Buenos Aires et la Patagonie — Carte postale d’Amérique du Sud

Buenos Aires, la Patagonie et l'Argentine en général furent les premières étapes de cette madmoiZelle visitant l'Amérique du Sud. Vous pouvez la retrouver sur son blog, Mochilejos !

Buenos Aires et la Patagonie — Carte postale d’Amérique du Sud

À la fin de mes trois années d’études, partir à l’étranger me semblait une évidence avant d’entamer un nouveau cursus. Après de longues soirées à rêver d’expatriation avec l’une de mes amies, nous avons finalement décidé de nous lancer !

Ayant l’envie de travailler dans notre pays d’expatriation afin de nous imprégner pleinement de la culture, nous avons opté pour le célèbre Visa Vacances-Travail (offrant la possibilité aux jeunes de moins de 31 ans de travailler pendant un an à l’étranger). Canada, Argentine, Nouvelle-Zélande, Japon ? Notre choix s’est rapidement porté sur l’Argentine avec sa culture dépaysante et ses paysages grandioses. De plus, en optant pour l’Argentine nous allions avoir aussi la possibilité de visiter ses pays limitrophes !

Une fois toutes les démarches administratives réglées pour obtenir le PVT (formalité rapide, comme il y a très peu de demandes), nous voilà débarquant à Buenos Aires le 12 septembre (même pas peur de prendre un avion le 11…), armées de nos sacs à dos de 15 kilos chacun, de nos doutes, de nos craintes mais surtout de cette curiosité et volonté sans limites qui nous avait donné envie de réaliser cette grande aventure.

La région de Buenos Aires

Atterrissant à Buenos Aires, nous en avons profité pour visiter cette ville multiculturelle. Métropole de style européen construite en cuadra telles les grandes cités américaines, Buenos Aires est moderne, mais témoigne aussi du passé tourmenté de l’Argentine.

Prendre le temps de déguster un café accompagné de media luna dans un bistro ancien, passer une soirée dans une milonga pour observer un show de tango ou encore manger un asado font parties des incontournables de Buenos Aires. On a également l’opportunité de se rendre en Uruguay le temps de quelques jours, car Colonia Sacramento est située à seulement deux heures en bateau de la capitale ! Ville classée au patrimoine historique de l’UNESCO, elle est aussi l’endroit préféré des touristes pour retirer des dollars et ensuite les échanger au marché noir de Buenos Aires…

Parenthèse économie : l’économie argentine a un fonctionnement unique. En effet, il est possible d’échanger des euros ou des dollars dans des casa de cambio (maison de change officielle) ou au marché noir (blue market). La deuxième solution est fortement avantageuse car elle permet de multiplier son pouvoir d’achat par deux (rien que ça) ! Petit calcul : 1 euro vaut 7,6 pesos au marché officiel, alors qu’au marché noir il en vaut en moyenne 13.

Ce système est dû à l’inflation grandissante que connaît le pays depuis la crise monétaire ayant eu lieu dans les années 2000. Afin de se garantir un patrimoine, les Argentins cherchent à acheter des dollars. Bien évidemment, échanger au marché noir n’est pas sans risque (faux billets notamment), il est donc préférable d’être accompagné d’un Argentin ou d’avoir un contact plutôt que d’échanger à même la rue…

Petite visite de l’Argentine

Après plus de trois semaines à Buenos Aires et un passage en Uruguay, nous nous sommes ensuite rendues à La Plata, a à peine une heure de la capitale. Cette petite ville étudiante entièrement planifiée en diagonale où se mêlent monuments architecturaux et parcs verdoyants peut se visiter entièrement à pieds.

Puis nous avons continué notre périple vers Mar del Plata, station balnéaire préférée des Portenos où les grands immeubles contrastent quelques peu avec les plages de sable fin.

C’est le point de départ idéal pour se rendre à Miramar et Tandil, deux villes voisines. Pour les amateurs de sucrerie, un passage chez Manolo est obligatoire pour goûter à ses célèbres churros au dulce de leche !

