Spike Lee raille le Ku Klux Klan et Trump dans BlacKkKlansman, en compétition à Cannes

Par  |  | 2 Commentaires

Connais-tu l'histoire folle de Ron Stallworth, un officier afro-américain qui en 1978 à Colorado Springs est parvenu à infiltrer le très bienveillant Ku Klux Klan ? Spike Lee s'en empare et signe un film grinçant sur la violence des suprémacistes blancs américains.

Spike Lee raille le Ku Klux Klan et Trump dans BlacKkKlansman, en compétition à Cannes

27 ans après avoir foulé pour la dernière fois la Croisette, Spike Lee revient au festival de Cannes présenter son film BlacKkKlansman, qui figure dans la sélection officielle.

Sorte de pamphlet destiné à moquer le président américain et le KKK, une organisation suprémaciste blanche des États-Unis, BlacKkKlansman était attendu comme le messie cinématographique au festival de Cannes.

Et sans surprise, il a été ovationné.

 BlacKkKlansman, de quoi ça parle ?

Inspiré d’une histoire vraie, BlacKkKlansman oscille doucement entre thriller et film politique

Publiées en 2014, les mémoires de Ron Stallworth ont servi de base au nouveau film du réalisateur de Malcolm X.

Il était étonnant qu’Hollywood ne se soit pas encore emparé de cette histoire, tant elle est dingue et digne des plus grandes fictions. 

Dans BlacKkKlansman, John David Washington et Adam Driver sont Ron Stallworth et Flip Zimmerman, deux officiers de police qui, dans le cadre d’une mission, infiltrent les rangs du KKK. 

Présenté hier au festival de Cannes, le film a été suivi d’un discours de Spike Lee, à l’intérieur même de la mythique salle du grand théâtre Lumière.

Le cinéaste a brandi deux mains tendus, portant des poings américains.

Sur l’un on peut lire LOVE, sur l’autre HATE. Référence à La Nuit du chasseur de Charles Laughton (meilleur film) ? Ou simplement à la dualité de l’homme qui a du mal à choisir son camp entre le bien et le mal, l’amour et la haine ?

BlacKkKlansman, un focus sur la violence des suprémacistes blancs américains

Bref, ce film hommage à la blaxploitation se veut aussi divertissant qu’informatif et critique.

Dedans, le réalisateur n’hésite pas à envoyer quelques piques à Trump, en établissant des parallèles entre David Duke, le fondateur du KKK et le président américain.

Pamphlet anti-racisme, BlacKkKlansman est dédié à la jeune Heather Heyer, décédé à Charlottesville, le 12 août 2017 lors d’un rassemblement de plusieurs factions racistes.

Armés de guns et surtout d’une haine puante, ces suprémacistes blancs brandissait des slogans abominables.

Spike Lee utilise l’arme qu’il maîtrise le mieux pour répondre à toute cette bêtise et cette haine : sa caméra. 

Résultat : un public cannois conquis, et un pied de nez à la violence qui sévit loin, là-bas, dans un pays censé respecter les droits de l’homme.

BlacKkKlansman sortira sur nos écrans le 22 août 2018.

À lire aussi : À genoux les gars, le film qui a des ovaires, du clit’, et ose rire des violeurs

8 surprises autour de l'apéro
choisies par Mymy & Charlie et valant + de 50€
18.90€ + livraison

Commentaires
  • Eclise
    Eclise, Le 15 mai 2018 à 22h01

    Produit par Jordan Peele, ça mérite de le mentionner ! Qui a réalisé l'excellent Get Out

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer, l'outil que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver
smartadserver

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?