Alison Bechdel récompensée par le Mac Arthur Genius Grant

Alison Bechdel, l'auteure d'un test permettant d'alerter sur le manque de représentations féminines dans les films, vient de recevoir un prix de la fondation Mac Arthur.

Alison Bechdel récompensée par le Mac Arthur Genius Grant

La fondation Mac Arthur (de Catherine et John Mac Arthur), remet chaque année, depuis 1981, un prix à des personnes « de talent, qui ont fait preuve d’originalité et d’implication dans leur exploration créative et d’une capacité prononcée à progresser de façon autonome ».

Ce prix est loin de n’être qu’un titre honorifique : les lauréats reçoivent une somme d’argent ( une bourse, un « grant » en anglais) versée tous les trimestres sur cinq ans, et sans aucune contrepartie. Cette année, la bourse s’élève à 625 000 $ par lauréat.

Chaque année, ce sont entre 20 et 40 lauréat-e-s qui sont choisis par la fondation Mac Arthur pour bénéficier de ce financement gracieusement attribué. On ne peut pas se porter candidat-e : on est choisi-e par un comité d’une douzaine de personnes qui présente ses propositions au conseil d’administration de la fondation.

Ne rêvez pas trop vite, seul•e•s les citoyen•ne•s américain•s ou résident•e•s aux États-Unis sont éligibles à cette récompense…

Les lauréat-e-s apprennent qu’ils étaient envisagé-e-s pour le prix lorsqu’on leur annonce qu’ils l’ont reçu ! C’est ainsi qu’Alison Bechdel a eu la surprise d’apprendre qu’elle était lauréate de cette fameuse bourse.

Alison Bechdel — Son blog Dykes to Watch Out For

À lire aussi : Pénélope chronique Fun Home, sa nouvelle BD préférée de tous les temps

Le Test Bechdel, une révolution en marche

Alison Bechdel est l’auteur du Test Bechdel : trois questions qui permettent de savoir si une oeuvre, principalement un film, a une bonne représentation des personnages féminins, ou s’ils sont cantonnés à des rôles stéréotypés. Ces trois questions sont :

  1. Ce film comporte-t-il deux personnages féminins ?
  2. Ont-elles une conversation entre elles ?
  3. Cette conversation porte-elle sur autre chose qu’un homme ?

Si la réponse à au moins une de ces questions est « non », le film ne passe pas le test de Bechdel. Et vous seriez surpris•es du nombre de films qui échouent à ce test d’apparence si évident…

Si je vous dis… Captain America ? The Amazing Spider Man ? La liste est longue, et tristement impressionnante (à consulter par ici !)

À lire aussi : Anita Sarkeesian explique le test de Bechdel

Il faut toutefois noter que ce test n’est pas infaillible : selon la configuration de l’histoire, certains films échouent au test de Bechdel tout en mettant pourtant en scène des personnages féminins non stéréotypés.

Par exemple, Gravity, pour des raisons évidentes, échoue au test de Bechdel. Edge of Tomorrow aussi, alors qu’Emily Blunt campe une héroïne militaire 100% badass.

Mais mine de rien, ce modèle a permis de critiquer objectivement la représentation féminine au cinéma. Et si aujourd’hui de jeunes actrices comme Jennifer Lawrence et Shailene Woodley décollent grâce à des rôles bien plus profonds que les habituels personnages stéréotypés des comédies romantiques, c’est peut-être (au moins en partie) à Alison Bechdel qu’elles le doivent…

Les personnages féminins badass et inspirants ont toujours existé. C’est leur transposition progressive au grand écran qui est relativement récente.

Bravo à Alison Bechdel !

Pour en savoir plus :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gunnm
    Gunnm, Le 19 septembre 2014 à 11h57

    Je viens juste de réaliser que le BD que je suis en train de lire : Fun Home (chroniquée par Pénélope) est une autobio de Alison Bechdel, j'avais pas du tout fait le lien :oo:

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)