SOS DRAMAD-BAC — La rédac répond à vos angoisses avant les épreuves

Par  |  | 1 Commentaire

Maëva passe son bac de français et elle est tellement angoissée qu'elle préfère imaginer un chaton mourir que la tête de sa copie. Voilà notre réponse 100% drama à son cri de détresse !

SOS DRAMAD-BAC — La rédac répond à vos angoisses avant les épreuves

Allô, ici la hotline SOS DRAMAD-BAC. Tu es angoissé•e, stressé•e, au bord de la crise d’apoplexie, prêt•e à être étouffé•e sous la masse de tes fiches de révision de la Seconde Guerre mondiale ?

Tu as fait le bon numéro. Respire par le ventre, pète un coup et raconte-nous tout : Anne-Fleur et la rédac’ sont là pour t’écouter.

Une première mission pour l’équipe SOS DRAMAD-BAC !

Maëva est en première. Ce jeudi 15 juin, elle passe ses écrits du bac de français et une chose est sûre, ELLE N’EST PAS SEREINE. Voici son message de détresse :

« J’ai 16 ans aujourd’hui, je suis au lycée, en première, et donc cette année je vais passer le bac.

Chez moi, ça semble presque être une tradition « familiale » ; avoir son bac, c’est apparemment notre but depuis notre naissance et pourtant, je n’en connais même pas l’entière utilité ! […]

C’est son résultat qui déterminera qui nous serons, ce que nous ferons et comment nous vivrons.

Pourtant, je ne vois pas en quoi ce papier m’aidera dans ma vie. […]

Et bien que pour moi, ce diplôme n’a pas tant d’importance, j’ai commencé à stresser depuis une semaine. Mais ce n’est pas ce petit stress doux qui vous chatouille le ventre durant votre premier baiser, NON ! C’est un de ces stress qui vous hante avant de dormir…

Je me mets à m’imaginer devant ma copie le jour de l’épreuve, et comme j’angoisse, je me dis qu’il y a pire dans la vie, comme ces chats qui sont morts sur la route. »

Oui, ça m’a tout l’air d’être un excellent moyen de se détendre, mmmh.

« Je me mets alors à m’imaginer morte au bord de la route. […] Puis je culpabilise, parce que je me trouve complètement égoïste de m’imaginer mourir sans penser à ma famille.

Du coup, je pense à ma famille, et paf, j’imagine ma sœur morte au bord de la route. […]

Je me trouve encore deux fois plus égoïste de penser à moi (et à mon petit bac de rien du tout) alors qu’elle est morte.

Je vois ensuite ma vie de clocharde vingt ans plus tard, tout ça parce que j’aurai eu la flemme de réviser pour le bac, et que ma sœur serait morte et ne pourrait plus rien pour moi.

Alors on peut vraiment se demander s’il y a de bons côtés à passer son bac. Oui, bien sûr, j’espère…

Mais les seuls que je vois pour le moment sont :

  • Toute la nourriture que ma mère m’achète pour « avoir des forces et nourrir mon cerveau », bien que je n’ai qu’une épreuve de quatre heures cette année.
  • Une excuse pour ne pas parler à ma grand-mère pendant trois heures au téléphone car « oui, il faut réviser ma chérie, c’est important »

Ça n’est pas bien lourd comme bonnes raisons, et même s’il s’agit peut-être de la première année où je passe le bac, et alors qu’il n’a même pas encore démarré, je me demande déjà si c’est vraiment la peine de m’y rendre. »

À lire aussi : Avoir 20/20 au bac français 2017 — Conseils et astuces

La rédac t’a entendue, Maëva.

Et fais-nous confiance : tous tes cris, tes SOS, ne partent pas dans les airs ni en pierre d’étoile sur les rochers (big up, Balavoine, et tous ceux qui devaient apprendre cette chanson dans la chorale de leur collège). Cette bouteille à la mer a trouvé son lecteur : voici nos réponses à ton message de détresse.

