Le top 7 des automobilistes relou du périph’

Ah, le périph, ses bouchons, son odeur de pot d’échappement et surtout, surtout, ses automobilistes relou. Tout un programme. Pour me rendre à l’université, je dois tous les jours me lever tôt, prendre ma voiture et affronter la jungle : le périphérique… alias « le périph’ », alias « TEO » (nous parlons du périphérique […]

Le top 7 des automobilistes relou du périph’

Ah, le périph, ses bouchons, son odeur de pot d’échappement et surtout, surtout, ses automobilistes relou. Tout un programme.

Pour me rendre à l’université, je dois tous les jours me lever tôt, prendre ma voiture et affronter la jungle : le périphérique… alias « le périph’ », alias « TEO » (nous parlons du périphérique de Lyon), alias « encore-des-bouchons-fait-chier-je-vais-encore-mettre-des-plombes-et-arriver-en-retard-à-mon-cours-d’écologie-microbienne ».

Après des heures passées en compagnie de ma radio sur ce périph’ nord, j’ai pu établir une liste des catégories des automobilistes plus relou qui existent et qui ont le don de me casser les ovaires.

Le papy qui roule à 65 km/h

Il appartient à une catégorie, qui, à mon avis ne devrait pas prendre la voiture à cette heure-ci (environ 7h30). Mon vieux, t’es à la retraite… t’as toute la journée pour te rendre en ville ! C’est le mec imparable : cligno, rétro… au moins il fait gaffe. Seul détail : sa vitesse ! C’est écrit limité à 90 km/h, donc il faut rouler minimum à 75 ou 80 km/h. Mais lui il s’en fout, il n’y voit peut-être plus grand-chose… et en fait, c’est un danger public.

Évidemment, dans ma petite tuture, j’arrive toujours derrière ces petits vieux, et je ne peux pas les doubler tout de suite à cause de leur extrême opposé : ceux qui vont à 150 km/h (nous en parlerons dans un prochain point).

Celui qui a toujours un clignotant allumé, mais qui ne tourne pas

Alors ceux-là ont vraiment le don de m’énerver ! Je passe en mode FBI : il va tourner ? Il ne va pas tourner ? Il va tourner ? Ah non, ah si ! Ahhh… ça me soule ! Bon je le double, ah lui aussi a eu la même idée… génial ! Avis à la population : merci de penser à éteindre vos clignotants quand vous avez fini de tourner ! La vie n’en sera que plus douce.

Ceux qui, le vendredi soir, partent avec leurs skis sur la voiture

Eh oui, à Lyon nous sommes près des montagnes et nous sommes donc très rapidement sur les pistes. Voilà qui donne idée à des milliers de chanceux chaque week-end, que je croise le vendredi soir dans les bouchons du périph’. Entre les enfants qui te font coucou, les parents qui te dévisagent, les skis qui te donnent envie… moi je sors de la bibliothèque universitaire en mode dégueu, je rentre exténuée, je vais devoir encore bosser ce foutu cours de mycologie, car les exams c’est bientôt ! Et en silence, je les maudis…

Celui qui a une grosse voiture, qui roule à 180 km/h et qui pile devant le radar

Le mec qui a une voiture qui fait le double de mienne, qui possède une accélération de fou (un poil de jalousie ? J’m’en fous, j’adore ma petite Hyundai, et ses pointes à 70 dans les montées). Bref, ce genre de mec qui passe à une telle vitesse à côté de toi que ta voiture se décale sur la droite et que tu es forcé-e de rétablir ta trajectoire.

Mais c’est aussi celui qui va, mystérieusement, à la même vitesse que toi devant le radar – que j’appelle personnellement « ein teures Foto » : pour les non-germaniques, « une photo coûteuse ». Tous égaux devant le radar !

Ces personnes sont des dangers de la route, à mon avis, même s’ils ont le seul « petit défaut » d’aller trop vite.

Celui qui écoute de la musique, fenêtre grande ouverte, dans les bouchons

Il y a des fois où je suis pressée, mais en fait il ne faut pas. Je m’explique : je pars à l’arrache, pas coiffée, mal habillée, mais je m’en fous, parce qu’y a pire : les bouchons du périph. J’aurai de toute façon le temps de me rhabiller, de me coiffer, de me maquiller, de répondre à mes e-mails, à mes SMS… et j’en passe.

Les jours de chaleur, bon il y a ceux qui ont les grosses climatisées, puis il y a ceux comme moi, qui n’ont pas la clim et ont à subir la musique des voisin-e-s. Entre Patrick Bruel (« Casseeeeeeeer la voiiiiix » — vécu avec le chant des automobilistes), les propriétaires des camionnettes blanches écoutant Tuvaferkwa de Fatal Bazooka et les petites minettes qui écoutent Keen V, j’ai beau essayer d’entendre un petit Ray Charles venant de mon autoradio, c’est impossible.

Celui qui trouve ça drôle de zigzaguer entre les voitures

Dans la catégorie « Je suis un gros con », celui-ci est en première ligne. Il compile plusieurs catégories : il roule vite, c’est un danger public, il pile devant le radar, il aime faire des queues de poissons, c’est jamais sa faute s’il te rentre dedans (vécu), il écoute souvent de la musique très fort ET il zigzague pour se mettre dans la file qui roule le plus vite. Voire la voie d’urgence.

Parfois les flics les attendent au bout… et c’est bien fait pour lui ! Celui-ci me fait frissonner de haine et de peur : c’est un petit malin… mais ce n’est pas en faisant le mariole qu’il va arriver plus vite à l’endroit où il se rend.

Les conducteurs de camionnettes blanches

Le top du top, l’Oscar du plus relou est remis aux… conducteurs des camionnettes blanches Désolée les gars, mais quand je vois une camionnette blanche, je prends sérieusement peur. Leur jeu préféré ? LES APPELS DE PHARES.

Moi, je double tranquillou le petit papy (cf. point 1), puis je jette discrètement un œil dans mon rétro arrière et là, c’est la fin. Je vois un taré arriver à une vitesse incertaine qui me fait des appels de phares puis qui me colle aux fesses, au point que je ne vois même plus ses phares… jusqu’à que je me rabatte. Une manoeuvre souvent associé à un élégant geste de la main. Mais où est passé le respect ? Je les associe fortement à la catégorie précédente, « Zigzaguons les amis » , avec laquelle ils partagent souvent bien des défauts.

Bref, je te souhaite bien du courage si toi aussi, tu dois affronter chaque jour la route, les cinglés du périph et les camionnettes blanches.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Noctys
    Noctys, Le 12 décembre 2013 à 22h11

    Et encore, venez faire un tout en Belgique, pays sans permis à points, qu'on rigole...
    La majorité des automobilistes ne respectent aucune limitation de vitesse, ni les priorités et maintenant, outre doubler la voiture qui s'arrête devant un passage pour piéton (faites gaffe quand vous venez chez nous), on ne met plus son clignotant pour tourner ou sortir du rond-point - quand on ne le prend pas à contresens histoire d'aller plus vite (vécu!). Perso, je me suis fait pousser par des camions n'appréciant pas la limitation à 50 avant un tournant dangereux (angle de 90°) suivi de travaux... Ce n'est pas compliqué, les sanctions sont tellement ridicules qu'un commissaire  a un jour dit que le meilleur moyen de tuer quelqu'un et de s'en tirer à bon compte, en Belgique, était d'utiliser sa voiture. C'est dire.
    Par contre, chers amis du sud, en Belgique, on n'est pas prioritaire quand on change de bande - avis à nos amis français passablement surpris de se faire harponner par des Belges furax.

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)