Boyhood – la vie d’un garçon de 6 à 18 ans

Boyhood retrace la vie d'un garçon, entre ses 6 et ses 18 ans. La particularité du film, c'est qu'il a été tourné pendant douze ans, avec les mêmes interprètes. En voici la bande-annonce.

Boyhood – la vie d’un garçon de 6 à 18 ans

En 2002, Richard Linklater caste un garçon de six ans, Ellar Coltrane. Pendant 12 ans, entre ses 6 et 18 ans, Linklater va poser une à une les pierres de Boyhood, suivant les mêmes acteurs durant cette grosse décennie.

Le jeune Ellar – Mason dans le film – va avoir la voix qui mue et va pas mal grandir entre temps, tandis que Patricia Arquette et Ethan Hawke, qui jouent ses parents, vont prendre des rides.

Un fantastique projet au long cours, sans doute encore plus ambitieux que la fameuse trilogie Before Sunset – Before Sunrise – Before Midnight, où Linklater a tourné trois films en trois décennies. Dans le premier, on y suit la rencontre de Julie Delpy et Ethan Hawke, tous jeunots dans les 90s, alors que dans Before Midnight, ils affrontent les soucis du couple quadra vingt ans plus tard.

Boyhood est annoncé pour cet été aux USA et les premières critiques sont déjà dithyrambiques, certains annoncent même le film ultime sur l’adolescence : il faut dire qu’en 2h43, on a sans aucun doute le temps de s’attarder sur la vie de ce môme… en tout cas, la bande-annonce est déroutante – c’est tellement inédit de voir un même personnage grandir dans un film… mais être toujours le même acteur. Bluffant.

Rah et puis cette bande-son… (merci à Julie pour l’info sur FB !)

(merci à @LeReilly pour la découverte)

 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Luz-
    Luz-, Le 22 juillet 2014 à 2h32

    Anh, j'ai lu plein de critiques et commentaires élogieux mais malheureusement ce magnifique projet théorique m'a laissé de marbre dans la pratique.....
    Pour moi, le film n'a jamais démarré, pourtant super amatrice du contemplatif (qui pour la majorité des êtres vivants = emmerdement maximum), je ne pensais pas m'ennuyer devant un film comme celui là un jour (enfin sauf devant les films grosses productions pour lesquels j'ai souvent du mal, bien que).
    J'ai trouvé certains aspects du film pas du tout développés, des personnages qui servent à rien (genre la soeur ?).
    Je crois que le projet m'a trop vendu du rêve et que j'ai été déçue. Ca plus la montagne de clichés sur les américains, les ados, etc, j'y ai trouvé du sexisme aussi (même si c'est censé refléter "la vie" j'ai trouvé ça fort de roquefort!)
    Bref, j'ai fait ce petit commentaire car les critiques  dithyrambiques c'est un peu chelou :d

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)