Carishna, pierceuse

madmoiZelle.com : Comment t’es-tu lancée dans le piercing ? Carishna : Ma meilleure amie était pierceuse depuis un an lorsque j’ai commencé à m’y intéresser. Moi, je travaillais à cette époque dans une boutique de Lille plutôt branchée, fréquentée par des clubbers. Le piercing, c’était bien dans le délire ! J’ai commencé à apprendre avec […]

Carishna, pierceuse

madmoiZelle.com : Comment t’es-tu lancée dans le piercing ?

Carishna : Ma meilleure amie était pierceuse depuis un an lorsque j’ai commencé à m’y intéresser. Moi, je travaillais à cette époque dans une boutique de Lille plutôt branchée, fréquentée par des clubbers. Le piercing, c’était bien dans le délire ! J’ai commencé à apprendre avec un pierceur et j’ai percé un peu à droite à gauche, comme tout le monde, quand on commence dans le milieu. Ça a duré 4 ans.

madmoiZelle.com : Quand et comment as-tu mont&eacute ta propre boutique ?
Carishna : J’ai monté la boutique en mai 2001, ça fait bientôt 6 ans. J’avais commencé à faire le dossier un an et demi avant d’ouvrir. C’est super dur car l’activité n’est pas reconnue par l’État français, il y a donc des blocages du côté des banques. Elles ne suivent pas ! Je me suis débrouillée avec des associations qui aident les chômeurs créateurs d’entreprises.

madmoiZelle.com : A quoi ressemblent tes clients ?
Carishna : Je vois tous les styles. Les deux premières années, je voyais surtout des 18-25 ans. Ensuite, j’ai vu des clients plus jeunes. Maintenant, je perce aussi des femmes qui ont entre 50 et 60 ans, au nombril, à la lèvre, etc.

madmoiZelle.com : Le fait que le piercing se généralise, est-ce que ça participe à démarginaliser le milieu ?
Carishna : Carrément ! Il y encore des blocages chez certaines personnes. Pas tellement à Lille, mais les habitants de petits villages ou les personnes plus âgées voient le piercing d’un mauvais œil. Après, ça dépend du piercing. Genre mes joues (Carishna a deux piercings symétriques, dans chaque joue, ndlr), il y a plein de gens qui pensent que j’ai une barre qui me traverse la bouche. J’en reviens pas qu’on puisse penser que je fais ça juste pour que ce soit chiant ! (rire)

madmoiZelle.com : Qu’aimes-tu le plus dans ce que tu fais ?
Carishna : Rencontrer plein de gens différents, j’adore ça ! J’ai toujours eu un rapport cool avec mes clients. J’aime bien que ce soit sympa, convivial, je suis naturelle avec tout le monde et ça fait partie de ce que les gens aiment chez moi.

madmoiZelle.com : Et ce que tu aimes un peu moins ?
Carishna : Les charges à payer tous les mois (rire) ! Sérieusement, tout ce qui tourne autour de l’administratif, la paperasse. Je m’y mets un peu le matin : la compta, le rapport des charges, les impôts, etc…

madmoiZelle.com : Qu’est ce qu’on peut faire chez toi ?
Carishna : Piercing, tatouage, tresses avec rajouts, dreads, branding et henné l’été.

madmoiZelle.com : Pas de scarification ?
Carishna : Non, parce qu’il y a beaucoup trop de sang (rire). C’est pas mon truc ! Tandis que le branding (par brûlure), c’est simple et pas si douloureux que ça finalement.

madmoiZelle.com : Admettons que je veuille me faire percer ou tatouer. Aucune de mes amies ne peut me conseiller. Comment faire pour savoir si le pierceur auquel je m’adresse est bon et professionnel ?
Carishna : Poser énormément de questions : sur l’hygiène, sur la façon de faire, sur les soins à suivre. C’est pas évident, car n’importe quel pierceur peut te raconter n’importe quoi. Mais je pense qu’il est surtout question de bon sens. S’il te dit qu’il n’y a pas besoin de soin, tu t’en vas ! Et puis, demande à voir la pièce où il perce. Le mieux, c’est qu’elle soit carrelée et isolée, car la cicatrisation est aussi un truc super psychologique : elle se passe bien si tu as été à l’aise au moment de l’acte. Si tu as 15 personnes qui te regardent en faisant « Aaah », c’est compliqué (rire) ! Surtout, vérifie qu’il y des processus de stérilisation et de décontamination. Les bijoux doivent être en sachets de stérilisation et non en sachets plastique. Regarde si les pinces que le pierceur utilise ont bien été décontaminées et stérilisées et que les aiguilles sont à usage unique. C’est super important tout ça. Autrement, pars en courant (rire) !

madmoiZelle.com : Mais comment sait-on que le matériel a été stérilisé ?
Carishna : Pas d’autre choix que de poser la question et de demander à vérifier. C’est aussi pour ça que la réputation et le bouche-à-oreille font beaucoup.

madmoiZelle.com : As-tu des contrôles d’hygiène ?
Carishna : Ça existe, mais je n’en ai jamais eu, en 6 ans ! Comme en France, il n’y a pas de réglementation, les contrôles ne viennent pas parce qu’on ne sait pas sur quels critères se baser. Si ils viennent, ils inspectent la propreté de la pièce et l’efficacité des produits désinfectants. Mais ça reste minime.
Moi, limite, j’aimerais bien avoir un contrôle et que l’on viennent me dire que ce que je fais c’est exactement ça. J’en suis persuadée, mais rien d’officiel ne le prouve. J’ai lu beaucoup de bouquins sur l’anatomie, les bases d’hygiène médicales, etc. Je bosse toujours avec un médecin au cas où, parce que, si moi je sais ce que je fais, je ne peux pas contrôler l’hygiène des gens derrière. S’il y a un problème, le médecin peut m’aider.

