Pourquoi le printemps est mon 1er janvier à moi – ou comment le Printemps réveille ma créativité

Par  |  | 6 Commentaires

Le printemps, c'est le moment de l'année où Elise prend de nouvelles résolutions qui ont toutes un point commun : la création !

Pourquoi le printemps est mon 1er janvier à moi – ou comment le Printemps réveille ma créativité
#ViveLePrintemps ! Viens célébrer le retour des beaux jours, des jupes sans collants et du rhume des foins avec nous.

C’est l’occasion de se réjouir de tout ce que la saison va nous apporter à travers nos articles qui lui sont dédiés !

Le 1er janvier et son lot de résolutions n’ont jamais fonctionné pour moi, j’ai mis du temps à m’en rendre compte… Et à l’accepter. C’est vrai quoi, c’est bizarre de pas commencer son année au 1er janvier, pourquoi ça ne marchait pas avec moi ?

Tout le monde te met la pression en te demandant « c’est quoi tes projets pour l’année prochaine-han ? » et moi… Je me taisais, car j’en avais aucune idée.

À force donc de passer tous mes premiers de l’an en marmonnant sur mon canapé que « j’ai la fleeeeeemme », je m’en suis rendue compte, ce n’était pas le bon moment de l’année pour moi.

Le printemps, la saison de l’éveil

Le printemps, c’est pour moi le moment où tout se remet en route. Je te parle pas de la nature, on te saoule assez avec les fleurs et les oiseaux qui chantent, mais bien de mon petit nombril.

Je n’entends pas non plus par là que mon corps se remet à se mouvoir plus facilement, j’arrive toujours pas à toucher mes orteils, même après 6 ans de danse.

Le printemps me réveille grâce à une seule chose, le retour de mon meilleur pote de toujours, mon esprit créatif.

Giphy Originals GIF - Find & Share on GIPHY

Je te présente Francisse, ma créativité

Le printemps, la saison qui me pousse à me lancer

Je ne sais pas si c’est la lumière ou les couleurs qui changent, mais je me retrouve soudain avec mille envies de faire des trucs, entre les projets que j’avais lâchement abandonnés en décembre, et ceux que je rêve de commencer.

C’est le moment de faire le point avec soi-même et de se fixer des objectifs. Et comme j’aime bien partager un peu d’inspiration avec toi, je t’en donne quelques uns juste ici.

Tenir un « journal chromatique »

Je te gave assez avec les couleurs, je pense que t’as compris que j’adorais ça. Récemment (et assez tardivement), j’ai décidé de vraiment lire sur le sujet.

Michel Pastoureau est un historien spécialiste du Moyen-Âge et (entre autre) des couleurs et de leurs symboliques. Dans Les couleurs de nos souvenirs, il tient ce qu’il appelle un « journal chromatique », qui s’étend sur plus d’un demi-siècle.

Il vient chercher en sa mémoire des souvenirs dans lesquels la couleur a joué un rôle particulier et le décrypte. (C’est bien plus dense que ça, mais je suis obligée de faire court, je te donne le lien si tu veux en savoir plus).

Cette démarche m’a beaucoup touchée et je me suis alors souvenue qu’une femme que j’admire beaucoup en tient aussi un à sa manière, c’est Mai Hua.

De mon côté, j’ai décidé de m’en concocter également un à ma façon, dans un carnet, où je pourrais consigner les couleurs qui ont croisé mon chemin et quels sentiments ou réflexions elles ont suscité.

J’y ferai aussi mes recherches d’associations de couleurs que je fais avec de la peinture, du vernis, du maquillage, des tissus. Un journal intime du quotidien, qui tournera entièrement autour des nuances de ma vie (je deviens poétique, arrêtez-moi).

Me remettre à coudre et à broder

C’est le cordonnier le plus mal chaussé, n’est-ce pas ? Et bien j’ai beau savoir faire des patrons et coudre, c’est rare que je le fasse !

Mais j’ai très envie de m’y remettre, alors je me suis lancé un défi : cet été, je partirai en vacances avec au moins trois vêtements ou accessoires que je me serai confectionnés !

Je te montre le premier travail en cours : un bandeau brodé de petites pastèques. Je précise : on ne m’a jamais appris à broder, j’apprends en bidouillant toute seule, c’est ma meilleure méthode !

Côté vêtements, j’adore les volumes amples et simples, je m’y sens parfaitement à l’aise. Alors je vais essayer de me faire une chemise en lin (comme les modèles qu’on trouve aux Éditions de Saxe) et peut-être une combinaison Wear Lemonade !

Écrire des articles créatifs

J’adore rédiger un article en m’imaginant que peut-être, il va te donner un déclic, une envie de faire, d’essayer, et de ne jamais avoir peur de te planter.

J’ai fait peu d’articles aux contenus purement créatifs, mais c’est ceux que je préfère faire ! Il y a eu deux DIY, et un article écrit avec Marina sur le maquillage rose.

Alors que ce soit avec la mode ou le maquillage, je serais ravie que tu me fasses part de tes envies, de ce que tu aimerais voir et qui t’insufflerait un élan d’inspiration.

Si le coeur t’en dit, viens donc m’en parler dans les commentaires !

À lire aussi : En vadrouille au Salon DIY Créations & Savoir-Faire avec Élise et Fannyfique

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Elise S.

Grande fan de textiles arrivée en août 2016 dans la team mode-beauté, Elise partage sur madmoiZelle tout ce qui la transcende : la couleur, les motifs, les chaussettes, Wham!, la « petite » création... et parfois tout ça en même temps. Ne t’inquiète pas, cela dit : elle ne te forcera jamais à porter des épaulettes. Ni des faux cils. Pas de menaces.

Tous ses articles

Commentaires
Forum Facebook
  • Candyclown
    Candyclown, Le 31 mars 2017 à 16h02

    @Elise S. C'est un projet de fiction radiophonique sur les sorcières au 16-17ème siècle. Enfin, ce sera un procès en sorcellerie, un duel en quelque sorte entre une sorcière et son juge, sur fond de vie villageoise en Wallonie. J'ai lu beaucoup déjà (et j'ai beaucoup appris!) mais maintenant il faut écrire. Peut-être même que je vais chercher un stage ou un atelier d'écriture pour passer le premier cap. Et je vais me baser sur une nouvelle de Françoise Mallet-Joris, dans Les trois âges de la nuit (à lire, c'est bouleversant), ainsi que des extraits de procès d'époque (trouvé dans un autre livre fort bien fait!). Je vais même me farcir Le marteau des sorcières, indispensable pour saisir les subtilités de l'hypocrisie de ces procès. Je dois avoir un premier jet pour juin, moment du dépôt de dossier auprès du fond d'aide à la création radiophonique (à Bruxelles). Voilà! Une bonne échéance pour motiver les troupes!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!