De Nancy à Pont-de-Vaux sous la pluie — Les aventures en stop d’Elise et Charlie

Rejoins-nous sur notre chaîne

Par  |  | Aucun Commentaire

Cette deuxième journée de course en stop a été excessivement humide pour la team madmoiZelle du Barcelona Express !

En partenariat avec Apaisyl® Répulsif Moustiques (notre Manifeste)

Le Barcelona Express jour par jour

Suis Charlie & Elise dans leurs aventures le pouce levé !

Cette nuit, je me réveille : la pluie commence à tomber sur notre toile de tente.

Ça fait beaucoup d’eau. Et ça a continué ce matin. Le petit-déjeuner s’est donc déroulé sous nos capuches !

L’organisation nous a donné rendez-vous à 10h pour partir en bus du Fort aventure où nous avions passé la nuit. Direction la place Stanislas, emblème de la ville de Nancy.

Deuxième destination : Pont-de-Vaux

Mais c’est où, Pont-de-Vaux ? On allait bientôt le savoir !

Grâce à notre vidéo Facebook pour Barcelona Express, nous avons eu 40 minutes de temps additionnel — soit 40 minutes d’avance sur les autres.

Et ce faisant, tout le loisir de monter un plan d’attaque.

Jour 2, on change de stratégie

Pour sortir de Nancy, on a décidé de prendre la départementale.

Hop, à peine 5 minutes plus tard, la voiture de Rachel s’est arrêtée pour nous cueillir !

Elle nous a raconté que l’an dernier déjà, elle avait aidé des participantes à avancer dans la course. On peut presque parler de tradition à ce stade là !

Rachel nous a finalement laissées à un rond-point qui allait vers l’A31.

Nous avions réussi à quitter Nancy en 35 minutes. Prends-en de la graine, Paris !

L’eau, l’ennemi de l’auto-stoppeuse

Sur ce rond point, il y avait beaucoup de passage mais surtout, la pluie fine & froide faisait rage. Notre panneau A31 DIJON s’est vite transformé en 31DONJIA, tant il était trempé…

Incroyable, 10 minutes de stop après, c’est Bruno qui nous a embarquées pour nous laisser juste avant un péage. Un coin stratégique selon lui… Et selon 2 autres équipes concurrentes.

Puis 3 avec notre arrivée. Puis 4. Et enfin 5.

5 équipes au même spot. C’était la guerre. Bon enfant, hein. Mais chacun faisait comme il pouvait sous la pluie battante.

C’est finalement Abdel qui s’est arrêté, avec à ses côtés Thibault, son covoitureur. On a participé à un BlaBlaCar sans le savoir !

Comme d’habitude, le conducteur et le passager nous demandent pourquoi on fait du stop, comme à chaque fois. Quand tu fais 10 bornes en croisant 30 personnes qui lèvent le pouce, je comprends que tu finisses par te poser des questions…

Essuyer la pluie et les refus

Là où on a passé le plus de temps, c’est sur l’aire d’autoroute vers Langres.

Charlie a eu affaire à un Anglais qui l’a immédiatement recalé. Moi à un mec qui m’a dit « je parle pas français »… En français !

Une heure et demie plus tard, un couple a fini d’achever ma patience et ma foi, en me riant au nez, en disant « on n’est pas intéressés ».

MAIS JE VOUS VENDS PAS DES TUPP PUTAIIIIIIIN.

Le miracle improbable

J’en ai marre, je fais une pause. Et Charlie revient quelques instants après, sur-enjaillée.

Elle avait trouvé une voiture, ça y est ! En suivant son doigt qui pointait nos sauveurs, j’ai reconnu le couple qui m’avait pris pour une vendeuse de porte à port(ière).

Merde, est-ce qu’ils allaient se rétracter en reconnaissant celle qui est venue toquée à leur fenêtre ?

Eh bah non. Et je vais te dire, Marianne et Koen ont même été nos stars de la journée !

Un couple de Flamands super gentils, qui étaient partis pour nous emmener jusqu’à Dijon. Et finalement jusqu’à Chalon-sur-Saône. Et finalement… Jusqu’au camping !

WHAAAAAT !!!!??? Merci encore !!!

Arrivées au camping Rives du soleil et après avoir parcouru 320 km, on a pu planter notre tente à la lumière du jour et me voici en train de boucler cet article, avant d’aller prendre une douche CHAUDE. Celle d’hier était glacée, alors quel luxe !

Je manquerai clairement pas de vaporiser un peu de spray Apaisyl® Répulsif Moustiques, notre partenaire, parce qu’on est juste à côté de la Saône et que je me gratte déjà les jambes.

À l’heure où cet article est publié, Charlie et moi sommes déjà en train de faire du stop pour la troisième journée consécutive !

Si tu souhaites nous aider et nous prendre en voiture, suis bien les stories de madmoiZelle sur Instagram pour connaître notre emplacement !

Bisous mouillés, signés Elise et Charlie — humides mais reconnaissantes.

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Elise S.

Grande fan de textiles arrivée en août 2016 dans la team mode-beauté, Elise partage sur madmoiZelle tout ce qui la transcende : la couleur, les motifs, les chaussettes, Wham!, la « petite » création... et parfois tout ça en même temps. Ne t’inquiète pas, cela dit : elle ne te forcera jamais à porter des épaulettes. Ni des faux cils. Pas de menaces.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!