Direction la Patagonie

Suite à ces premières semaines riches en découvertes, émotions et rencontres, nous avons poursuivi notre voyage vers la Patagonie, célèbre pour ses grands espaces et ses paysages à couper le souffle.

Nous nous sommes d’abord rendues à Puerto Madryn, porte d’entrée de la Péninsula Valdes où il est possible d’observer les baleines franco-australes du mois de juin à mi-décembre, ainsi que des colonies de lions de mer et de pingouins. Les excursions en mer ne sont pas données mais il s’agit d’une occasion unique d’observer de près ces monstres des mers !

Nous avons passé plusieurs jours sur la péninsule, puis nous avons directement fait 1500 km (une broutille dans ce pays six fois plus grand que la France) pour nous rendre à Ushuaia, surnommée « la fin du monde ».

Cette ville et son parc national offrent de magnifiques panoramas et de nombreuses activités en plein air, comme des balades sur le canal Beagle ou encore une ascension du Mont Martial. Les nuits peuvent être très festives, notamment au Dublin Bar, un repaire de baroudeurs du monde entier !

Après une semaine des plus intenses, nous avons traversé le pays pour nous rendre cette fois-ci sur la côte ouest avec notre ami suisse Renato, rencontré dans notre auberge à Ushuaia. Nous nous sommes bien évidemment arrêtées à El Calafate et avons opté pour une excursion en bateau pour admirer les célèbres glaciers de la région. Un moment grandiose face à cette nature immense !

Mise à part l’excursion dans les glaciers, la ville d’El Calafate présente très peu d’intérêt ; nous avons donc poursuivi vers El Chalten, capitale du trekking (chaque ville argentine est la capitale de quelque chose).

El Chalten est un paradis pour les amateurs de randonnée, avec ses nombreuses marches durant parfois plusieurs jours au cœur de la cordillère des Andes. De notre côté, nous avions opté pour une randonnée de 25 km (largement suffisante pour nos petits corps d’athlètes…) avec une dernière montée en dénivelé des plus éprouvantes ! Mais nos efforts ont fortement été récompensé par un panoramique de 360° sur le mont Fitz Roy et les montagnes avoisinantes.

Nous nous ne sommes pas attardées à El Chalten car notre seul trekking nous avait achevées. Direction donc Bariloche, cette ville de montagne célèbre pour son chocolat (une préférence particulière pour la chocolaterie Mamuschka), ses Saint-Bernards, ses nombreux lacs mais aussi sa vie nocturne qui attire tous les jeunes Argentins fraichement diplômés !

Grâce à l’accueil formidable de notre couchsurfer Pablo (propriétaire d’une Renault 12 beige, s’il vous plaît) et de ses amies, nous sommes finalement restées une dizaine de jours, profitant pleinement de ce cadre idyllique mais aussi de ses incalculables brasseries artisanales…

Si vous avez été attentives, vous devez normalement vous rappeler que nous étions à l’origine venues en Argentine pour travailler. Grâce à nos combines crapuleuses pour échanger de l’argent, nous avons finalement opté pour le voyage en continu afin de combler notre envie croissante de découverte…

Nos deux mois et demi en Argentine ont semblé durer à la fois un an et une semaine, tant les expériences que nous avons pu vivre furent intense. Le cœur des Argentins, leur sympathie ou encore leur jovialité est aussi grande que ce pays immense à la culture et au mode de vie fascinant.

Je vous promets un article sur la culture Argentine et tous ses petits secrets, pour celles qui souhaitent conquérir ce pays lors d’un prochain voyage ! À bientôt !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Elou
    Elou, Le 22 mars 2014 à 23h39

    wouah ça me fait rêver. c'est vrai que ces deux destinations sont peut être beaucoup pour un seul article.
    J'aurais aimé avoir plus d'infos sur le PVT, votre possible recherche de travail, moyen de transport, rencontres, pourquoi que 2 mois etc...

    Mais en lisant des articles comme celui-ci, je me dis juste qu'il faut que j'aille en Amérique latine, que je voyage en évitant de me dire "tant que je peux", nan parce qu'il faut ce que ça continue après même quand on a un job.
    Bref, pensées multiples.

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)