pas là pour être belles/attirantes/etc. mais pour mettre en valeur les tenues qu'elles doivent porter tout en se faisant un peu oublier derrière celles-ci.
    Quant au maquillage, comme aux tenues, bien sûr on peut ne pas aimer, mais il s'agit de voir en quoi c'est intéressant visuellement (plastiquement quoi, comme une œuvre d'art un peu)... Ce que je veux dire c'est qu'il est normal que ça ne les rende pas (forcément) belles, ni qu'on s'imagine porter un truc pareil sur le visage.  D'ailleurs ici ta comparaison avec des zombies c'est une super idée j'trouve ! J'y avais pas pensé...
    :rotate:

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)