Deux Harlem Shake engagés très étranges

La Croix Rouge et une association néérlandaise de lutte contre la maladie de Parkinson ont choisi de surfer sur le Harlem Shake. Faut-il sauter sur les mèmes pour la bonne cause ?

On aurait pu s’y attendre et, pourtant, la surprise était totale quand j’ai pris connaissance de deux Harlem Shake pas vraiment comme les autres. Le premier a été fait par une association néerlandaise de lutte contre la maladie de Parkinson. Une vidéo qui se veut peut-être humoristique et engagée, peut-être juste l’un ou l’autre. On sait pas trop. Quoi qu’il en soit, elle se conclut sur le message suivant : « Trembler (« shake » en anglais, NDLR). C’est marrant pour certains. C’est une lutte quotidienne pour d’autres ».

Le second nous vient de la Croix Rouge. On voit un enfant danser seul avant d’être terrassé. Le message qui apparaît rappelle que de nombreux enfants meurent de la diarrhée. Il est suivi de ce que j’ai ressenti (peut-être à tort) comme une sorte de pique à l’encontre des gens qui partagent et se fascinent pour le Harlem Shake, un peu comme si on me disait « Eh, vous vous enflammez pour le Harlem Shake, vous rendez ça viral et incontournable sur Internet alors que les enfants qui meurent, moins. Bravo ».

Le Harlem Shake est un mème qui a pour but de faire rire en présentant des gens qui dansent de manière frénétique, désordonnée, absurde (pour Le Plus, Nicolas Jung évoque tout de même un appel à la révolution sous-jacent, à la destruction pour mieux reconstruire). Il a un but divertissantico-WTF. La question est : peut-on vraiment faire entendre le message très sérieux que l’on porte en utilisant des ressorts aussi éloignés de son sujet ? Ce qu’on sait, c’est que deux dimensions totalement opposées se rencontrent dans les deux vidéos ci-dessus : la maladie/la mort et le divertissement. C’est à la fois très malin (ces associations s’inspirent de la pop culture pour s’assurer un certain écho sur Internet) et franchement gênant (faut-il rire, doit-on s’en vouloir si on rit ?).

La Croix-Rouge semble aller dans le sens du « malaise » exprimé sur les réseaux sociaux, si on en croit ce tweet.

On peut se le demander, et j’imagine qu’on sera nombreuses à avoir un avis différent là-dessus.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Reyalina
    Reyalina, Le 28 février 2013 à 18h29

    Perso la vidéo de La croix-rouge ne me dérange pas. C'est pareil que le happening de Ni putes ni soumises contre les violences faites aux femmes qui reprenait le procédé des flashmobs.
    La référence au Harlem Shake est très implicite et moi qui ne connaissait pas cette danse j'aurais pu passer à côté.
    Le message n'a rien de culpabilisant il dit simplement "Ceci mérite également de faire le buzz"

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)