Bronzer sans (trop) cramer

Toute l’année, je salive devant les petites copines de Lord Kossity, luisantes en plein hiver, peau brugnon et sourire colgate. Ahhh, la vie de rêve que celle de parfaire ses abdos sur un yacht, s’allonger sur le sable brulant, et le soir venu, exhiber son bronzage à demi nue sur le capot d’une voiture hautement […]

Bronzer sans (trop) cramer

Toute l’année, je salive devant les petites copines de Lord Kossity, luisantes en plein hiver, peau brugnon et sourire colgate. Ahhh, la vie de rêve que celle de parfaire ses abdos sur un yacht, s’allonger sur le sable brulant, et le soir venu, exhiber son bronzage à demi nue sur le capot d’une voiture hautement cylindrée. « Bande de traînées ! » grognais-je en zappant sur ma commande télé, emmitouflée dans ma couette Mickey…
Enfin. Nous sommes en juillet, je pars bientôt en vacances sous les cocotiers (enfin façon de parler…) et l’heure de la vengeance a enfin sonné : Cassie va se dorer la raie en toute impunité et tenter de finir aussi bronzée qu’une biatch de canapé. En général, j’arrive à la plage, bouée et serviette aux bras, visière bien vissée, indice 60 jusqu’au bout du nez et méduses violettes aux pieds. Pas très glam’ quoi, mais cette année, ça va changer !

Préparer le terrain chez le (para)pharmacien

L’apothicaire me conseille d’acheter des gélules pour préparer ma peau au soleil. En cure d’un mois, ou moins, me dit-il, « cela procure un bronzage profond et intense, tout en protégeant la peau ». Mais c’est formidable dites-moi, et avec ça j’aurais aussi le droit à une taille de bonnet et des ongles french manucurés ? Bon, sceptique mais motivée j’achète les gélules, qui après tout ne peuvent faire de mal qu’à mon porte-monnaie. Compléments alimentaires pas donnés mais efficacité prouvée.

Faire des UV pour bronzer vite fait bien fait, ça parait être une bonne idée : à basse pression (faible rayonnement), 10 minutes par séance et pas plus de 2 fois par semaine, j’obtiens un bronzage caramel en quelques semaines et arrive sur la plage la peau déjà colorée. Oui, mais attention au piège : peau colorée, ne veut pas dire peau préparée. En effet, si grâce aux UV la peau obtient un joli hâle, elle ne réagit pas comme si le bronzage avait été naturel (épaississement de la peau et production de mélanine). Aussi, on doit impérativement la protéger sans se laisser duper par sa couleur dorée. Alors UV ou pas UV ? Dans le doute, je laisse ma carte de crédit parler : ca sera autobronzant et lait hydratant irisé. Je joue la sécurité et laisse les UV à la vieille Magda (cf. Mary à tout prix).

Avant d’aller à la plage, mon rituel se limitait à vérifier l’échancrure de mon maillot et traquer les intrus capillaires qui tentent de sortir dire bonjour. Cette année, il faudra apprendre à mettre de la crème avant de fouler les premiers grains juste histoire de ne pas virer écrevisse dès la première journée et accessoirement protéger mon capital beauté et santé. Visage pâle et yeux clairs, j’opte pour un indice elevé (SPF 50), et baisserai le degré de progression petit à petit si ma peau me le permet. Important : penser à renouveler l’application de la crème toutes les 2h et dire à Diego qu’il aura le droit d’en mettre sur mes fesses, uniquement lorsqu’il aura terminé tout le reste. D’ailleurs, question crème, il faut avouer que de gros efforts ont été faits : vaporisateur qui fonctionne même la tête en bas, texture légère, non grasse et sans traces blanches, haute résistance à l’eau,… Et si les crèmes solaires sentent certes moins bon que les huiles de coco-monoï indice 2, rappelons-nous que n’est pas Tahitienne qui veux.

Avec toutes ces bonnes résolutions, plus question de vouloir brûler les étapes (et ma peau au passage). C’est décidé, c’en est fini du temps ou j’arrivais blanche comme tes fesses et passais 10 heures de ma première journée à cramoisir comme un mollusque échoué. Exit les soirs où sortant de la douche je réalisais que mon pseudo bronzage instantané avait viré rouge grenat et commençais à me piquer. Cette année, je prends mon temps. Après tout ça sert à ça les vacances, nan ?

Sélection Sun Shine

1. Spray 100% transparent, 100% non gras, Clear Protect SPF 20, Ambre Solaire (Garnier). 2. Soin hydratant Spray protecteur (SPF 6, 10, 15, 20, 30, 40 ou 50+), Nivea Sun. 3. Crème visage et corps cacao-karité, Mypa. 4. Gommage miel et sucre pour le corp, Bernard Cassière. 5. Gel crème irisé hydratant après solaire Hydra Gold, Cosmence (Club des Créateurs de Beauté). 6. Crème solaire Sun SPF ajustable (3 indices à choisir en fonction de ses besoins), Sephora. 7. Crème solaire visage haute protection (SPF 30) anti-âge, H2Bio. 8. Stick protecteur SPF 50+ Solar Expertise, L’Oréal Paris. 9. Fluide peaux réactives multiprotection SPF 50+ Sun Sensitive, Biotherm. 10. Lait Brumiseur Protection Avancée SPF 15 Solar Expertise, L’oréal Paris. 11. Gommage de rêve à l’huile de jojoba et fibres de crin Grains de Beauté, Bourjois. 12. Pot de 60 capsules solaires alimentaires, Cosmence (Club des Créateurs de Beauté). 13. Soin régénérant baume après-soleil, Nivea Sun.

Et l’entretien !

Dès que je rentre, je mets MTV et Lord Ko n’aura qu’à bien se tenir. Pour cela, je n’hésite pas à gommer. Non, ça n’enlèvera pas le bronzage, au contraire. Ca virera les peaux mortes et donnera de l’éclat. J’hydrate, bien sûr. Et je m’autorise quelques prolongations à coups de terre de soleil et d’autobronzant progressif. Mon bronzage adoré ne durera peut-être pas l’éternité mais je l’aurais optimiser. Sur ces bons conseils, je pars boucler ma valise. Profite de l’été, et protège-toi !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ilikealltheboys
    Ilikealltheboys, Le 9 juillet 2009 à 15h44

    J'ai l'impression d'être un cas un peu particulier: j'ai les cheveux châtain foncé, les yeux marrons, mais malgré tout je suis très pâle! Je n'ai eu qu'un seul coup de soleil dans toute ma vie, mais je ne bronze pas vraiment non plus, ou alors après 15jours en étant 5, 6h par jour au soleil, et encore je ne bronze pas du visage.
    Par contre mon bronzage durement obtenu reste toute l'année!

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)