Brad Pitt, sa vie son oeuvre, par Titiou Lecoq

Brad Pitt fête ses 50 ans. Pour l'occasion, Titiou Lecoq lui dédie une véritable ode à la hauteur de cette « supermégastar » boudée par les Oscars.

Ah, Brad. Il n’a pas incarné de personnage monstrueusement « culte » style James Bond, on ne lui associe que peu de répliques cultes (à moins d’être fan), et pourtant, difficile de rester indifférent•e face au talent (et à la plastique, soyons honnêtes) de l’acteur.

Ne sois pas modeste, Brad. Ces compliments sont amplements mérités.

Sur Slate, Titiou Lecoq rend hommage à celui qui a accompagné son adolescence, en retraçant la carrière de Brad, sans en épargner les débuts « malaise » dans la publicité.

« Mais Brad a ce truc indéfinissable, comme Marilyn Monroe, une présence qui est un cran au-delà du charisme et du charme. Un sex-appeal qui pourrait faire mouiller un cactus. Une manière nonchalante d’exister sur l’écran qui écrase à peu près tout le reste. Cette désinvolture transparait notamment dans un de ses gimmicks d’acteur: la bouffe. Dans ses films, il s’enfourne de la nourriture comme s’il ne faisait que passer par là, par hasard en grignotant n’importe quelle merde. »

N’attends plus, file tout de suite lire cet excellent hommage au blond le plus sexy d’Hollywood*.

À lire sur Slate : Brad Pitt, 50 ans, sa vie, son oeuvre, son torse nu en salopette

*Oui, alors désolée Ryan, mais tant que je ne t’aurais pas vu dans une scène aussi torride que Brad dans Troie, tu resteras second. 

Voilà voilà…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Yehudi
    Yehudi, Le 18 décembre 2013 à 23h48

    mymy;4517300
    madouc;4517299
    "Peu de répliques culte"!?

    Dans Snatch, on a quand même "DjsvndjhsfbsVnsb shbvhb-bjedhravane à ma mater!" :cretin:
    Sans oublier "taimléchion ? les chion, taimléchion ?" :yawn:
    Et aussi "Bleu pervenche"

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)