Le conseil RÉFLEXIF d’Anouk, rédac cul et lifestyle

« Je comprends pas, tu stresses pour ton bac mais en même temps, tu dis que ça sert à rien ? Je suis d’accord pour une seule des deux options… Mais je ne te dirai pas laquelle. Bisous ! »

Ouais on est énigmatique chez madmoiZelle

Le conseil YOU’RE THE BADASS ONE d’Esther, rédac actu et société

« Breaking news : non, ce n’est pas ce bout de papier qui va déterminer tout ton parcours de vie.

Calm down, si tu l’as pas il reste plein de choses à faire, et si tu l’as ce n’est pas la mention qui changera l’intégralité de ton futur parcours mais bien TOI, avec les choix que tu feras.

En plus, les résultats du bac sont même pas encore tombés hein quand tu t’inscris sur APB. Donc prend ça comme une formalité un peu chiante à la limite, et tout ira bien, après à toi la liberté ! »

Le conseil VESTIMENTAIRE d’Élise, rédactrice mode

« Relativise, ça pourrait être pire, tu pourrais t’habiller chez Armand Thiery, comme ta tatie. Bisous ! »

Ça clashe.

Le conseil PRISON BREAK de Cécile, assistante pub

« Réviser son bac, c’est un peu comme être en prison : t’es bloquée dans ta chambre à regarder les gens s’amuser dehors.

Normalement, si t’as vraiment le seum, tu vois les gens s’amuser au ralenti, t’as une musique d’Angus et Julia Stone qui passe en fond et tes larmes ne cessent de couler.

Mais franchement ça vaut le coup de réviser le bac pour la sensation de bien-être que tu ressentiras après ! C’est comme courir 10 km ou décider de repeindre ta chambre, c’est ultra relou mais après coup t’es ultra fière de toi et tu peux déplacer toutes les montagnes du monde !

Je pense que les résultats du bac resteront à jamais gravés en moi, te dire que tu as travaillé pour obtenir un truc et qu’ensuite tu es libre comme l’aaaaair (pendant un été, mais c’est déjà ça), c’est vraiment fou !

Et ensuite, tu redécouvres tous les petits plaisirs de la vie, comme te lever à midi, regarder des épisodes des Totally Spies jusqu’à 16h, aller boire des verres avec tes potes… La belle vie ! »

À lire aussi : Bac de français 2017 : les étapes à respecter pour avoir une bonne note à son écrit

Le conseil SCHLAG de Mymy, rédac cheffe adjointe

« Salut Maëva ! Alors, rassure-toi, déjà ta sœur va bien, pas la peine de t’angoisser encore plus en imaginant sa mort, et ensuite, tu peux éviter de finir sans-abri même si tu rates ton bac. Promis.

Il y a PLEIN de gens qui n’ont pas le bac et qui ont un emploi. N’EST-CE PAS FOU ? »

Si, c’est fou. Et en plus, c’est vrai.

« J’ai même une amie qui a MONTÉ SA BOÎTE alors qu’elle n’a pas le bac ! Car ce qui compte, c’est ce que tu sais et ce que tu apprends à faire, pas juste le diplôme que tu reçois.

Et puis tu sais quoi, je pense que tu vas l’avoir, ton bac. Je suis super confiante. Et après tu rateras peut-être ton diplôme post-bac.

EH OUI C’EST POSSIBLE. Et ça ira quand même. Et ta sœur ne sera toujours pas morte. Crois-moi, tout ira bien.

Gros bisous d’une glandeuse qui a « révisé » son bac entre deux missions dans Metal Gear 3. »

À lire aussi : Le schlag, plus qu’une attitude : un mode de vie

Le conseil ZEN de Laïla, yogi ceinture noire et développeuse

« J’ai lu quelque part que tous les problèmes qui te paraissent insurmontables aujourd’hui seront obsolètes dans un an : c’est peut-être pas vrai dans tous les cas, mais c’est un bon moyen de relativiser !

Vois le bac comme un pass pour accéder plus facilement aux joies de la vie universitaire. Et si tu ne l’as pas, bonne nouvelle : tu peux le repasser l’année suivante comme beaucoup de gens ou même faire d’autres trucs !

P.S. : Pour ta boule au ventre, n’oublie pas de prendre soin de toi comme tu prendrais soin d’un enfant (nourris-toi bien, bois régulièrement de l’eau et joue !).

