L’appel des « Braqueuses » en faveur de la parité

L'équipe de France féminine de Basket, associée à certaines médaillées olympiques, chroniqueuses sportives mais aussi directeurs techniques et présidents de fédération, cosigne une tribune dans le JDD, en faveur de la parité dans le sport.

L’appel des « Braqueuses » en faveur de la parité

Dimanche 30 juin, les Braqueuses se sont inclinées en finale du Championnat d’Europe de Basket contre l’équipe d’Espagne sur le score de 69 à 70. Le titre échappe aux Françaises pour un petit point, elles qui n’avaient pas concédé un seul match depuis la finale des JO 2012.

Elles emportent l’argent, une amère récompense pour cette équipe qui avait l’ambition de battre sa performance aux Jeux de Londres en grimpant sur la plus haute marche du podium.

« Ce mépris est inacceptable »

C’est le titre de l’appel qu’elles ont cosigné dans le JDD. Elles y dénoncent la faible couverture médiatique face aux résultats engrangées par les sportives, depuis la dernière olympiade notamment :

« 44% de nos médailles ont été gagnées par des femmes alors même qu’elles ne représentent que 35% des licenciés dans les fédérations olympiques. […] Pourtant, le sport féminin reste quasiment invisible, comme s’il était une sous-catégorie honteuse. 85 % de la couverture médiatique des compétitions concerne les hommes. »

Lisez l’intégralité de leur tribune sur le JDD

L’inégale exposition médiatique des sportifs/sportives

Les Braqueuses déplorent la très inégale couverture médiatique des événements sportifs féminins versus les événements sportifs masculins. Mais ce qui n’est pas souligné dans cette tribune, c’est l’inégalité d’exposition médiatique des différents sports.

Certes, il est regrettable que les Braqueuses n’aient eu les honneurs d’une diffusion sur une chaîne non cryptée qu’à partir des demi-finales. Mais il n’est pas dit que leurs homologues masculins auraient été gratifiés d’une meilleure exposition : le basket en général souffre d’un déficit de couverture médiatique sur les écrans nationaux.

Cet appel a le mérite de remettre en cause les choix de programmation dictés par une logique exclusivement économique. En revendiquant davantage d’efforts vers l’atteinte de la parité à la fois du côté des instances dirigeantes du sport, et de celui des groupes de télévision, les Braqueuses interpellent un système de plus en plus en décalage avec ses sportifs-ves et leur public.

Espérons que leur appel sera entendu. En attendant, à défaut de crever l’écran, les sportives françaises ne déméritent pas : l’équipe de France de football a battu la Norvège 1-0 en match préparatoire de l’Euro, tandis que Marion Bartoli sera l’unique représentante tricolore sur le gazon londonien : elle s’est qualifiée pour les quarts de finale en battant l’italienne Karin Knapp 6-2 6-3. La 15ème mondiale affrontera l’américaine Sloane Stephens (17ème mondiale) pour une place en demi-finale.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • DestyNova_
    DestyNova_, Le 2 juillet 2013 à 13h00

    Je pense que les gens qui disent que les nanas c'est pas fait pour le sport parce qu'elles risquent de se casser un ongle ou ce genre de conneries n'ont jamais été voir un vrai match de sport pro féminin. Je me souviens avoir été à un match de handball (comme pour tous les sports pro féminins l'affiche c'était une paire de chaussure à talons avec un ballon de hand.....................) ben yavait plus de baston qu'à pas mal de matchs de hockey (français) masculin auxquels j'ai assisté.

    Courir n'est pas une activité plus masculine que féminine, de même que viser ou attraper un ballon

    Ça m'énerve tous ces clichés sur le sport et les femmes. Après la défaite, première question sur BFM "vous pensez qu'elles n'ont pas tenu à cause de la pression???" Évidemment des femmes ne peuvent pas tenir, puisque "le mental" c'est un truc de mec. Elles ont perdu d'un malheureux petit point, le seul verdict à appliquer là dedans c'est que les deux équipes étaient aussi bonnes l'une que l'autre.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)