La censure sexiste de Facebook dénoncée par une comédienne, car elle s’en bat les boobs [MÀJ]

Par  |  | 25 Commentaires

Facebook préfère dégrader l'image des femmes que la valoriser, c'est en tous cas le constat d'Alexandra Naoum, comédienne et réalisatrice, qui a vu plusieurs de ses publications Facebook censurées.

La censure sexiste de Facebook dénoncée par une comédienne, car elle s’en bat les boobs [MÀJ]

Mise à jour du 10 janvier 2018 – Alexandra Naoum a obtenu un financement dépassant les 100% de l’objectif fixé initialement sur son crowfunding (soit 7 000€). Elle pourra donc réaliser son film, n’en déplaise à Facebook ! Voilà une nouvelle bien réjouissante qui prouve que ce réseau social n’est pas le seul biais par lequel communiquer.

Article initialement publié le 4 janvier 2018 – Fin décembre, Alexandra Naoum, comédienne et réalisatrice, publiait un post sur sa page Facebook, clamant : « FACEBOOK tu n’auras pas ma peau ».

Elle y explique s’être vu refuser le sponsoring de ses dernières publications car les images les illustrant ne respectaient pas le règlement de Facebook. Il s’agissait de publications importantes pour la comédienne, qui diffusait en effet un crowdfunding pour financer son prochain projet de film.

Suite aux restrictions de Facebook, elle a testé différentes illustrations, dont aucune n’a pu être sponsorisée. Car, même flouté, occulté… IL Y AVAIT UN SEIN SUR CES IMAGES OMG !

FACEBOOK tu n'auras pas ma peau // Après m'avoir interdit de sponsoriser la page de crowdfunding de mon prochain film "L…

Publié par Alexandra Naoum sur jeudi 28 décembre 2017

En effet, son projet de film, L’Amazone, traite du cancer du sein et de la mastectomie, il paraît donc cohérent que l’illustration accompagnant ses publications contienne des seins. Mais pas pour Facebook, visiblement.

Début janvier, elle revient sur ces événements et les questionnements qu’ils ont provoqué chez elle, dans une vidéo qu’elle publie sur le Huffington Post.

Alexandra Naoum exprime sa colère contre le réseau social, tout en restant dans une optique de questionnement. Elle ne se contente pas de se plaindre ou de faire une diatribe larmoyante contre les décisions de Facebook, mais choisit plutôt d’utiliser ses critiques pour faire réagir et interpeller sur l’image des femmes diffusée par les réseaux sociaux.

Ce sujet n’est pas nouveau : nous vous avions déjà parlé en 2016 de la politique d’Instagram vis-à-vis des tétons de femmes. La plateforme applique en effet une politique de censure qui interdit la publication de photographies contenant des tétons de femme apparents.

Aujourd’hui, c’est donc celle de Facebook qui est remise en question. Alexandra Naoum demande d’ailleurs clairement :

« Dis Facebook, pourquoi tu préfères les posts hypersexualisés voire dégradants sur les femmes et refuses ceux qui les valorisent ? »

Et elle continue dans sa lancée en s’interrogeant sur les contenus violents qui passent la censure sans problèmes, tandis qu’un sein suggéré est prohibé.

Et toi, quel est ton avis ? Penses-tu que la politique de Facebook mette à mal l’image des femmes ? Viens nous donner ton avis dans les commentaires !

[EDIT] : Suite à de nombreuses demandes de lectrices ainsi que de la comédienne, voici le lien du projet en question ! N’hésite pas à jeter un œil 😉

À lire aussi : L’image des femmes dans le jeu vidéo : deux pas en avant, un pas en arrière ?

7 surprises choisies par Elise, + de 35€ de valeur
18.90€ + livraison

Mathilde Trg


Tous ses articles

Commentaires
  • Skippy01
    Skippy01, Le 9 janvier 2018 à 23h37

    L'objectif de financement est atteint.:rockon:

    D'ailleurs, la réalisatrice a reçu une réponse concernant la suppression du sein flouté. Officiellement, c'est une erreur de leur part et elle a été restaurée.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!