madmoiZelle.com : L’hygiène est primordiale. Mais est-ce que la technique peut faire la différence entre un bon et un mauvais pierceur ?
Carishna : Les techniques on les acquièrent avec l’expérience, à force de percer. Ensuite, il faut se poser les bonnes questions et, avec de la logique, on réfléchit à quel piercing, avec quelle pince, quelle méthode et quel soin. C’est super important ! Et il y a beaucoup de pierceurs qui ne le font pas. Ils ont appris une technique et ne cherchent pas plus loin. Je me rends compte qu’il y a beaucoup de choses qui ont changé depuis que j’ai appris. Par exemple, je me suis spécialisée dans le piercing de surface (seule la peau est percée, ndlr), il y a encore pleins de pierceurs qui ne le font pas car ils estiment que la peau le rejette obligatoirement. Alors qu’il faut juste adapter les matériaux, les bijoux, les soins et tout se passe bien.

madmoiZelle.com : Il y a des piercings plus risqués que d’autres ?
Carishna : Le nombril prend un an de cicatrisation et personne ne le sait ! Comme le ventre se tend et se détend tout le temps, il peut faire des petites croûtes. Il faut alors le nettoyer pendant quelques jours une fois de temps en temps.

madmoiZelle.com : Et une fois le piercing cicatrisé, il y-a-t’il encore des risques d’infection ?
Carishna : Il y en a toujours, par rapport à l’état de santé général. Une grippe, la fatigue… et ton piercing peut s’infecter car il est fragile. Rien de grave, ça se soigne avec les soins appropriés !

madmoiZelle.com : Parle-moi du tatouage…
Carishna : Le matériel, comme pour le piercing, doit être stérilisé et à usage unique, de l’aiguille aux capsules qui contiennent l’encre. Pour la douleur, je compare ça à un effet « griffes de chat » à rallonge. Le temps varie en fonction des personnes : ça peut durer 1 à 2 heures comme 3 à 4 heures, ça dépend aussi de la façon dont la personne encaisse le choc.

madmoiZelle.com : Avant l’acte, est-ce que je peux mettre de la crème anesthésiante sur la partie que je vais me faire tatouer ?
Carishna : C’est bidon ! C’est psychologique. Tu la poses 1h30 avant l’acte et ça endort la peau entre 10 et 15 minutes, donc le temps qu’on enlève la crème, que l’on nettoie la peau, etc… ça n’agit plus. Pour le tatouage, c’est pas génial car ça ouvre les pores et parfois, il y a des gens qui font des réactions et la peau gonfle. Je le déconseille !

madmoiZelle.com : Et une fois le tatouage fait ?
Carishna : Au début, tu as une petite croûte d’encre qui se forme. Elle tombe petit à petit. Il ne faut ni la forcer à partir, ni la mettre à l’eau, parce que plus la croûte tient, plus la couleur est belle. Une fois la cicatrisation finie, il peu y avoir des retouches à faire dans le mois qui suit l’acte.

madmoiZelle.com : Un tatouage, ça s’entretient ?
Carishna : Pendant la première dizaine de jours, tu le graisses avec une pommade que le tatoueur te conseille, pour aider la cicatrisation. Il faut que ça reste gras afin que la croûte tienne plus longtemps. Il ne faut surtout pas exposer son tatouage au soleil, les premiers mois. Et même des années après, évite au maximum de l’exposer. Car, si le soleil n’est déjà pas bon pour la peau, il est encore pire pour une peau qui a été « agressée ».

madmoiZelle.com : Et 10 ans après, un tatouage, ça a bougé ?
Carishna : Oui ! Avec le renouvellement de l’épiderme, il devient gris ou bleu en général. La peau se réinstalle par-dessus l’encre, ça fait l’effet d’un voile. Plus tu as l’épiderme épais, plus le brouillard s’installe sur ton tatouage. En général, un tatouage noir est à recolorer tous les 10 ans, tous les 5 ans à 6 ans pour un tatouage en couleurs. Ça dépend surtout de la peau.

madmoiZelle.com : Est-ce que je peux me faire faire un tatouage temporaire, chez toi ?
Carishna : Non. Un tatouage temporaire tient entre 2 et 3 ans. Soit il est piqué moins profond, soit il est fait avec une encre rejetée par le corps, donc imagine comme ça doit être mauvais pour que le corps l’expulse… Et dans tous les cas, il reste toujours une trace, des petits points. Et puis, il ne s’efface pas petit à petit, il s’en va par morceaux.

madmoiZelle.com : Comment on évalue le prix d’un tatouage ?
Carishna : Chaque tatoueur fixe ses tarifs. Il se base sur le temps qu’il va passer à tatouer et la complexité du dessin. La couleur joue un petit peu, l’endroit du corps aussi car il y a des emplacements où la peau est plus ou moins élastique, donc plus ou moins chiante à tatouer. Mais c’est surtout le temps de travail qui compte !

madmoiZelle.com : Merci Carishna d’avoir pris le temps de répondre à mes questions, avec bonne humeur et précision.


Carishna officie dans sa boutique du 12 rue Henri Kolb, à Lille.
Plus d’infos ? Direction son site !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bluemary
    Bluemary, Le 8 août 2009 à 2h43

    smokynette;317312
    (candy's piercing c'est les meilleurs! ^^)
    Je trouve aussi que c'est la meilleur boutique, mes cousins sont allés la-bas et ils ont adorés...

    cecile59;317433
    Et il me semble que tu n'en parle pas dans le sujet : Pierce t-elle des mineurs ?
    Normalement tout les perceurs percent les mineurs, à condition que un de leurs parents soit la & qu'ils signent un papier...

    Sinon Charlotte c'est un bon article :)

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)