Des milliers de pas… à reculons : le cadreur de « 24 Hours of Happy » raconte son expérience

Le cadreur Steadicam du projet « 24 hours of Happy » raconte son expérience à reculons dans un mini-documentaire.

Jon Beattie est le cadreur steadicam (un système stabilisateur de prise de vues utilisé en cinéma et en télévision, permettant de filmer en travellings fluides, grâce à son système comportant un harnais, un bras articulé et une visée hors caméra) qui a eu la chance de filmer 24 hours of Happy, le clip musical d’une durée de vingt-quatre heures de la chanson Happy de Pharrell Williams.

Dans ce petit documentaire de moins de trois minutes, Jon explique que le tournage a duré dix jours et qu’il a dû faire près de deux cent cinquante mille pas, à reculons et en portant quarante-cinq kilos de matériel, pour obtenir le nombre d’images nécessaire à la réalisation de la vidéo.

Comme je sais que tu es curieuse, voici le résultat, heureusement découpé en vingt-quatre clips d’une heure :

J’espère que Jon a pu faire passer les Compeed en note de frais !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire