Je vais tester pour vous… Partir en voyage seule en Inde à 17 ans, grâce aux bourses Zellidja !

Par  |  | 3 Commentaires

À 17 ans, Carmen s'envole très bientôt pour un voyage en solo dans le sud de l'Inde, axé sur la découverte des initiatives environnementales... Un projet qu'elle a monté de A à Z !

Je vais tester pour vous… Partir en voyage seule en Inde à 17 ans, grâce aux bourses Zellidja !

Dans un mois, je me jette à l’eau. Après un premier voyage à Mayotte en février 2016, j’ai entrepris de partir six semaines en Inde du Sud : il fallait absolument trouver un moyen de combattre le blues du retour !

À tout juste dix-sept ans, c’est un rêve qui se réalise après six mois à travailler dessus sans relâche. Je suis fin prête.

Six mois de travail ? Pour un voyage ? À 17 ANS ? Et oui, avec la Fondation Zellidja tout est possible !

Partir en voyage : la fondation Zelli-quoi ?

Zellidja, c’est une fondation qui donne aux jeunes francophones de 16 à 20 ans l’occasion de partir à l’étranger pendant un mois minimum pour « étudier » le sujet de leur choix, dans le(s) pays qu’ils veulent, en solitaire.

Je l’ai découverte dans le magazine Phosphore, en cherchant désespérément comment partir à mon (jeune) âge…

Zellidja, c’est l’opportunité de monter un projet à l’étranger pour les jeunes de 16 à 20 ans !

Il s’agit de monter son propre projet de voyage de A à Z : déterminer ton sujet, le temps que tu y passes, mais aussi contacter des associations, des entreprises, des locaux, établir ton itinéraire et ton budget.

Après avoir rendu son dossier (qui doit faire un minimum de huit pages), tu es sélectionné•e ou non pour passer un oral dans ta région à l’issu duquel tu obtiens ou non ta bourse.

Pendant le voyage, il faut tenir un carnet de route qui rend compte des péripéties quotidiennes et un cahier de comptes (pour vérifier que tu ne t’es pas payé•e un hôtel de luxe aux Bahamas).

Au retour, il te faudra écrire un rapport sur ton sujet d’étude (par exemple la gastronomie au Pérou ou la protection des baleines aux îles Fidji) qui montrera tout ce que tu as appris, un peu comme une mini thèse. Il est aussi possible de faire un rapport audio-visuel.

Tu l’auras compris, ce n’est pas du tourisme.

La contrepartie, c’est de parler des bourses Zellidja autour de toi pour en faire bénéficier les autres !

Par la suite, Zellidja attend de toi que tu fasses connaître les bourses autour de toi (intervention dans ton établissement, articles…) pour que de plus en plus de monde puisse en bénéficier, quelle que soit ton orientation, ton niveau social ou tes aspirations. Fun fact : plus de 60% des bénéficiaires sont des voyageuses !

La fondation octroie un montant de 900 euros maximum pour un premier voyage et de 1100 euros pour un second (qui dépend de la qualité du rapport et du carnet de route réalisé lors de ton premier périple). Tu peux t’adresser à des collectivités régionales, à ta mairie ou même travailler pour compléter ton budget.

Perso, j’ai choisi la dernière option : je me suis transformée en vendeuse de fruits sur les marchés pendant deux mois.

À lire aussi : Quatre choses que tu vas apprendre grâce à ton job d’été

Je me lance : le voyage en Inde, c’est pour moi !

Plein de questions me venaient à l’esprit : où partir, quand, pour combien de temps, pour aller voir quoi… ?

Mais au fond, je savais déjà, ce serait l’Inde. Un pays que je rêve de voir depuis très longtemps et qui m’attire vraiment. L’atmosphère générale de cet État me parle : les couleurs, les goûts, la philosophie de vie.

J’ai aussi besoin de me confronter à l’Inde en tant que pays en développement.

J’ai conscience d’aller à la rencontre de situations bien plus rudes que celles que j’ai l’habitude de vivre, mais cela me paraît nécessaire d’ouvrir les yeux sur cette réalité, dont j’ai l’impression d’être trop éloignée, et d’y trouver une source de réflexion pour ma propre vie.

Pour mon sujet d’étude, je me suis vite décidée à traiter quelque chose qui me paraît vraiment important, lié à mon quotidien mais pas que, et qui rassemble : l’écologie.

En Inde ? Oui ! Je pense que nous avons beaucoup à apprendre de pays comme celui-ci et de ses habitants qui se mobilisent pour changer les choses.

J’ai découvert qu’il existe beaucoup de projets liés à l’agriculture biologique, aux énergies renouvelables…

À lire aussi : Al Gore prend la relève du combat contre le réchauffement climatique dans « Une suite qui dérange »

Partir en Inde : dossier, oral et confettis

Petit à petit j’ai monté mon projet : présentation, explication de ton choix de voyage, budget, itinéraire, tout y est passé. J’ai fait beaucoup de recherches pour trouver des contacts locaux et pour établir mon itinéraire.

Et j’ai tout fait de A à Z par moi-même ! Mais tu peux aussi demander de l’aide à ton jury ou à des proches pour constituer ton dossier.

J’ai hurlé de bonheur et fait une danse de la joie à l’annonce des résultats !

Après avoir rendu le dossier, j’ai été sélectionnée pour passer un oral dans ma capitale régionale. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et j’étais presque surprise d’être prise… C’était génial mais plutôt bizarre de voir ce travail se concrétiser !

L’oral s’est plutôt bien passé. J’étais en face de quatre personnes qui m’écoutaient et qui s’intéressaient vraiment à ce que je racontais. Un mois plus tard, les résultats sont arrivés… Et j’ai hurlé de bonheur (ma mère est venue faire la danse de la joie avec moi dans le salon) !

Pour mon père, ça n’a pas été la même chose. Il était effrayé à l’idée de voir sa fille partir un mois et demi, seule, à l’autre bout du monde, dans un pays où le respect des droits des femmes n’est pas le même qu’en France…

Mais il a fini par abdiquer grâce aux multiples requêtes de ma part, bien que je ne prétende pas qu’il soit tout à fait serein…

Comment j’envisage mon voyage en Inde

J’attends donc avec impatience le moment fatidique du départ.

Pour le moment, je confirme ou annule ma visite chez certains de mes contacts qui ne peuvent finalement pas m’accueillir, m’arrache les cheveux avec les assurances voyage qui ne couvrent qu’une partie des frais occasionnés en cas d’accident, et commande mon matériel en ligne (paille Lifestraw ® (ndlr : une paille pour rendre ton eau potable), moustiquaire, etc.).

J’ai d’ailleurs reçu mon guide il y a peu et je m’applique à l’éplucher comme il se doit. Bien sûr, je continue à travailler pour financer mon voyage dont le budget est assez élevé.

Pour ce qui est de mes activités sur place, je me rendrai tout d’abord à Auroville (cité « utopique » basée au sud de Pondichéry) pour faire du bénévolat dans la construction de maisons écologiques.

Ensuite je traverserai petit à petit le sud de l’Inde en m’arrêtant en chemin dans des fermes biologiques, dans des associations… En fait, c’est un peu comme être reporter.

 

Oui, mais donc non, pas exactement comme ça du coup.

J’imagine déjà la suite : j’aimerais exposer mon carnet de voyage et je veux donner une dimension artistique à mon rapport en y ajoutant croquis, couleurs, schémas…

Est-ce que se lancer comme ça, ça faite peur ?

Alors oui bien sûr, je flippe un petit peu. Sans doute comme tout voyageur ou voyageuse, je présume.

Il va falloir faire face à l’imprévu, gérer des situations parfois difficiles, dans un pays très différent du mien. Le fait d’être une fille peut aussi être un facteur de risques supplémentaire.

Cependant je ne suis pas tétanisée à l’idée de partir, ce qui est une bonne nouvelle. Je reste positive et très motivée, je compte aborder cette aventure dans la bonne humeur.

Pour le moment, j’espère que tout se passera bien. Il me semble aussi qu’un état d’esprit ouvert ne peut qu’attirer de bonnes choses. Alors, à dans trois mois pour la suite !

À lire aussi : Voyager seule, mais pourquoi (et comment) donc ?


Une madmoiZelle


Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • GrandeMarine
    GrandeMarine, Le 12 août 2017 à 20h10

    Super projet vraiment et félicitations pour la bourse décroché ! J'étais en Inde pendant un mois et demi aussi il y a 9 mois et de cela (dans le sud aussi) et ce pays est juste unique vraiment !!!
    Quel est ton itinéraire :)?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!