Des bisous et bon succès à toi, ça va aller vraiment dans tous les cas. Je parie même que tu en riras dans 10 ans ! »

Le conseil GOÛT FOIE DE MORUE d’Aki, rédac ciné

« Hey Maëva ! Dis-toi qu’au moins, ta mère t’achète des friandises sympas pour « nourrir ton cerveau ». La mienne m’obligeait à manger de l’huile de foie de morue avec des kilos de poisson car « c’est bon pour la mémoire ». »

La tête d’Aki quand sa mère lui propose un « bon goûter » – so long les Kinder

« Sinon, une fois le bac passé, tu pourras faire partie de ces gens qui hochent la tête d’un air entendu et parler du bac avec nonchalance, « ahlala, ces jeunes qui stressent pour rien alors que tout le monde sait que le bac c’est pas une finalité en soi… ».

Il te tarde, non ? »

À lire aussi : 5 conseils pour réviser (et réussir) l’oral du bac de français !

Le conseil BIG SISTER de Julia, vidéaste

« J’ai eu comme toi la méga angoisse du bac.

Pour mon entourage, c’était inconcevable que je ne l’aie pas (et avec mention !), et je suis rentrée dans le cercle vicieux « je stresse trop du coup je n’arrive pas à travailler donc je stresse encore plus donc j’arrive encore moins à travailler » jusqu’à la veille de l’épreuve.

C’est vrai que c’est facile de dire que ce n’est pas si important, surtout quand on l’a passé (tu t’en rendras compte après), mais sur le coup ce n’est pas toujours suffisant pour réfréner son stress qui n’est somme toute pas forcément rationnel, et surtout pas uniquement lié au diplôme en soi.

Le bac, c’est un peu le rite de passage à l’âge adulte pour beaucoup de gens aujourd’hui, surtout si c’est une étape importante et inratable pour son entourage. Le monde de l’école est tellement encadré, cloisonné, avec une étape après l’autre et (dans beaucoup de parcours) le bac comme conclusion, apothéose.

En vrai, la vie c’est le bazar, et le bac n’est vraiment qu’une goutte d’eau ; on a tous des parcours différents, des expériences différentes, et aujourd’hui avec toutes les opportunités de formations c’est courant de trouver un peu partout des gens avec des parcours atypiques.

Ce sont les connaissances, compétences et la personnalité qui sont importantes, pas les diplômes ! Dans la pratique, je te conseille de te faire des petits objectifs faciles à atteindre, pour être sûre de réussir à travailler et t’y mettre.

Tu n’auras pas le temps de tout apprendre, tout savoir, c’est normal. Je te conseille aussi de ne pas être à fond sur une matière, mais de travailler un peu tout (après certaines choses sont incontournables). »

Le conseil FULL HUG d’Alison, rédac beauté

« Oh la la Maëva, keep calm, mange un gâteau, regarde un épisode de Glee et viens à la rédac pour qu’on te fasse un câlin. »

Et sur ce dernier conseil de selfcare, SOS DRAMAD-BAC va raccrocher.

N’hésite pas à nous appeler via notre hotline privilégiée : jaifaica(AT)madmoizelle.com pour nous raconter tes angoisses dans cette dernière ligne droite des révisions, ou si la peur de la page blanche t’empêche de dormir la nuit.

On est là, et ON AIME LE DRAMA.

À lire aussi : Les erreurs à éviter pour être sûr de briller au bac 2017

Anne-Fleur

Anne-Fleur est arrivée en mars 2017 pour s'occuper des témoignages. Elle aime Harry Potter, le thé bien noir et les plaids douillets.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (1) Facebook ()
  • Yuyunaâ
    Yuyunaâ, Le 14 juin 2017 à 16h24

    Ahhhh pourquoi je lis des témoignages de gens stressés qui me stressent au lieu de réviser :non: ?
    Bon sinon Socrate a dit : "Une vie sans examens ne vaut pas la peine d'être vécue", et de la à dire qu'une vie sans éprouver le bonheur de passer son bac c'est nul, il n'y a qu'un immense précipice que je franchirai allégrement.
    ( Et sinon Apollinaire il n'a pas eu son bac :taquin: )

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!