Breaking Bad Sadness : quand Heisenberg rencontre Lana Del Rey

Breaking Bad, c'est bientôt fini... En attendant la sortie du dernier épisode, régale-toi devant ce double hommage à la série, et à Lana Del Rey.

Si tu es à jour dans la série Breaking Bad, cette vidéo ne manquera pas de te titiller le palpitant, sans doute déjà bien fébrile à l’approche de l’ultime épisode. Sinon, il y a peu de chances pour que tu y comprennes grand-chose (et attention aux spoilers !). Mais rien que pour le WTF, cette oeuvre vaut le détour.

Allez, cadeau :

Les paroles sont évidemment bourrées de références à la série, une véritable ode aux cinq saisons qui s’achèveront dimanche soir.

(Tentative de) version française :

« Skyler s’il te plaît, embrasse-moi
Todd vient embrasser ma tasse
Quand vous n’êtes pas dans ma télé
Je veux une cigarette à la ricine…

Je passe tous mes dimanches soirs
À regarder Heisenberg, a.k.a Walter White
J’ai même emménagé dans un camping-car d’occasion
Je me suis lancée dans la confection de sucre en cristaux

Je ne peux pas croire que ce soit l’heure des adieux
Que vais-je devenir sans mes Pollos Hermanos ?
Si je ne peux plus regarder cette fichue série télé
Je vais devenir aussi tarée que Tuco, sérieux

Mettons une serviette à terre s’il vous plaît
Pour que je puisse vous supplier à genoux
Je suis si désespérée, ne le voyez-vous pas ?
Je me mets à voler des trucs comme Marie

J’ai la Breaking Bad, Breaking Bad Tristesse
C’est la fin de la série, Breaking Bad Tristesse
Jesse si intelligent, quand on parle d’aimants,
Et ouais… Les aimants ! Bitch !

Que vais-je regarder à la télé cet automne ?
Mon seul espoir est ce spin-off avec Saul
Parce que Walking Dead n’est pas drôle
Et ne me parlez pas de Low Winter Sun

Oh, un jour, mon câble m’a lâchée,
Le jour où Walt a tiré sur Mike Ehrmantraut
J’ai dit à Time Warner de réparer ma connexion
Parce que je suis celle qui frappe à la porte

Je ne vais pas très bien
Je tape sur la sonnette de ma chaise roulante
Comme Gus qui était peut être gay
Je vais me faire exploser la moitié du visage

Je rêve de Jesse toutes les nuits
On dirait que je ne peux pas le prendre à la légère
Lorsque le show s’arrêtera,
Je n’aurais plus jamais de « A-one day »

J’ai la chatte qui s’embrase
Quand Walt dit « say my name »
Je préférerais être morte
Un distributeur de billets sur le crâne

Je ne peux pas endurer cette souffrance
Alors pourquoi ne pas dévaliser un train ?
Ta-aaarentule…

Walt ne me laisse pas comme la pauvre Jane
M’étouffer dans ma propre souffrance
Mon dîner pour l’épisode final :
Lily of the Valley

Je ne veux pas dire au revoir
Je laisserai vivre cette stupide mouche
Tu pourrais me traiter d’imbécile
J’ai lu tout Leaves of Grass

Continuez de diffuser cette série s’il vous plait,
Sinon j’irais au Bélize, oh, ne partez pas… »

Alors, as-tu compris toutes les références ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mymy
    Mymy, Le 27 septembre 2013 à 13h04

    flynn;4384229
    C'est marrant que vous ayez traduit Low Winter Sun :shifty:
    C'est parce qu'on est bêtes :cretin: on savait pas que c'était le titre d'une série ! Je viens de corriger !

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)