Jean Dujardin, des Nous C Nous à Cannes

Quel bonheur de voir Jean Dujardin remporter le Prix d'Interprétation Masculine lors du 64ème Festival de Cannes ! L'occasion de revenir sur sa carrière !

Jean Dujardin, des Nous C Nous à Cannes

Démarrons par un gros cliché bidon mais qui résume bien le personnage : Jean Dujardin, né le 19 juin 1972, s’est fait tout seul et il est rentré dans le monde du cinéma par la toute petite porte, celle de la télé — il est d’ailleurs de bon ton de dire qu’on ne fera rien sur grand écran quand on a réussi dans le petit, magie du système de caste.

Et pas n’importe quelle télé : avec les Nous C Nous, sa bande de potes feat. Bruno Salomone, il va apparaître régulièrement chez Patrick Sébastien, mais aussi remporter Graines de Stars trois fois à la fin des années 90.

Leur fait d’arme le plus célèbre restera cette fantastique parodie des boys band qui cartonnaient à l’époque. Une sorte de grand vent de fraîcheur dans cette période beaucoup trop premier degré pour être honnête.

En 1999, il devient Loulou dans Un gars, une fille, série adulée du grand public mais honni de l’intelligentsia française. Durant 486 épisodes, Chouchou et Loulou mettent en scène le quotidien d’un couple lambada (©) sur un ton drôle et un peu cliché certes mais on s’en fout, LE MONDE AIME.

http://www.youtube.com/watch?v=B3sJXwzZH0U

Quatre ans plus tard, Un gars, une fille fait le bonheur des les Powerpoint de mariage, tandis que Jean Dujardin et Alexandra Lamy transféreront leur union à l’écran vers la vraie vie – ils se marieront en 2009 (à Anduze dans le Gard, précise Wikipedia, signe que ces gens-là ont du goût !).

Entre temps, il fera quelques petits films çà et là avant de cartonner dans Mariages !, un film sur un… mariage en trop grandes pompes.

(Rien à voir avec l’ambiance bonne enfant Chouchou et Loulou, effectivement.)

En 2005, il ressort son vieux Braïce de Naïce inventé à l’époque de Graines de Stars pour le transposer sur grand écran. Scénario faiblard mais Jean Dujardin au top du top pour interpréter son perso surfeur winner. Peu de paroles – ça ne vous rappelle pas un film dont tout le monde parle en même temps ? – mais un fantastique jeu d’acteur et quelques scènes cultes…

http://www.youtube.com/watch?v=1Vw-apdtugA

J’T’AI CASSÉ !

L’année suivante, il explose littéralement face à la caméra de Michel Hazanavicius, qui fera de lui sa Muse d’acteur. Il interprète Hubert Bonnisseur de la Bath dans OSS 117. On aime ou pas le genre et l’humour très douzième degré, mais il faut reconnaître que Jean Dujardin habite vraiment l’espion bas de plafond.

« C’est toi arrêtez ! »

Impossible de parler d’OSS 117 : Le Caire Nid d’Espions sans vous poster cet extrait.

http://www.youtube.com/watch?v=FYxPpx1yCY4

Oh tiens, le public français y découvre également un certains François Damiens…

http://www.youtube.com/watch?v=LaEMjOCLFMo

Jean Dujardin qui prend aux tripes

En 2007, changement total de registre où un Jean Dujardin barbu et meurtri par le meurtre de sa fille fait sa contre-enquête pour innocenter le meurtrier inculpé. Un film « bim prends-toi ça dans ta face ».

Après Le Bruit des Glaçons, j’en viendrai à une conclusion personnelle : si Jean Dujardin ne porte pas la barbe, peu importe son extraordinaire jeu d’acteur, j’y verrai toujours OSS 117. Vive la barbe donc.

La même année, il y interprète Octave Parango dans 99 Francs, adaptation du bouquin de Frédéric Beigbeder. Adios Chouchou, il y interprète un personnage cynique et puant jusqu’aux branches des lunettes…

http://www.youtube.com/watch?v=BcqQQRvNA00

En passant, il reprendra le costard d’Hubert Bonnisseur de la Bath dans la suite des aventures d’OSS 117. Petit best-of, c’est cadeau, c’est lundi matin, ça fait plaisir.

Il jouera son rôle le plus court à l’écran depuis son ascension mais aussi le plus déformé dans Les Petits Mouchoirs de Guillaume Canet, avant de retrouver son réalisateur fétiche, Michel Hazanavicius, pour interpréter George Valentin dans The Artist, que j’ai pu capter à Cannes et que je te conseille d’aller voir lors de sa sortie cinéma le 19 octobre 2011.

Faute d’avoir pu le rencontrer pour de vrai — quand tu veux, Jean, voici une interview tirée de France 3 Côte d’Azur. Si tu as déjà vu un entretien à propos du film, tu retrouveras les mêmes questions que partout ailleurs.

Je ne sais pas combien d’acteurs français venant de la télé auront réussi à choper le Prix d’Interprétation Masculine, jolie performance pour Jean Dujardin, dont le succès actuel repose également sur la belle rencontre avec Michel Hazanavicius, un réalisateur qui aura sublimé son talent d’acteur.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Darling.
    Darling., Le 24 mai 2011 à 0h47

    Darling.;2246287
    "Chouchou et Loulou mettent en scène le quotidien d?un couple lambada..." :yawn:
    "Chouchou et Loulou mettent en scène le quotidien d?un couple lambada (©)" :worthy:

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)