Bigflo et Oli déchaînent les flows dans « La Tempête »

Bigflo et Oli assurent la promotion de leur premier album avec un freestyle intense en punchlines, La Tempête.

À peine plus d’un an après l’explosion du duo toulousain sur la scène médiatique, avec le succès fulgurant et unanime de leur premier clip Monsieur Tout le monde, Bigflo et Oli viennent de sortir un album entier. J’ai pleuré sur Le cordon, et j’écoute en boucle Marco, Le philosophe sans la barbe, J’attends la vague, et ma préférée, Aujourd’hui — ces titres de La cour des grands qui me touchent et me parlent.

À lire aussi : Bigflo et Oli s’installent dans « La cour des grands », un premier album… mais pas un coup d’essai

Cet album n’est que leur premier, mais à mes yeux (et surtout mes oreilles !), c’est déjà un chef-d’oeuvre. Ce n’est pas un « coup d’essai », c’est déjà une confirmation, celui d’un talent qui crevait l’écran dès leurs premiers clips.

À lire aussi : Bigflo et Oli sortent le clip de « Jeunesse influençable »

« Avant c’était le rap, envoyez la tempête »

J’aime bien, quand j’écoute une chanson, noter quelques vers qui me touchent particulièrement, ou que je trouve très bien écrits, très bien trouvés. Mais je suis bien incapable de sélectionner une ou deux phrases seulement dans ce freestyle, tant le texte est puissant, et riche en vers qui claquent.

Ils ouvrent avec une citation de Dumbledore, ou comment poser dès l’intro qu’ils ne se laissent pas dicter ce qui est « cool » ou pas pour « un rappeur qui se respecte », mais qu’ils sont là pour imposer leur patte, leur style, leurs mots.

Ils avaient déjà teasé leur nouvel album dans deux freestyles, sortis en amont de leur album : c’était Le rap avant la tempête, et voilà, maintenant, la tempête est là.

« Merci à vous les potos,
Bien sûr aussi à toutes les filles,
On parle jamais assez de vous dans nos morceaux,
Une chambre, un stylo, et la passion de deux frères,
Donc si on y arrive, toi aussi tu peux le faire »

Bigflo et Oli n’ont pas pris la grosse tête ; si le succès fait gonfler quelque chose chez eux, ce serait plutôt l’envie de se dépasser, et de continuer à partager les fruits de cette réussite avec leurs ami•es, leurs fans, et toute leur communauté, en continuant leur ascension sur la scène musicale.

Les « araignées montantes » du rap français sont déjà au top, mais visiblement, ils ne comptent pas s’y reposer.

À lire aussi : Bigflo & Oli (avec Kyan Khojandi et Waxx) mettent le feu au Grand Journal

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ishq
    Ishq, Le 24 août 2015 à 16h22

    Je ne suis pas une grande fana de rap mais lorsque je les ai entendu rapper la première fois au lycée à Toulouse pour une manifestation artistique j'ai aimé leur rap :) ils ont bien évolués :). On se retrouve dans ce qu'ils disent :):)

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)