Bande-Annonce : Jennifer’s Body avec Megan Fox

Ou : la face sombre du Girl Power. Dans ce nouveau film scénarisé par Diablo Cody (à qui on doit également Juno et United States of Tara), on retrouve Megan Fox (qu’on peut voir actuellement aux côtés de Shia « j’ai un nom à coucher dehors » LaBeouf dans Transformers 2) en mante religieuse. Habitée par une […]

Bande-Annonce : Jennifer’s Body avec Megan Fox

Ou : la face sombre du Girl Power.

Dans ce nouveau film scénarisé par Diablo Cody (à qui on doit également Juno et United States of Tara), on retrouve Megan Fox (qu’on peut voir actuellement aux côtés de Shia « j’ai un nom à coucher dehors » LaBeouf dans Transformers 2) en mante religieuse. Habitée par une force démoniaque, elle se met à massacrer tous les mâles qui lui tombent sous la main et accessoirement, à leur grignoter la carcasse. 

megan fox jennifer's body
« Mais Maman, je t’avais dit de laver ma robe avec Ariel-euh ! »

Il est donc déconseillé d’aller voir ce film en compagnie de son copain si on ne veut pas qu’il dorme sur le canapé pendant trois mois de peur de subir le même sort, ou pire, qu’il décide de s’enfuir au Paraguay. Gare à la bonnasse mangeuse d’hommes !  

Sortie prévue au cinéma le 21 Octobre 2009, en pleine période pré-Halloween.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • KittyKiller
    KittyKiller, Le 11 juillet 2009 à 20h14

    Au pitch, je me suis dit que ce serait un banal remake de Jennifer, mais en fait ça a l'air encore plus naze. Ça a intérêt à être sacrément Z. Une lycéenne cheerleader de 23 ans apparemment moitié lesbienne qui bouffe les quaterbacks de l'équipe du lycée, y a moyen que ça envoie du lourd.

    Mais en fait je vois pas trop l'intérêt de mettre autant d'argent dans un film (bandes annonces, morphing nième génération, Megan Fox) si c'est pour faire du Z. L'intérêt du Z c'est quand même d'être réalisé avec un budget dérisoire, impliquant des effets spéciaux pourris, des acteurs amateurs payés au lance pierre, un seul type pour gérer à la fois la mise en scène, la prise de son, l'éclairage et le nettoyage du studio sous-loué au black dans une campagne profonde de l'Arkansas, et un scénario trouvé dans une poubelle.

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)