Campagne contre les violences conjugales

En 2007, 166 femmes sont mortes en France sous les coups portés par leur conjoint et plus de 400 000 ont déclaré souffrir de violences conjugales… Pour lutter contre ce fléau d’un autre âge, il faut avant tout briser l’isolement dans lequel vivent trop souvent les victimes de ces drames. C’est l’objectif de la campagne […]

Campagne contre les violences conjugales

En 2007, 166 femmes sont mortes en France sous les coups portés par leur conjoint et plus de 400 000 ont déclaré souffrir de violences conjugales…

Pour lutter contre ce fléau d’un autre âge, il faut avant tout briser l’isolement dans lequel vivent trop souvent les victimes de ces drames.

C’est l’objectif de la campagne de communication présentée aujourd’hui par Valérie Létard, secrétaire d’Etat à la solidarité.

Au coeur du dispositif, un portail internet, www.stop-violence-femmes.gouv.fr,
qui permet aux victimes de s’informer et de témoigner en toute discrétion.
Ce site complète le service d’assistance téléphonique gratuit (3919) crée en 2007.

Autre élément : une campagne publicitaire, conçue par l’agence DDB, qui incite victimes et témoins à rompre le silence et à réagir (tous les visuels ici).

Le gouvernement annonce par ailleurs un renforcement de la protection juridique des victimes au cours du premier semestre de 2009.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Tomo
    Tomo, Le 15 octobre 2008 à 17h55

    c'est sur qu'on parle de la violence conjugale, mais généralement quand une femme se fait taper...
    Et ce genre de violence conjugale est fréquente c'est sur, mais moins fréquente que la violence psychique et ca on en parle bcp bcp moins.
    Je trouve que cette campagne est interessante, mais elle devrait mettre plus en évidence les institutions pour les femmes victimes de violences, savoir leurs droit et tout ... car c'est bien beau de mettre des vidéos mais je pense qu'on parle pas assez des lois.
    J'ai travailler quelques temps avec des femmes victimes de violence. Pendant plusieurs séance elles n'osent pas parler, et puis ce que j'ai ressenti c'est surtout la culpabilité, et le fait de toujours vouloir rester dans le logement ac la personne. C'est clair qu'au départ je trouvais ca bizarre, et mon questionnement était assez naif.
    En tout cas, les choses changent et je trouve ça bien!

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)