Beni Snassen, les racines du hip-hop

Et non, contrairement aux idées reçues, le hip-hop, ça n’est pas que du « zyva jte flingue si tu dis que ma maman elle est grosse »… Enfin, ça existe encore, la preuve avec le québécois le Roi Heenok, qui donne l’impression qu’il est resté coincé dans les années 90 du rap East Coast West Coast US. […]

Beni Snassen, les racines du hip-hop

Et non, contrairement aux idées reçues, le hip-hop, ça n’est pas que du « zyva jte flingue si tu dis que ma maman elle est grosse »… Enfin, ça existe encore, la preuve avec le québécois le Roi Heenok, qui donne l’impression qu’il est resté coincé dans les années 90 du rap East Coast West Coast US.

Tristesse.

A l’opposé total, mais toujours sous « l’étiquette » hip-hop, voici le collectif Beni Snassen, réuni par Abd Al Malik. L’intégralité des fonds récoltés par leur album Spleen et Idéal (sorti aujourd’hui) sera reversé à des associations combattant l’illétrisme dans les « quartiers dits difficiles », Abd Al Malik étant convaincu que l’illétrisme est la gangrène des jeunes qui galèrent dans les quartiers difficiles, ce qui est loin d’être bête. Chapeau à vous, les Beni Snassen.

J’avais rencontré Abd Al Malik il y a plus d’un an – va faire un tour sur cette vidéo, le monsieur vaut la peine.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ginger.
    Ginger., Le 22 janvier 2008 à 14h27

    Bonne iniative ! :d

    Et la vidéo est supr bien faite ! [Ca me file des frissons cette chanson ! ] :P

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)