« Bubble Butt », le clip WTF de Major Lazer

« Bubble Butt » est un clip totalement WTF par Major Lazer. On y trouve de gros popotins, des strings, probablement un peu de drogue et une géante. Voilà.

Après l’excellent titre Watch out for this qui donne envie d’aller fissa sur le dancefloor en se prenant pour Beyoncé/Shakira/Susan Boyle (cherche l’intrus), ou encore de se payer un aller simple pour la Jamaïque, les Major Lazer nous reviennent avec un nouveau clip et donc une nouvelle chanson intitulée Bubble Butt.

Toi, jeune internaute derrière ton écran, tu dois sûrement te demander ce qu’est un « bubble butt ». Ce n’est pas un truc génial pour faire des bulles de chewing-gum ou autre, oh non ! Cela désigne, d’après le très sérieux (non) site Désencyclopédie.fr, « un derrière humain femelle juste bien bombé juste à point ».

Et il est vrai qu’en voyant le clip de Bubble Butt on comprend tout de suite mieux la définition.

Dés le départ, l’ambiance WTF est présente, à base de seapunkettes qui s’emmerdent dans un appart’ new-yorkais : ça se dandine, ça se prend en photo (en mode biiatch t’as vu !) et l’une d’elles en a tellement marre qu’elle lèche un dauphin.

Mais ça, c’était avant que Super Popotin n’entre en action ! Enfant caché de Nicki Minaj et Superman, son bubble butt magique la propulse dans les airs, lui permettant d’aller sauver la veuve et l’orphelin.

Ou pas.

Le grand kiff de Super Popotin, c’est plutôt de débarquer dans la ville et d’aller embêter nos petites seapunkettes à coup de tuyaux (sisi), mais attention : des tuyaux aux facultés plutôt inattendues. Ces derniers vont direct s’insérer dans les derrières de nos trois copines, tel des câbles dans un ampli, pour… leur gonfler l’arrière-train. (Et les priver de jean slim et de tourniquet à Disneyland pour le restant de leur vie.)

bubble butt nicky minaj

À ce moment-là, tout part en sucette et on atteint un niveau supérieur dans le WTF : l’appartement des trois donzelles laisse place à une sorte de dancefloor, Super Popotin fait sortir des bulles de sa bouche (l’air contenu par ses fesses doit remonter), avec une autre Nicki Minaj en puissance à l’intérieur qui, dès la bulle éclatée, viendra remuer sa gélatine son derrière sur la piste avec toutes ses copines.

Et c’est pas le tout de faire une soirée entre filles mais il faut l’ambiancer ! Ni une ni deux, Super Popotin se transforme en boule à facettes chantante, permettant aux filles de danser (ou remuer leurs fesses sous électrodes on sait pas trop) et au réalisateur pervers de faire des gros plans.

bubble butt clip

Puis, pour faire honneur à cette grand messe du string, Super Popotin s’envole par-delà les nuages pour prêcher la bonne parole de la chirurgie esthétique (et attirer les autres fesses pulpeuses de la ville dans son club).

Soudain, alors que tout le monde s’amuse bien, Super Popotin a une petite faim. Et si Tsonga se contente d’un Kinder Bueno, notre super-héroïne du bootyshake doit engloutir l’une des « danseuses » à coup de langue lasso, pour ensuite s’envoler vers de nouvelles aventures.

bubble butt clip 2

Alors certes, un clip plein de femmes peu vêtues aux fesses rebondies, ce n’est pas ce qu’il y a de plus original,  mais on ne peut pas nier le fait que le réalisateur a quand même créé tout un univers. On ne sait s’il était drogué ou non lors du tournage mais pour ma part je lui décerne la palme d’or du clip WTF !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Wade.
    Wade., Le 14 juin 2013 à 9h17

    Je ne vois rien d'original la dedans :eh: des filles qui bougent leurs culs ... ça fait des années qu'on voit ça! En même temps avec un titre comme "Bubble butt" on ne pouvait pas s'attendre à autre chose.

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)