Batkid, le rêve devenu réalité d’un enfant leucémique

Miles Scott, un petit garçon de 5 ans atteint d'une leucémie, a pu réaliser son rêve en se transformant en Batkid pour sauver San Francisco/Gotham City.

Batkid, le rêve devenu réalité d’un enfant leucémique

Est-ce que ça te dit de commencer ce bien morne lundi en prenant un petit shot de foi en l’humanité ? Moi ça me tente plutôt pas mal. Et ça tombe bien, parce qu’il semblerait que la ville de San Francisco et une ONG dont le seul but est de rendre des enfants heureux aient décidé de nous le fournir sur un plateau.

Car une grosse partie de la ville a décidé de s’unir pour réaliser le rêve d’un petit garçon de 5 ans atteint d’une leucémie en phase de rémission. C’est la très active fondation Make-a-wish (fais un voeu) qui s’est chargée de l’organisation de cet évènement pendant plusieurs semaines. Ses membres ont carrément mis sur pied un scénario digne d’une production hollywoodienne.

Le 15 novembre, Miles Scott, l’enfant concerné, a patrouillé dans la ville de San Francisco transformée pour l’occasion en Gotham City. Il était déguisé en Batkid accompagné d’un homme grimé en Batman, son super-héros préféré. À noter, pour encore plus de mignonnerie, que le petit frère de Miles était quant à lui habillé en Robin.

Tous les deux ont combattu la criminalité dans la ville, allant même jusqu’à sauver une femme attachée sur une voie ferrée. Après quoi ils ont pu se mettre en chasse pour retrouver The Riddler, ennemi de Batman à la vie à la mort, responsable de ces méfaits, avant d’aller se faire féliciter par le maire de Gotham City et son chef de la police.

Même les forces de l’ordre de San Francisco se sont prêtées au jeu pour rendre cette journée complètement folle un peu plus réaliste :

[vimeo]http://vimeo.com/79541124[/vimeo]

Histoire de donner une dimension encore plus tire-larmes à l’histoire, Barack Obama lui-même a tenu à féliciter le Batkid d’un jour pour avoir sauvé Gotham dans un Vine : « Bien joué Miles ! », lui dit-il. Alors ok, un Vine, ça prend quelques secondes à faire, mais enfin quand même : v’là la grosse consécration, quoi.

Alors quand une fondation, des citoyens volontaires, des policiers, des acteurs et même le président des États-Unis s’allient dans le seul but de réaliser le rêve d’un petit garçon et de lui rendre un peu de l’enfance que la maladie lui prend, forcément, les glandes lacrymales sont mises à rude épreuve.

Si tu souhaites pleurer silencieusement et plus ou moins dignement, je t’invite à te rendre sur le compte Twitter de la branche de San Francisco de Make-A-Wish, qui a mis en ligne toutes les photos de l’évènement de vendredi. Plus adorable encore qu’un bébé-chouette (c’est dire).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 28 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Brifon
    Brifon, Le 17 mars 2014 à 21h58

    noctys;4475550
    C'était génial, tout simplement. Il est bien dommage que de telles organisations n'existent pas partout dans le monde.
    Quant aux cyniques, blasé(e)s, envieux/ses, vous savez quoi? Restez dans votre petit monde moche, terne et gris, à vous regarder le nombril tout en jugeant tout et en n'aimant rien: pendant ce temps-là, il y a des gens qui bougent et tentent de mettre un peu de poésie dans le monde. :free:
    Ca m'arrachais la bouche, comme tu as raison !
    :paillettes:

Lire l'intégralité des 28 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)