Cannes 2007 : le palmarès

Cannes, c’est fini. La 60ème édition du Festival s’est terminée ce soir par un palmarès très « auteur » et assez jeune. Juges-en plutôt : – Palme d’Or au jeune réalisateur roumain Cristian Mungiu pour 4 mois, 3 semaines et 2 jours, qui s’intéresse au thème de l’avortement clandestin sous le régime Ceaucescu. – Grand Prix à […]

Cannes 2007 : le palmarès

Cannes, c’est fini. La 60ème édition du Festival s’est terminée ce soir par un palmarès très « auteur » et assez jeune. Juges-en plutôt :

– Palme d’Or au jeune réalisateur roumain Cristian Mungiu pour 4 mois, 3 semaines et 2 jours, qui s’intéresse au thème de l’avortement clandestin sous le régime Ceaucescu.

– Grand Prix à La Forêt de Mogari, de la japonaise Naomi Kawase.

– Prix de la mise en scène à Julian Schnabel pour Le scaphandre et le papillon, inspiré de l’histoire et du roman de Jean-Dominique Bauby, journaliste victime du « locked-in syndrome »

– Prix du Jury pour Persepolis, adaptation de la série de BDs du même nom de l’iranienne Marjane Satrapi. Ex-aequo avec Lumière silencieuse, du mexicain Carlos Reygadas.

– Prix du 60ème anniversaire à Gus Van Sant, pour Paranoid Park.

– Prix d’interprétation féminine à la sud-coréenne Jeon Do Yeon, pour Secret Sunshine.

– Prix d’interprétation masculine à Konstantin Lavronenko pour Le Bannissement, film belgo-franco-russe réalisé par Andrei Zviaguinstev.

Pour la liste complète et plus de détails, rendez-vous sur le site du Festival

Alors, chère amie, vos réactions ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Labestiolle
    Labestiolle, Le 28 mai 2007 à 19h55

    oui mais non, Cannes n'a pas toujours été comme ça. Que ce soit le cas actuellement, je veux bien, car ça s'est dégradé.

    Cannes est avant tout un festival de cinéma un peu plus, comment dirais-je...d'auteur. Avec le temps, on a fait rentrer des superproductions américaines (TROIE), en compét ou hors compét.. Je n'ai rien contre les superprod. Au contraire, il y en a que j'adore. Mais qu'on laisse les choses à leur place. ça aurait été mieux.

    le glamour, les stars, ...ce sont les oscars, ce sont les golden globes, les MTV awards, là c'est du spectacle. Dommage que Cannes soit réduit à ça. franchement, je ne vois plus la différence avec les unes racoleuses de GALA au mois de Juillet.

    mais bon, comme tu dis, il faut s'y faire.

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)