Bound Feet, un reportage sur les dernières Chinoises aux pieds bandés

Bound Feet est un reportage photo sur les dernières femmes aux pieds bandés de la République Populaire de Chine. Un projet aussi intéressant qu'émouvant.

La coutume des pieds bandés, qui consistait à serrer fermement les petons des petites filles afin d’obtenir des pieds petits et très fins, vient de Chine, où elle a été pratiquée jusqu’au début du XXème siècle.

Elle daterait du Xème siècle et aurait été exigée par l’empereur Li Yu de sa jeune concubine Yao Niang pour exécuter la traditionnelle danse du lotus. Cette technique fut ensuite reprise par les femmes des classes aisées, puis de tous les milieux sociaux, et devint très vite un symbole de grâce et de richesse.

À cause de leur caractère proche de la mutilation, les pieds bandés furent officiellement interdits plusieurs fois au cours des siècles mais la coutume n’a vraiment commencé à disparaître qu’à partir des années 1910.

C’est en souvenir de toutes ces femmes mutilées que la photographe anglaise Jo Farrell est partie à la recherche des dernières Chinoises ayant eu les pieds bandés étant petites. De ces rencontres est née Bound Feet, une série de photos sur ces femmes, leur vie quotidienne et leurs souvenirs.

Si ce projet t’intéresse et t’émeut, tu peux suivre le travail de Jo Karell sur son site Living History.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MésangeBleue
    MésangeBleue, Le 23 septembre 2014 à 2h36

    J'avais entendu dans un documentaire (il y a longtemps) que les hommes préféraient les femmes aux pieds les plus petits possibles car ils croyaient que "petits pieds = vagin étroit" et donc plaisir décuplé pour eux. Je crois que c'est l'empereur qui pensait cela (comme dit dans l'article) et ça a dû lancer "la mode" et ensuite devenir un symbole de classe sociale aisée

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)