Bubble Gum (Lolita Pille)

Il y a des livres qui nous font plonger en même temps que les personnages. Une spirale infernale qui s’accélère au fil des pages. Une descente aux enfers savamment orchestrée par la plume tranchante d’une jeune auteure pleine de talent. J’aime beaucoup Lolita Pille, qui a connu son premier succès avec son roman Hell, adapté […]

Il y a des livres qui nous font plonger en même temps que les personnages. Une spirale infernale qui s’accélère au fil des pages. Une descente aux enfers savamment orchestrée par la plume tranchante d’une jeune auteure pleine de talent.

J’aime beaucoup Lolita Pille, qui a connu son premier succès avec son roman Hell, adapté il y a peu au cinéma.

Sa prose décrit une fois encore le côté sombre de la jeunesse dorée et désillusionnée parisienne. Psychologie de personnages torturés, détruits par la drogue, l’alcool et les médicaments. Qui rêvent de gloire et d’argent.

Un roman à deux voix. Manon, jeune provinciale qui veut mener la grande vie et être actrice. Elle quitte tout et se retrouve à être serveuse dans un bar parisien. Au cours d’une soirée branchée, pleine de peoples, elle rencontre Derek, milliardiaire victime d’ennui et d’une vie qu’il ne contrôle plus depuis longtemps. Le début de la fin.

L’écriture est parfois violente, les deux héros sont loin d’être des anges, et les mots sont à la hauteur de cet univers obscur. On observe cette folie, cette torture mentale, ce désespoir qui les accompagne et qui les hante tout au long du roman.

Jusqu’à la fin, le suspense nous fait avancer sur un fil. On ne sait pas où on va. On sombre presque avec Manon et Derek. Et on assiste, impuissants, jusqu’à la dernière page, à cette tragique histoire.

› Bubble-Gum, aux Editions Grasset.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Eärane
    Eärane, Le 23 mars 2009 à 20h22

    Ca fait longtemps que je l'ai lu mais je n'avais pas accroché au style littéraire, trop "cru" (c'est pas vraiment le bon mot mais bon.) à mon goût. Faudrait que je le relise.

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)