Celui qui était trop romantique

Celui qui était trop romantique

Il me disait : « Entendre les battements de ton coeur, c’est ma chanson préférée« . Pour ce genre de phrases, les hommes romantiques mériteraient qu’on les mange en sauce, afin qu’ils ne nuisent plus à la société.
Il y en a eu un, une fois, qui a remporté le pompon national de la mièvrerie. « L’Antonio Banderas de Vesoul » qu’on l’appelait. Je m’en vais te raconter…

On s’était rencontrés une fois, je sais plus comment, sûrement par une mauvaise copine qui n’y connaissait rien à mes goûts. Toujours est-il que lors d’une soirée, j’ai revu le romantique et comme ça arrive parfois quand on est faible, je l’ai considéré. Je n’aurais pas dû…
Je lui trouvais un charme au niveau de la bouche (quand c’est si précis, c’est pas bon signe !). Ce garçon était gentil, il était « safe ». Je le savais parce qu’il employait des mots de personnes safe, du genre « néanmoins », « hormis », des trucs comme ça. Moi, j’avais besoin en ce temps-là de tâter du chic type, enfin, un peu quoi. Donc j’ai entrepris de ramener monsieur dans mon antre après la soirée, pour voir jusqu’où il était gentil. J’apprendrais qu’il était du genre délicat till the end of time, même tout nu. Pauvre de moi.

Chez lui tout semblait propre : son allure, ses propos, et même ses tee-shirts avaient le pli tout bien fait à l’épaule. Il avait ce look un poil too much d’acteur des années 30, cigarette à la main, sourcils froncés quand il tirait une taffe, et of sure, cheveux en arrière, plaqués grâce à du beurre doux. Son seul travers, c’était que le matin, monsieur ne pensait plus à tout ça. Résultat, il avait la même coupe qu’Adolphe Hitler : un vieux bol avec une mèche folle devant les yeux. Ridicule… Ah oui, parce qu’on a passé la nuit ensemble. Que j’te raconte…

Le romantique veut prendre son temps

Parce qu’il était in love with mes yeux azuléens, monsieur n’a pas voulu qu’on fasse bing bing. Comme il disait, « il fallait qu’on se découvre de manière onirique ». Au secours, André Breton ne veut pas coucher avec moi, me suis-je fait remarquer. Mais soit, peut-être avait-il raison. Ou pas. Démonstration :

- … Parce que tu vois, la découverte des sens, ça passe aussi par le toucher. Il faut prendre le temps de découvrir l’autre. Oh ! Tu as un piercing au nombril.
– Oui oui…
– Parce que tu sais, le nombril est une zone érogène très sensible. D’ailleurs, il …
– Qu’est-ce que tu dis ? Parle plus fort, j’entends rien là (il commençait à me gonfler quoi !)

Et puis en léchant son petit index chétif, monsieur a commencé à dire tout ce qu’il savait sur les zones érogènes et d’autres trucs de hippie. Ca a été comme ça une partie de la nuit, et moi, ne voulant pas le vexer, j’essayais de participer, mais le voir là à m’embrasser l’intérieur du coude comme s’il lui faisait de la sexualité, ça me coupait, c’était plus fort que moi. Je voulais un homme facile, j’ai eu droit à un mec de 21 ans qui se prenait pour un monsieur, et qui a même essayé de frotter ses pieds aux miens pendant que je dormais (mes pieds c’est l’équivalent des oreilles de Rain Man : faut pas toucher sinon ça m’énerve).

Le romantique veut montrer qu’il est homme

Le matin venu, monsieur love m’a montré qu’il était homme viril en collant son corps malingre contre mon pyj’. Gonflé le mec. Toute la nuit, il me baratine sur la grandeur de l’abstinence, et au matin le chanoine se transforme en aigle et me rappelle ma frustration. Bref.
Tout à coup, Antonio Banderas me dit :

- Tu voudrais un petit déj’ner, ma colombe ? Toast, coffee ?
– Non merci, je suis plutôt saucisson le matin, dis-je en m’allumant un mégot.
– …

Le romantique doit s’en aller maintenant…

Quand je l’ai ramené chez lui, le dernier mot que j’avais prononcé était saucisson, c’est dire si on a papoté comme des p’tites folles depuis le réveil. Une fois arrivé à destination, il ouvre la porte, fait mine de sortir sans un mot et se ravise (merde, j’aurais du parier 50 000 dollars sur cette feinte là). Il se retourne et annonce d’un trait : « où est-ce qu’on a merdé, dis ? »

En fermant la porte, il m’est tombé sur la tête un bourdon national. J’étais là, dans ma voiture, avec trop peu de sommeil dans les yeux et à la place des images d’un fiasco horizontal sur fond de torse glabre. Dès lors, j’ai fait comme les grandes personnes qui ne boivent pas de vin blanc parce que « ça leur donne mal au crâne » ; je me suis juré de ne plus jamais boire de garçons romantiques, ça me fait comme de la pluie dans le coeur quand ils me disent des trucs gentils. Mais quelle idée aussi de parler aux vraies filles de la vraie vie comme dans une chanson d’amour ?! Quand Enrique Iglesias est content que sa copine lui ait fait des oeufs au plat, je suis sûre qu’il ne lui dit pas pour autant « ouh baby hold me tie ».

Tous les articles Celui qui...
Les autres papiers parlant de Romantique
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  • Mayura
    Mayura, Le mercredi 9 juillet 2008 à 21h17

    J'aime beaucoup la rubrique "celui qui" qui se faisait rare c'est dernier temps d'ailleurs^^
    Des specimens y en a partout,mais c'est marrant de voire tous les cas que l'on peut trouver.

  • °mllelou°
    °mllelou°, Le dimanche 13 juillet 2008 à 20h43

    typiquement mon genre de mec!

  • Nymeria
    Nymeria, Le mercredi 6 août 2008 à 22h51

    Ca me rappelle un peu (beaucoup) mon ex... Sauf que lui, il faisait seulement "genre" je suis romantique, ce qui était d'autant plus pathétique. :pooh:

    Inutile de dire que ça n'a pas duré longtemps...:twisted:

  • Sushiya
    Sushiya, Le vendredi 5 février 2010 à 01h30

    Trop bon! (le post,pas le mec)
    C'est chiant les mecs comme ça,limite Cul-cul la praline,et jusqu'au bout du lit qui plus est! Même pas moyen de combler sa frustration verbale sous la couette...

    Aaaayayay (trèèès long soupir): ça me conforte presque dans ma masogagatittude face aux bad boys...

  • Leshayaa
    Leshayaa, Le lundi 8 mars 2010 à 23h16

    Dites donc, je viens de lire tout les celui qui... (ça m'a pris une semaine hein, croyez pas que j'ai pas de vie à ce point ) et je me demandais si vous comptiez en faire d'autres? Parceque franchement j'adoooôôôôoooore le concept! (et les sushis aussi mais ceci est une autre histoire)

    J'espère en revoir de nouveaux bientôt!
    :up:

  • Zamora
    Zamora, Le lundi 24 octobre 2011 à 21h39

    Leshayaa a résumé ma pensée, moi aussi j'en veux d'autres des articles comme ceux-ci ! (et les sushis c'est vrai que c'est bon !)

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !