Le « moment gay » de La Belle et la Bête VS la Malaisie : suite & fin

Le « moment gay » de La Belle et la Bête a mis le film en danger en Malaisie, un pays très conservateur.

Mis à jour le 22 mars 2017 — Si La Belle et la Bête sort aujourd’hui chez nous, il ne sortira que le 30 mars en Malaisie. Et la bonne nouvelle, c’est qu’aucune scène ne sera censurée.

Le film d’animation sera catégorisée PG13, c’est-à-dire qu’il n’est pas recommandé aux enfants de moins de 13 ans et que l’accord parental est souhaitable.

Ce fameux « moment gay » selon l’AFP et The Star, concernerait une scène où LeFou soulève son ventre et montre un suçon sur son ventre durant une chanson.

À lire aussi : Les films Disney/Pixar sont tous connectés, et c’est hallucinant

Mis à jour le 16 mars 2017 — Des infos nous arrivent via The Hollywood Reporter qui indique que les studios Disney refusent de couper la scène où on voit le « moment gay » de La Belle et la Bête.

La date de sortie est repoussée au 30 mars pour laisser le temps au Conseil de la censure cinématographique malaisien de revoir leur décision afin d’autoriser la diffusion du film d’animation en l’état.

Les lois autour de l’homosexualité montrée au cinéma sont très strictes en Malaisie, et des personnages LGBT peuvent être représentés seulement s’ils manifestent du « regret » finalement…

En cas de désaccord, est-ce que Disney va refuser de projeter son film en Malaisie ? Mystère et boule de gomme…

Mis à jour le 14 mars 2017 — Début mars, c’était la Russie qui avait failli interdire la diffusion de La Belle et la Bête pour finalement se contenter d’une interdiction aux moins de 16 ans.

Aujourd’hui, c’est la Malaisie qui prend la décision de censurer « le moment gay » de La Belle et la Bête, en coupant la scène et en apposant au film tronqué un avertissement adressé aux moins de 13 ans comme le rapporte Le Monde.

Un « moment gay » qui prend des proportions énormes…

Le réalisateur Bill Condon affirmait que ces quelques secondes entre Lefou et un autre personnage masculin représentaient « le premier moment exclusivement gay » de Disney.

Comme le rappelle la comédienne Audra McDonald :

« En fait, Disney ne fait rien de révolutionnaire. La communauté LGBT a toujours existé, les couples mixtes aussi.

Maintenant, ils sont sous les projecteurs. Disney ne fait que représenter le monde tel qu’il est, et je trouve ça spectaculaire et nécessaire. »

Et franchement, qui sommes-nous pour réfuter la légende de Broadway ?

…et engendre des réactions fortes

Qui dit approche du sujet de l’homosexualité dans une œuvre grand public destiné à des enfants, dit fourches et torches de la part des plus conservateurs.

Première manifestation en Russie tout d’abord, où la mention d’un éventuel ban a été soulevée par un député conservateur.

En Malaisie, la scène est coupée. À Singapour, le président du Conseil national des églises appelle au boycott du film. Il faut dire que l’homosexualité est toujours illégale dans ces deux pays…

De l’autre côté du Pacifique, aux États-Unis, dans l’état de l’Alabama, un cinéma en plein air ne souhaite pas projeter le film. Alors que d’après le NY Times, les propriétaires des lieux n’ont vu que la bande-annonce et lu un article sur la présence d’un personnage homosexuel.

Pour tout vous dire, on ne sait même pas si Disney avait l’intention de leur accorder les droits de diffusion.

Moralité ? Le remake de ce conte pour enfants sera donc interdit… aux enfants, dans plusieurs États du monde. En France, le film sortira le 22 mars, sans censure. 

À lire aussi : Sélection de films pour s’ouvrir l’esprit sur l’homosexualité et la bisexualité

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Spence
    Spence, Le 24 mars 2017 à 11h08

    @Luzgar Ah ça me fait plaisir alors! :supermad:

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)